Skip to main content

Van Riemsdyk portera le no 25 avec les Flyers

L'attaquant revient à Philadelphie après avoir signé un contrat comme joueur autonome le 1er juillet

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

VOORHEES, New Jersey - James van Riemsdyk trouvait qu'il lui fallait un nouveau numéro pour son retour avec les Flyers de Philadelphie.

Van Riemsdyk, qui a signé un contrat de cinq ans avec Philadelphie le 1er juillet, a opté pour le no 25 en vue de la prochaine saison, le numéro qu'il a porté lors des deux dernières saisons avec les Maple Leafs, au lieu du no 21 qu'il portait à ses trois premières campagnes avec les Flyers.

L'attaquant Scott Laughton porte actuellement le no 21.

À LIRE : Mise à jour 2018-19 : Flyers de Philadelphie | O'Brien n'est pas pressé de se joindre aux Flyers | Retour au bercail pour Farabee

« C'est un changement, un nouveau défi, donc je voulais quelque chose qui reflète cela », a expliqué van Riemsdyk mercredi.

Sélectionné par les Flyers avec le deuxième choix au total du repêchage 2007 de la LNH, van Riemsdyk, âgé de 29 ans, a disputé ses trois premières saisons avec Philadelphie avant d'être acquis par les Maple Leafs le 23 juin 2012.

Six ans plus tard, van Riemsdyk sent qu'il a l'expérience pour venir compléter les éléments que les Flyers ont déjà en place.

« Tout est en place ici, a-t-il dit. Il y a beaucoup de joueurs talentueux et beaucoup de jeunes espoirs qui approchent de la LNH, et c'est excitant. »

Bien qu'il ait aimé son passage à Toronto, van Riemsdyk a entamé la période d'autonomie en sachant qu'il signerait un contrat ailleurs en vue de la prochaine saison.

« Les Maple Leafs m'avaient dit, quelques semaines avant l'ouverture du marché, qu'ils iraient dans une autre direction, a-t-il affirmé. Tu apprécies ça. J'ai aimé mon passage ici. Ç'a été bon pour moi comme personne, mais aussi pour ma carrière. J'ai de beaux souvenirs de mes matchs là-bas. Le fait qu'ils m'aient informé de leur décision d'avance est une bonne chose, car ça te permet de prendre le temps d'analyser ta situation. Ça te permet de te distancer des émotions, qui sont inévitables quand tu as passé six ans au même endroit, et tu peux regarder les choses avec plus d'objectivité. »

Video: TOR@BOS, #5: van Riemsdyk trouve la lucarne de proche

Depuis son premier passage avec Philadelphie, quatre joueurs sont toujours dans la formation : les attaquants Claude Giroux, Sean Couturier, Jakub Voracek et Wayne Simmonds. Le complexe d'entraînement des Flyers a également subi une métamorphose considérable.

Mais au final, van Riemsdyk était assez habitué avec l'organisation des Flyers pour qu'un retour là-bas soit la meilleure option.

« Le fait de revenir à un endroit que je connais, d'être à l'aise avec les joueurs en place et ceux qui étaient là dans mon temps, ça rend les choses faciles, a mentionné van Riemsdyk. C'est emballant de revoir des visages que je connais parmi le personnel de l'équipe également. »

Ce qui est excitant pour Philadelphie, c'est l'ajout d'un joueur qui a marqué au moins 27 buts dans quatre des cinq dernières saisons, incluant un sommet en carrière de 36 la saison passée.

Aucun joueur des Flyers n'a marqué au moins 36 buts en une saison depuis les 37 filets de Scott Hartnell en 2011-12.

« Les buts sont précieux dans la Ligue, et on ne pourrait pas être plus heureux de ravoir un marqueur au sein de l'organisation », a déclaré le directeur général Ron Hextall.

La saison dernière, Philadelphie a atteint les séries éliminatoires de la Coupe Stanley malgré avoir été l'équipe qui a marqué le moins de buts à cinq contre cinq dans l'Association de l'Est (158). Sur les 36 buts de van Riemsdyk en 2017-18, 25 sont survenus à forces égales, ce qui l'aurait placé à égalité avec Giroux au sommet des buteurs des Flyers.

Hextall a précisé que van Riemsdyk devrait amorcer la saison à l'aile gauche d'un trio composé du centre Nolan Patrick, mais que l'entraîneur Dave Hakstol aurait le dernier mot sur les combinaisons de trios.

« En tant que gaucher, c'est amusant de jouer avec des joueurs droitiers, a indiqué van Riemsdyk. La chimie vient plus naturellement de cette façon. Nous essaierons différentes choses lors du camp d'entraînement et au début de la saison pour voir ce qui fonctionne le mieux.

Il y a assurément beaucoup de choses que nous pouvons essayer. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.