Skip to main content

Trotz a surpris la confrérie des entraîneurs en démissionnant

Les finalistes au trophée Jack-Adams Gallant, Cassidy et Bednar s'attendaient à ce qu'il revienne avec Washington après avoir gagné la Coupe Stanley

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

LAS VEGAS - Quand l'entraîneur des Golden Knights de Vegas Gerard Gallant a serré la main de Barry Trotz, le 7 juin, pour le féliciter d'avoir gagné la Coupe Stanley avec les Capitals de Washington, jamais il n'aurait imaginé que Trotz démissionnerait de son poste d'entraîneur des Capitals 11 jours plus tard.

« Non. Pas du tout », a dit Gallant mardi. « Évidemment, on entendait les rumeurs à propos de sa situation contractuelle, mais je n'aurais jamais pensé ça. »

La décision de Trotz, prise ce lundi, a semé une onde de choc au sein de la confrérie des entraîneurs de la LNH, incluant les finalistes au trophée Jack-Adams.

À LIRE : Trotz démissionne de son poste d'entraîneur avec les Capitals | Les finalistes au trophée Jack-Adams sont dévoilés

Gallant, qui a guidé la surprenante équipe d'expansion des Golden Knights en Finale de la Coupe Stanley avant qu'ils s'inclinent en cinq matchs, sera le favori de la foule pour remporter le Jack-Adams lors de la Cérémonie de remise des trophées de la LNH 2018 présentée par Hulu au Hard Rock Hotel & Casino de Las Vegas mercredi (20 h HE, NBCSN, SN). L'entraîneur des Bruins de Boston Bruce Cassidy et celui de l'Avalanche du Colorado sont les deux autres finalistes.

Trotz, 55 ans, a remporté le Jack-Adams après que les Capitals eurent gagné le trophée des Présidents en 2015-16, mais cette saison a peut-être été sa meilleure.

Malgré le départ de vétérans clés comme Justin Williams, Marcus Johansson, Karl Alzner, Nate Schmidt et Kevin Shattenkirk, Washington a terminé au premier rang de la section Métropolitaine pour une troisième saison consécutive. Les Capitals ont conclu cela en remportant la Coupe Stanley pour la première fois depuis leur entrée dans la LNH en 1974.

Après la victoire de 4-3 des Capitals contre les Golden Knights dans le match no 5, les probabilités que Trotz soit de retour la saison prochaine semblaient bonnes. Mais il a démissionné lundi après que lui et les Capitals eurent été incapables de s'entendre sur une prolongation de contrat.

« Je n'en savais pas beaucoup sur sa situation contractuelle, mais j'ai trouvé que Barry a fait un travail incroyable et c'est comme ça que les choses tournent, a affirmé Gallant. Je ne sais pas trop ce qui se passe présentement, je sais seulement ce que je lis dans les journaux, et pour moi, Barry a été extraordinaire. C'est un excellent entraîneur et une bonne personne. Je suis sûr qu'il sera correct. »

Cassidy était d'accord, ajoutant « qu'il ne sera pas sans emploi très longtemps. »

Trotz a conservé un dossier de 205-89-34 en quatre saisons avec les Capitals. Il est cinquième dans l'histoire de la LNH avec 762 victoires, 20 de moins qu'Al Arbour et le quatrième rang. Il a présenté une fiche de 557-479-100 avec 60 matchs nuls avec les Predators de Nashville de 1998 à 2014 avant de se joindre aux Capitals.

Cette saison marquait la première fois où il se rendait plus loin que la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

« Je suis content pour Barry, de le voir gagner la Coupe Stanley, a commenté Bednar. J'ai beaucoup d'amis dans l'organisation des Capitals. C'était génial de les voir gagner. Parfois, c'est comme ça que les choses se passent. Le côté business du hockey entre en jeu et ils ont décidé de rompre les liens. »

Le directeur général des Capitals Brian MacLellan a admis que l'un des points de litige résidait dans le fait que Trotz voulait une entente de cinq ans. MacLellan a également dit que le salaire était un problème, alors que Trotz désirait être payé comme un entraîneur dans « le top-4 ou le top-5. »

Mis à part les Capitals, les Islanders de New York sont la seule équipe avec un emploi vacant au poste d'entraîneur. L'entraîneur associé Todd Reirden est le favori pour succéder à Trotz à Washington.

Cassidy croit que ça aidera la confrérie des entraîneurs si Trotz obtient le contrat qu'il désire sur le marché.

« C'est toujours bon pour les entraîneurs, a expliqué Cassidy. Éventuellement, ça fera augmenter les salaires. Quand ce sera ton tour, si tu as fait du bon travail et que l'organisation te respecte, tu obtiendras ce que tu mérites. Dans son cas, son curriculum vitae parle pour lui-même et je suis convaincu que tout ira très bien pour lui. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.