Skip to main content

31 en 31 : Analyse du Wild du Minnesota pour les poolers

Plusieurs joueurs dans la fleur de l'âge assurent la transition pour quelques joueurs sur le déclin au Minnesota

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, le Wild du Minnesota.

Au cours des dernières années, le Wild a réalisé une excellente transition afin que ses anciens gros canons passent le flambeau à de plus jeunes joueurs, tout ça en continuant de participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley année après année. À 35 ans, Mikko Koivu amorce tranquillement son déclin offensif, tandis que Zach Parise, âgé de 34 ans, est régulièrement sujet à des blessures.

Une relève composée de joueurs matures est toutefois bien en place avec Mikael Granlund (26 ans), Jason Zucker (26), Matt Dumba (24), Charlie Coyle (26), Jared Spurgeon (28) et Nino Niederreiter (25). Les trois premiers ont amassé 50 points ou plus, et les trois derniers auraient probablement franchi le plateau des 45 points si des blessures n'étaient pas venues contrecarrer leurs plans.

C'est sans compter le joueur de centre Eric Staal, qui renaît depuis qu'il est débarqué au Minnesota, et le défenseur Ryan Suter, qui a égalé un sommet en carrière avec 51 points (six buts, 45 passes) la saison dernière. Pas de doute, les options sont nombreuses pour les poolers au Minnesota.

À cibler : Jason Zucker -- L'attaquant vient de connaître la meilleure saison de sa carrière en établissant des sommets personnels au chapitre des buts (33), des passes (31) et des points (64). Il a également été le cinquième attaquant le plus utilisé en moyenne par match (16 :58) la saison dernière chez le Wild. Zucker a récolté 16 de ses 64 points sur le jeu de puissance, la quatrième meilleure récolte au Minnesota. Le directeur général Paul Fenton n'a fait aucune acquisition majeure en attaque durant la saison morte. C'est donc dire que la place de Zucker sur l'un des deux premiers trios est assurée, et tout est en place pour qu'il reproduise de tels succès cette saison. Les poolers qui participent à des pools à catégories multiples ne seront pas en reste : ses 222 tirs l'ont placé au deuxième rang de l'équipe en 2017-18. Son pourcentage de réussite aux tirs de 14,9 pour cent a d'ailleurs été le troisième meilleur chez le Wild parmi les joueurs ayant disputé 40 rencontres ou plus. 

Video: NSH@MIN: Zucker double l'avance en début de troisième

À éviter : Mikko Koivu -- Le joueur de centre finlandais a été le deuxième attaquant le plus utilisé en moyenne par match (18:29) la saison dernière, mais il se fait vieillissant et il ne serait pas surprenant de voir son temps de glace diminuer au profit d'attaquants dans la fleur de l'âge cette saison. Koivu est en régression au chapitre des buts, des aides et des points depuis 2016-17 et il y a lieu de se demander s'il n'est pas officiellement sur la pente descendante. Il n'a récolté que 51 mises en échec la saison dernière. Il n'y a donc pas avantage à le sélectionner dans les pools à catégories multiples. Des options plus sûres sont disponibles au Minnesota.

31 EN 31 WILD : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À surveiller : Jordan Greenway -- L'attaquant de 21 ans s'est amené chez le Wild en fin de saison dernière après que sa saison avec l'université de Boston eut pris fin. Il a prouvé qu'il peut tirer son épingle du jeu offensivement en amassant 92 points (28 buts, 64 passes) en 112 matchs répartis sur trois saisons dans la NCAA. À 6 pieds 6 pouces et 226 livres, Greenway est imposant et la direction du Wild semble l'aimer beaucoup, car on l'a fait disputer les cinq rencontres en séries contre les Jets de Winnipeg. Greenway en a profité pour amasser un but et une passe. Une place dans la formation du Wild lui est pratiquement assurée et les poolers devraient l'avoir à l'œil. La porte pourrait s'ouvrir pour lui sur l'un des deux premiers trios de l'équipe si un attaquant devait se blesser en cours de saison.

Video: WPG@MIN, #3: Greenway choisit son moment

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.