Skip to main content

Sous la loupe: Bruins vs Blues, match no 7

Les joueurs des deux équipes piaffent d'impatience à quelques heures du match le plus important de leur carrière

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BOSTON - Une victoire de plus. 

Après six matchs âprement disputés et plus de deux semaines de voyagement entre Boston et St. Louis, c'est tout ce dont les Bruins et les Blues ont besoin pour remporter la Coupe Stanley.

Le match ultime de la Finale - celui-là même que tout jeune hockeyeur qui se respecte a disputé des centaines de fois dans la rue - aura lieu mercredi au TD Garden de Boston (20h H.E.; TVAS, CBC, SN, NBC).

« C'est évidemment plus qu'un match normal et nous le savons, a déclaré l'attaquant des Blues Brayden Schenn. Nous allons être nerveux avant le match et c'est normal. C'est une grande scène, la plus grande dans le hockey.

« C'est une chance inouïe pour tous les joueurs des deux équipes. On pourrait ne plus jamais avoir cette occasion dans notre vie. Nous allons essayer d'en profiter au maximum. »

À LIRE : Berube se tourne vers Blais | Grzelcyk sera de la partie | Les Bruins ne veulent pas revivre 2013 | Le défi des Blues : jouer comme des « ti-culs »

L'entraîneur des Bruins, Bruce Cassidy, a quant à lui résumé l'enjeu d'une manière aussi colorée qu'honnête lorsque questionné sur son héritage.

« Je veux seulement que mon nom soit sur la maudite Coupe, a-t-il lancé. C'est tout ce que je veux. Après, nous pourrons parler de mon héritage de n'importe quelle manière. »

Après avoir raté les quatre dernières rencontres en raison d'une commotion cérébrale, le défenseur des Bruins Matt Grzelcyk pourrait bien avoir l'occasion de vivre ce moment bien spécial puisqu'il a obtenu le feu vert des médecins pour revenir au jeu. Si c'est bel et bien le cas, le jeune Connor Clifton sautera son tour.

Du côté des Blues, le jeune Robert Thomas regardera le match du haut de la passerelle. Blessé au premier match, il a tenté un retour au jeu au dernier affrontement, mais ce ne fut pas concluant. Pas assez pour l'envoyer dans la mêlée avec un enjeu aussi grand, du moins.

L'absence de Thomas signifie que le Québécois Samuel Blais demeurera dans la formation de St. Louis.

« J'étais un peu stressé à mon réveil ce matin, mais à l'entraînement sur la glace je ne pensais plus à rien et je m'amusais, a fait valoir l'attaquant Samuel Blais. Ce sera la même chose ce soir. Après ma première présence, je me concentrerai sur ce que je dois faire pour aider l'équipe. »

Joel Edmunson prendra quant à lui la place de Robert Bortuzzo à la ligne bleue de l'équipe puisque l'entraîneur Craig Berube préfère y aller avec une formation à quatre défenseurs gauchers.

Les Bruins disputeront leur 106e match de la saison tandis que les Blues en seront à leur 108e. Rendus à ce stade, les joueurs savent ce qu'ils ont à faire et connaissent les stratégies sur le bout de leur doigt. 

Voici trois éléments à surveiller en vue du match no 7 :

De nouveau réunis

Pour la cinquième fois seulement en sept matchs, les Blues pourront compter sur leur quatrième trio en entier. Oskar Sundqvist a été suspendu lors du troisième match tandis que Ivan Barbashev l'a été au dernier affrontement. Chaque fois, les Blues ont subi des cuisants revers de 7-2 et de 5-1.

Les deux seront à nouveau réunis avec Alexander Steen et devraient avoir la tâche de museler le premier trio des Bruins, comme ç'a été le cas pendant la majeure partie de la série.

Leur apport offensif est minime - ils totalisent un but et deux aides en six matchs en Finale - mais ils forment un trio qui est en mesure d'insuffler de l'énergie aux Blues grâce à son travail acharné en échec-avant et à son efficacité en zone défensive. 

C'est un trio qui pourrait faire la différence dans un match ultime.

L'expérience des Bruins

S'il y a un département dans lequel les Bruins ont vraiment l'avantage avant même la mise en jeu initiale, c'est bien au chapitre de l'expérience. Cinq joueurs de l'édition actuelle ont remporté la Coupe Stanley lors du match no 7 en 2011, disputé à l'étranger face aux Canucks, et ils savent exactement ce qui les attend.

Video: BOS@STL, #6: Marchand brise l'impasse en A.N.

Patrice Bergeron a su calmer les troupes avec un discours inspirant au dernier match à St. Louis et gageons qu'il trouvera à nouveau les bons mots, mercredi.

« C'est un honneur de jouer avec eux, a lancé David Pastrnak. Ces gars sont passés par là et ils ont beaucoup d'expérience. Ils savent ce que ça prend et ils ont su faire en sorte que les jeunes de l'équipe soient imputables tout au long des séries.

« Ils ont été d'une grande aide pour nous et nous voilà à quelques heures du match ultime de la Finale de la Coupe Stanley. »

La différence devant le filet?

Si l'on faisait un sondage rapide - et anonyme - auprès des 36 joueurs qui disputeront ce match ultime, il est fort probable que la grande majorité des répondants choisiraient d'amorcer la rencontre avec Tuukka Rask devant le filet.

Le gardien des Bruins a jusqu'ici eu le dessus sur son vis-à-vis Jordan Binnington et a probablement connu sa meilleure prestation de la série lors du match no 6, quand il a repoussé 28 lancers.

Video: BOS@STL, #6: Binnington vole Pastrnak en fin de 2e

Mais attention, le portier des Blues affiche un dossier de 7-2, une moyenne de buts alloués de 1,86 et un taux d'efficacité de ,933 lors du match qui suit une défaite depuis le début des séries.

« Je ne me compare pas aux gardiens adverses, a dit Binnington à quelques heures de la rencontre. Je joue contre moi. Je veux offrir le meilleur de moi. C'est de cette manière dont j'aborde les choses. Je fais mon travail et je verrai bien quel sera le score à la fin du match. »

 

Formation prévue des Bruins
Brad Marchand -- Patrice Bergeron -- David Pastrnak
Jake DeBrusk -- David Krejci - Karson Kuhlman
Marcus Johansson -- Charlie Coyle -- Danton Heinen
Joakim Nordstrom -- Sean Kuraly -- Noel Acciari

Zdeno Chara -- Charlie McAvoy
Torey Krug -- Brandon Carlo
John Moore - Matt Grzelcyk

Tuukka Rask
Jaroslav Halak

Retranchés: David Backes, Karson Kuhlman, Steven Kampfer, Connor Clifton
Blessés: Chris Wagner (haut du corps), Kevan Miller (bas du corps)

Formation prévue des Blues
Jaden Schwartz -- Brayden Schenn -- Vladimir Tarasenko
Zach Sanford -- Ryan O'Reilly -- David Perron
Patrick Maroon -- Tyler Bozak - Samuel Blais
Ivan Barbashev - Oskar Sundqvist -- Alexander Steen

Carl Gunnarsson -- Alex Pietrangelo
Jay Bouwmeester -- Colton Parayko
Joel Edmundson -- Vince Dunn

Jordan Binnington
Jake Allen

Retranchés: Robert Thomas, Michael Del Zotto, Robert Bortuzzo, Robby Fabbri, Mackenzie MacEachern, Chris Thorburn, Ville Husso
Blessé: Aucun

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.