Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Coyotes de l'Arizona pour les poolers

L'arrivée de Kessel devrait aider Schmaltz à poursuivre sur sa lancée

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Coyotes de l'Arizona.

Comme l'attaque des Coyotes de l'Arizona vivote dans les bas-fonds de la Ligue depuis plusieurs saisons, les options intéressantes pour les poolers ont été très limitées. Au cours des cinq dernières années, les Coyotes ont inscrit un total de 979 buts. Seuls les Sabres de Buffalo ont fait pire avec 970 filets au cours de cette période.

31 EN 31 COYOTES : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Il n'est donc pas surprenant que la principale acquisition de l'équipe au cours de la saison morte ait comme principal objectif de relancer cette offensive moribonde. L'arrivée de Phil Kessel devrait aider l'Arizona à remplir le filet adverse avec plus de régularité, surtout en avantage numérique. Kessel a terminé au 12e rang de la LNH la saison dernière avec 12 buts en supériorité numérique, et au cinquième rang avec 36 points sur le jeu de puissance. Sa complicité avec l'entraîneur Rick Tocchet, développée au cours de leur association avec les Penguins de Pittsburgh lorsque Tocchet y était entraîneur adjoint, devrait aider Kessel à s'acclimater à sa nouvelle équipe.

Le toujours fiable Oliver Ekman-Larsson est toujours l'un des défenseurs les plus prisés par les poolers, et l'arrivée de Kessel ne va pas nuire à ses statistiques.

À cibler : Nick Schmaltz - Schmaltz a fait écarquiller bien des yeux à son arrivée en Arizona, alors qu'il a amassé 14 points en 17 matchs, un rythme qui lui permettrait de récolter plus de 65 points au cours d'une saison de 82 matchs. Une blessure au genou a toutefois mis un terme à sa saison tout juste avant le Nouvel An. Ses compagnons de trio les plus fréquents avec les Coyotes ont été Clayton Keller et Alex Galchenyuk. Il faut s'attendre à ce que Schmaltz soit le premier centre à obtenir la chance d'évoluer avec Kessel, et il n'est pas impossible que Tocchet décide de mettre tous ses œufs dans le même panier en leur adjoignant Keller. En pivotant un trio entre deux joueurs de cette trempe, Schmaltz aura de grandes chances de surpasser son sommet en carrière, qui est de 52 points. La moitié des 14 points de Schmaltz obtenus en Arizona ont été amassés sur le jeu de puissance, ce qui peut fausser les données, surtout avec un échantillon aussi petit. Il faut toutefois souligner que l'arrivée de Kessel devrait donner de l'élan à l'attaque massive des Coyotes, qui a présenté un faible rendement de 16,3 pour cent la saison dernière.

Video: ARI@ANA: Schmaltz donne la victoire aux Coyotes

À éviter : Derek Stepan - Si Schmaltz se retrouve entre Keller et Kessel, cela voudra dire que Stepan se retrouvera sans ailier d'impact à ses côtés. Les candidats les plus probables sont de jeunes joueurs au potentiel certain, notamment Christian Fischer, Christian Dvorak et Conor Garland, mais aucun de ces joueurs ne sera en mesure de produire comme le feront Kessel et Keller. De plus, la place de Stepan sur la première vague du jeu de puissance est loin d'être assurée. Kessel, Keller, Schmaltz et Ekman-Larsson sont assurés d'être sur la glace en supériorité numérique, et les options sont nombreuses pour le dernier poste disponible. Stepan n'a pas aidé sa cause la saison dernière en ne récoltant que trois points en avantage numérique, malgré le fait qu'il a été le quatrième attaquant de l'équipe le plus utilisé en pareilles circonstances. Stepan était un modèle de constance avant la dernière campagne, cumulant entre 53 et 57 points au cours de chacune des cinq saisons précédentes, mais il aura fort à faire pour améliorer de manière importante son total de 35 points de l'an dernier.

À surveiller/carte cachée : Jakob Chychrun - Comme il a été mentionné plus haut, les options sont nombreuses en Arizona en ce qui concerne l'identité du cinquième joueur qui va évoluer sur la première vague du jeu de puissance. Même s'il s'agit d'un modèle en voie de disparition dans la LNH, l'une de ces options serait d'employer deux défenseurs en plaçant Chychrun sur cette première unité. Tocchet a confié à The Athletic en juillet qu'il voulait permettre au défenseur de 21 ans d'utiliser davantage son puissant tir. Une utilisation régulière sur cette première vague décuplerait la valeur de Chychrun, mais même s'il devait se contenter de la deuxième vague, Chychrun devrait établir de nouveaux sommets en carrière s'il demeure en santé. Il a récolté huit points en avantage numérique la saison dernière en seulement 53 matchs, et sa moyenne de 2,21 lancers par rencontre a été la plus élevée parmi les arrières des Coyotes.

Video: ARI@VAN: Chychrun décoche un laser et fait 1-1

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.