Skip to main content

La saison morte sera animée pour les Rangers

Un jeune noyau et le deuxième choix au repêchage permettent à l'équipe de New York d'entrevoir un futur radieux

par Aaron Vickers / Correspondant LNH.com

KOSICE, Slovaquie - Après avoir raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une deuxième saison de suite, l'optimisme règne chez des membres des Rangers de New York, qui participent actuellement au Championnat du monde de hockey de la FIHG. À leur avis, leur jeune noyau, ainsi que le fait que l'équipe possède le deuxième choix du repêchage 2019 de la LNH, pourra rapidement les replacer sur le bon chemin.

« Je suis vraiment excité de voir ce que nous serons en mesure de bâtir [à New York] », a mentionné l'attaquant Chris Kreider, qui représente les États-Unis.

À LIRE AUSSI : John Davidson nommé président des RangersLes Devils heureux de pouvoir choisir entre Kakko et HughesHart et Couturier profitent du CMH pour en apprendre sur Vigneault

Les Rangers ont terminé à 20 points des Blue Jackets de Columbus à la dernière place d'équipe repêchée dans l'Association de l'Est. C'était la première année de David Quinn à la barre de l'équipe.

Depuis, ce n'est que du positif à Manhattan. 

Lors de la loterie du repêchage de la LNH, le 9 avril, l'équipe a été en mesure de se hisser au deuxième rang derrière les Devils du New Jersey. Ils pourront donc choisir le joueur qui sera encore disponible entre Jack Hughes ou Kaapo Kakko. Ils sont respectivement classés premiers en Amérique du Nord et en Europe par le Bureau central de dépistage de la LNH.

Les Rangers ont aussi fait l'acquisition d'Adam Fox, un défenseur de 21 ans qui a été finaliste au trophée Hobey Baker, remis au meilleur joueur de la NCAA, dans une transaction avec les Hurricanes de la Caroline le 30 avril. Ils ont aussi procédé à l'embauche de John Davidson le 17 mai pour le poste de président de l'équipe.

Davidson, qui sera présenté à la presse mercredi, remplacera Glen Sather, qui avait annoncé son déoart de son rôle le 4 avril dernier. L'ancien président des opérations hockey des Blue Jackets de Columbus (2012-2019) et des Blues de St. Louis (2006-2012) est bien connu au Madison Square Garden puisqu'il a joué pour les Rangers et a été analyste des matchs de l'équipe pendant 23 ans (1983-2006), ce qui lui a permis d'entrer au Temple de la renommée.

Tout de même, c'est ce deuxième choix au repêchage, et le joueur qu'il deviendra, qui pourrait tout changer dans le plan de reconstruction de l'équipe qui s'est amorcé il y a 15 mois et demi.

Les Rangers possèdent aussi le 20e choix, qu'ils ont acquis dans une transaction qui a envoyé Kevin Hayes aux Jets de Winnipeg le 25 février, ainsi que deux choix en deuxième ronde pour un total de neuf sélections.

« Ce sera un gros repêchage pour nous », a souligné Henrik Lundqvist, qui représente la Suède au Mondial. « On espère changer le vent de côté rapidement. On ne sait jamais. Le repêchage est vraiment important avec autant de choix. »

Les Rangers ont repêché 10 joueurs à l'encan annuel de 2018, dont les attaquants Vitali Kravtsov (9e), le défenseur K'Andre Miller (22e) et le défenseur Nils Lundkvist (28e) lors de la première ronde.

Kravtsov et l'espoir devant le flet Igor Shesterkin se sont entendus avec l'équipe sur un contrat de recrue le 3 mai dernier. Miller devrait disputer une année supplémentaire à l'Université du Wisconson et Lundkvist fera de même dans la Ligue élite de Suède.

« On a commencé à mettre en place la structure future de l'équipe, avec le personnel d'entraîneurs et les joueurs qui sont actuellement en place, a expliqué Kreider. Peu importe qui nous prendrons [dans le repêchage], j'espère qu'il fournira l'effort nécessaire et qu'il se présentera au camp prêt à faire sa part. »

La question qui demeure est celle de savoir si Kreider fera partie de la suite de cette reconstruction. L'attaquant de 28 ans n'a qu'une année encore à faire à son contrat de quatre ans, paraphé en juillet 2016.

Kreider a égalé sa meilleure récolte cette année avec 28 buts en 79 matchs, mais a disputé une bonne partie de la deuxième moitié de la saison avec une blessure au bas du corps qui l'a limité à seulement quatre filets en 27 rencontres entre le 6 février et la conclusion de la campagne.

Video: CBJ@NYR: Kreider complète le jeu de Zibanejad

Les Rangers devront prendre une décision, et s'ils ne le voient pas dans leur soupe, il pourrait être échangé durant la saison morte puisque l'équipe n'a pas envie de se retrouver dans une situation où elle devra encore être vendeuse à la date limite des transactions en 2020. C'est ce qui s'est passé lors des deux dernières campagnes, quand elle a envoyé sous d'autres cieux les défenseurs Ryan McDonagh, Adam McQuaid et Nick Holden ainsi que les attaquants J.T. Miller, Rick Nash, Michael Grabner, Mats Zuccarello et Hayes.

« Chris, c'est un marqueur et ils sont difficiles à trouver. On devra prendre une décision à ce sujet », a souligné le directeur général Jeff Gorton lors du bilan de saison de l'équipe le 7 avril. 

Gorton a aussi indiqué qu'il allait voir s'il était possible de s'améliorer en amenant de nouveaux joueurs avec l'équipe, ce qui ouvre la porte à quelques acquisitions via le match des joueurs autonomes, mais aussi à l'aide d'une transaction.

« Ce sera un été intéressant et excitant pour notre organisation et nous pourrons en savoir plus sur l'allure de notre équipe », a affirmé Lundqvist.

Une des choses qui crée le plus d'optimisme chez les Rangers, c'est la tenue de ses jeunes attaquants.

Mika Zibanedjad, 26 ans, vient de connaître sa meilleure saison avec 74 points, dont 30 buts, en 82 parties. Il a solidifié son titre de centre no 1 de l'équipe.

Video: NYR@BOS: Zibanejad réussit un doublé

Pavel Buchnevich, 24 ans, a marqué neuf buts lors de ses 38 premières parties de la saison, mais il a rebondi dans la deuxième portion du calendrier pour terminer l'année avec 21 buts en 64 parties, dont 12 lors de ses 26 dernières sorties. 

Les attaquants recrue Filip Chytil, Brett Howden et Lias Andersson ont aussi progressé cette année.

Chytil, qui a été le 21e choix du repêchage de 2017, a obtenu 23 points (11 buts, 12 passes) à sa première saison complète dans la LNH. Howden, 21 ans, a récolté le même total de points en 66 parties à sa saison recrue. Andersson, qui a été choisi au septième rang en 2017, a disputé 42 rencontres et a arrêté le compteur à six points.

Video: NYR@NJD: Chytil enfonce la rondelle dans le but en AN

Les Rangers s'attendront à plus de Chytil et Andersson la saison prochaine. Ils devront toutefois régler la question de savoir si le Tchèque est un joueur de centre ou un ailier gauche. S'il sa place est au milieu de la patinoire, où doit on l'insérer dans une formation où Howden et Andersson évoluent à la même position. 

« Ce sera une grosse saison morte, a dit Chytil, qui représente son pays au Championnat du monde. On doit arriver prêt au maximum. On veut être des séries éliminatoires l'an prochain. On était déçus de ne pas y avoir participé l'an dernier. L'été sera long, et on doit en profiter en se préparant. On a un bon vestiaire.

« Avec le deuxième choix au repêchage, on va avoir de nombreux bons jeunes joueurs. On a un bon noyau et de bons leaders. »


Avec la collaboration de Dan Rosen, journaliste NHL.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.