Skip to main content

Van Riemsdyk de retour à Toronto avec les Flyers

L'attaquant, qui a joué six saisons avec les Maple Leafs, est prêt pour une première visite émotive depuis qu'il a signé un contrat avec Philadelphie

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

James van Riemsdyk a déclaré que jouer pour les Maple Leafs de Toronto venait avec le fait d'être reconnu presque partout, notamment dans les restaurants, les magasins et même les toilettes publiques.

Il adorait ça.

« Être un Maple Leaf est quelque chose de spécial », a mentionné l'attaquant de 29 ans après avoir aidé les Flyers de Philadelphie à vaincre les Rangers de New York 4-0 au Wells Fargo Center vendredi. « L'équipe est tellement importante pour plusieurs personnes, et la base de partisans est énorme et dispersée un peu partout. C'est quelque chose dont j'ai aimé faire partie.

« Je serai très émotif d'être de retour et de jouer devant ces partisans à nouveau. »

À LIRE AUSSI : Babcock optimiste que Nylander signera avec les Maple LeafsLa première de la saison de #BobVousRépondCourse aux trophées : Rielly a une longueur d'avance pour le Norris

Van Riemsdyk sera de retour à Toronto lorsque les Flyers rendront visite aux Maple Leafs, samedi au Scotiabank Arena (19 h HE, NHLN, CBC, SN1, NBCSP, NHL.TV). Il s'agira de son premier match face à son ancienne équipe depuis qu'il a signé un contrat de cinq ans avec les Flyers le 1er juillet.

C'est une date qu'il avait encerclée au calendrier, et van Riemsdyk a admis qu'il aura assurément des papillons dans le ventre.

« Évidemment, quand le calendrier est dévoilé, c'est le genre de choses que tu regardes en raison de tout le temps passé là-bas, a-t-il dit. J'ai beaucoup aimé mon passage là-bas. C'est quelque chose à quoi j'ai hâte et, pour être honnête, j'ai aussi hâte que ce soit derrière moi. Ça m'aidera à passer à autre chose. »

Van Riemsdyk a été sélectionné avec le deuxième choix au total par les Flyers au repêchage 2007 de la LNH et il a joué avec Philadelphie de 2009 à 2012 avant d'être échangé aux Maple Leafs en retour du défenseur Luke Schenn le 23 juillet 2012. Il a cumulé 294 points (154 buts, 140 passes) en 413 matchs en six saisons avec les Maple Leafs.

Il a indiqué être reconnaissant du fait que Toronto l'a averti des semaines à l'avance qu'il n'obtiendrait pas un nouveau contrat durant la saison morte. Ça lui a permis d'examiner les différents endroits où il aurait pu aboutir.

Laisser aller les joueurs autonomes van Riemsdyk et le centre Tyler Bozak a contribué à libérer de l'espace sous le plafond salarial pour que les Maple Leafs mettent sous contrat le centre John Tavares pour une durée de sept ans à un salaire de 77 millions $ (salaire annuel moyen de 11 millions $) le 1er juillet.

Bozak a signé une entente de trois ans d'une valeur de 15 millions $ (salaire annuel moyen de 5 millions $) avec les Blues de St. Louis, le 1er juillet.

« J'ai beaucoup aimé mon passage ici, a dit van Riemsdyk. Quand tu passes autant de temps là-bas, tu deviens très investi dans le fait d'être un Maple Leaf et de jouer pour cette ville. Tu réalises ce que ça représente pour les partisans de cette équipe. »

Van Riemsdyk a quatre points (un but, trois passes) en six parties avec les Flyers, cette saison. Il a raté 16 matchs en raison d'une blessure au bas du corps subie dans le deuxième match de la saison, le 6 octobre, et est revenu au jeu le 15 novembre, lui donnant quatre matchs avant son retour à Toronto.

« J'ai hâte de jouer contre Toronto et de mettre ça derrière moi, a-t-il dit. Ça aide à passer à autre chose et à être à l'aise dans un nouvel environnement. »

Video: NYR@PHI: van Riemsdyk marque sur un rebond fortuit

Lorsqu'on lui a demandé lequel de ses anciens coéquipiers des Maple Leafs il compte agacer, van Riemsdyk a choisi l'attaquant Mitchell Marner comme cible potentielle.

« On verra, a-t-il répondu. Ce sera une des cibles faciles. D'habitude, c'est Mitchie. Je sais qu'il peut être un peu à fleur de peau sur la glace parfois, donc peut-être que je pourrai le sortir de ses gonds. Il joue tellement bien, nous devrons être bons lorsqu'il sera sur la glace. »

*Le journaliste principal NHL.com Dan Rosen a contribué à cet article.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.