Skip to main content

Toffoli, l'acquisition payante des Canucks

Le robuste attaquant a sauvé les meubles face au CH en inscrivant son troisième but en autant de matchs depuis son échange

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Tyler Toffoli n'aura pas fait languir ses nouveaux patrons trop longtemps.

Une semaine seulement après son acquisition des Kings de Los Angeles, le robuste attaquant s'avère déjà l'un des éléments-clés de l'attaque des Canucks de Vancouver et il en a fait la preuve pour la troisième fois en autant de matchs, mardi, face aux Canadiens.

Il a inscrit le but qui a fait la différence en prolongation pour mener les siens vers une victoire de 4-3 et ainsi amasser un troisième filet et un cinquième point à ses trois premières rencontres dans son nouvel uniforme.

À LIRE AUSSI : Le CH torpille encore des avances | Une autre vie pour Louis Domingue

« C'est un départ de rêve, c'est certain », a déclaré celui qui avait été limité à 34 points, dont 18 buts, en 58 matchs avec les pauvres Kings.

« Mon arrivée ici a été incroyable, les gars sont exceptionnels. Le fait de récolter des points à tous les matchs amplifie encore plus le plaisir que j'ai à jouer ici. Je joue à ma manière et les gars sont vraiment talentueux avec la rondelle. Nous sommes tous sur la même longueur d'onde. »

C'est exactement l'effet que recherchait le directeur général Jim Benning quand il a cédé deux choix de repêchage et deux espoirs pour l'amener à Vancouver. En l'absence de Brock Boeser, le grand manitou voulait un joueur capable de compléter J.T. Miller et Elias Pettersson sur le premier trio de la formation.

Il l'a sans aucun doute bien identifié. Et comme l'attaquant vedette des Canucks - victime d'une fracture au cartilage des côtes - a peu de chances d'effectuer un retour au jeu avant la fin de la saison, le DG n'avait pas du tout le droit à l'erreur. 

Les Canucks (34-22-6) sont en plein cœur de la course pour une place en séries et occupent la deuxième place de la section Pacifique, à égalité avec les Oilers d'Edmonton et deux points derrière les Golden Knights de Vegas.

« On n'aurait pas acquis un joueur comme Toffoli si nous ne croyions pas en nos chances de participer aux séries, a fait valoir Green. Je dois rendre crédit aux joueurs. Ils nous ont forcé la main et se sont placés en bonne posture pour les 20 derniers matchs. 

« Tyler est un bon joueur, d'abord et avant tout, et notre groupe l'a accueilli à bras ouverts. Il joue avec deux excellents joueurs et c'est certain que ça l'a aidé à s'intégrer et à s'adapter rapidement. »

Video: VAN@MTL: Toffoli marque le but décisif en surtemps

Le nouveau venu a sauvé la mise contre le Tricolore. Les Canucks tiraient de l'arrière par deux buts avant même la moitié de la première période, si bien que Green a dû utiliser un temps d'arrêt pour permettre à ses troupiers de retrouver leur sang-froid.

Bo Horvat, avec le premier de sa carrière contre le CH, et Alexander Edler ont ramené les deux équipes à la case départ avant la fin du deuxième engagement, mais ça n'a pas empêché les locaux de reprendre un but de priorité en tout début de troisième. Jake Virtanen a cependant forcé la tenue de la prolongation et Toffoli s'est chargé de clore le débat, mettant ainsi fin à une soirée sous le thème de la résilience.

Il s'agissait d'ailleurs de la 13e remontée de la formation vancouvéroise, cette saison.

« Nous avons simplement trouvé un moyen de nous en sortir ce soir, a commenté Horvat. Tyler est fort important pour nous depuis son arrivée. Ses habiletés de fabricant de jeu sont sous-estimées et ses talents de marqueur sont évidemment à point. Nous sommes chanceux de l'avoir. »

Plateau important pour Hughes

Même s'il est loin d'avoir connu son meilleur match défensif - il a été le premier à l'admettre - le défenseur recrue Quinn Hughes a profité de son premier passage à Montréal pour atteindre le plateau des 50 points en récoltant une aide sur le but d'Horvat.

Video: VAN@MTL: Horvat marque d'un tir précis de l'enclave

Il a du même coup rejoint Nicklas Lidstrom (1991-92) en tant que deuxième défenseur dans l'histoire de la LNH à atteindre la marque des 50 points à sa saison recrue. Le septième choix de l'encan 2018 totalise huit buts et 42 aides en 61 matchs et a cinq points de plus que son plus proche poursuivant, Cale Makar.

« Je n'ai pas aimé mon match ce soir, a-t-il déclaré. Reste que ce plateau a une grande signification pour moi. C'est un accomplissement plutôt cool, surtout qu'il me reste encore 20 matchs à disputer. Je suis fier de mon travail, mais je dois continuer d'avancer dans cette direction. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.