Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Canadiens

Le principal défi du Tricolore sera de tenir bon en l'absence du défenseur Shea Weber

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Canadiens de Montréal.

À l'issue d'une saison de misère, au début d'avril, les dirigeants ont clamé haut et fort que le statu quo est inacceptable.

Quatre mois plus tard, peu de choses ont changé chez les Canadiens. L'attaquant Alex Galchenyuk est parti pour l'Arizona, le statut du capitaine Max Pacioretty est nébuleux et le défenseur Shea Weber est sur le carreau.

Plusieurs questions demeurent en suspens à moins de deux mois de l'ouverture de la saison régulière. Le directeur général Marc Bergevin a beaucoup de pain sur la planche. 

Il a fait l'acquisition de l'attaquant Max Domi des Coyotes, il a dépisté des attaquants de soutien, en plus de rapatrier le vétéran Tomas Plekanec. Il n'a toutefois toujours pas déniché de joueur de centre et de défenseur gaucher nos 1.

Comme il y a un an, Bergevin dispose d'une bonne marge de manœuvre sous le plafond salarial, un peu moins de 8 millions $, afin de dénicher de bons joueurs. Mais comme il y a un an, le bassin de bons joueurs a été vidé sur le marché des joueurs autonomes. Il reste les échanges comme solution.

« Je suis disponible 24 heures par jour sept jours par semaine », avait lancé Bergevin en conférence de presse, le 1er juillet. « Il y a des équipes qui tentent d'alléger leur masse salariale. Nous avons utilisé notre masse salariale de façon judicieuse afin d'aller chercher un jeune comme Joel Armia des Jets de Winnipeg. Nous le ferons encore, si l'occasion se présente. »

31 EN 31 CANADIENS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Les partisans de l'équipe devront-ils continuer de prendre leur mal en patience?

Bergevin leur a livré un message d'espoir, le 1er juillet.

« Notre objectif est d'être dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires », avait-il claironné.

« Nos partisans apprécient l'effort et voir à l'œuvre une équipe qui se donne à tous les matchs, avait-il renchéri. Je vous fais la promesse que c'est le type d'équipe que nous aurons. Nous serons jeunes et rapides et nous jouerons avec intensité. On obtient habituellement de bons résultats dans ce temps-là. »

Voici trois questions intimement liées aux succès des Canadiens cette saison :

L'équipe tiendra-t-elle le coup en l'absence de Weber?

Le gros défi du Tricolore en début de saison sera de tenir bon en l'absence de Weber. Parce que sinon les carottes pourraient être cuites avant la fin de novembre.

Le défenseur no 1 de l'équipe sera à l'écart du jeu jusque vers la mi-décembre parce qu'il récupérera de l'opération au genou droit qu'il a subie en juin, au moment où il récupérait déjà d'une blessure à la cheville gauche.

Video: STL@MTL : But bizarre de Weber pour son 500e point

Les vétérans Jeff Petry et Karl Alzner devront être les phares du groupe qui sera appelé à se serrer les coudes. Alzner devra être particulièrement meilleur à sa deuxième saison avec l'équipe. Le jeune Victor Mete devra également reprendre là où il a laissé avant d'être blessé, la saison dernière. Les vétérans David Schlemko et Jordie Benn devront élever le niveau sinon le Québécois Xavier Ouellet pourrait leur chiper leur poste.

Carey Price retrouvera-t-il le sourire?

Bergevin a évoqué un problème d'attitude au sein de l'équipe au terme de la saison régulière. Il n'a pas caché au cours du bilan de fin de saison qu'il a dressé que le gardien vedette Carey Price n'avait pas exercé une bonne influence auprès de ses coéquipiers.

À titre de joueur le mieux payé de l'équipe (10,5 millions $ annuellement pour les huit prochaines saisons), il est de son devoir d'être un modèle exemplaire pour ses coéquipiers.

Price a connu une dernière saison difficile, mais il n'a pas été le seul. La liste est longue : Pacioretty, qui doit accepter une partie du blâme à titre de capitaine, Galchenyuk, Jonathan Drouin, Artturi Lehkonen, Alzner, Jordie Benn et Schlemko. En fait, quelques joueurs seulement - incluant les attaquants Brendan Gallagher et Paul Byron -- ont été à la hauteur au cours d'une saison qui a déraillé avant même qu'elle ne se mette en branle.

« Nos rouages importants doivent revenir plus forts et, s'ils le font, nous serons assurément en meilleure position », a déclaré Bergevin.

Video: TBL@MTL: Arrêts incroyables de Price en prolongation

Pacioretty, s'il est encore avec l'équipe, Drouin, Lekonen, Danault, Hudon et Andrew Shaw, s'il est en santé, peuvent en donner davantage. Lehkonen, Danault et Shaw ont été ralentis par les blessures, la saison dernière. L'acquisition de Max Domi, obtenu dans l'échange de Galchenyuk, ainsi que les engagements de Joel Armia et de Matthew Peca ajoutent une belle profondeur au groupe d'attaquants.  

À quelle position évoluera Jonathan Drouin?

L'expérimentation du jeune Québécois à la position de centre pourrait être appelée à se poursuivre, faute de mieux.

Phillip Danault, avec un nouveau contrat en poche, représente une valeur sûre comme pivot du deuxième ou du troisième trio. Le rapatriement du vétéran Tomas Plekanec s'avère être une bonne police d'assurance pour la troisième ou la quatrième unité.

Il reste que l'équipe continue de manquer les services d'un véritable no 1. Drouin s'est dit prêt à continuer d'apprendre les rudiments, les dirigeants devront trancher. On ne souhaite sûrement pas créer un « flou artistique » semblable à celui qu'Alex Galchenyuk a vécu pendant plusieurs saisons.  

Video: MTL@CBJ: Drouin habile en échappée

Centre ou ailier, peu importe le CH doit mieux entourer Drouin qui représente l'avenir à l'attaque de l'équipe.

Le jeune homme doit également afficher plus de constance dans son rendement, rendu à l'âge de 23 ans.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.