Skip to main content

Le CH torpille encore des avances

Les Canucks de Vancouver sont venus de l'arrière deux fois avant de l'emporter 4-3 en prolongation au Centre Bell

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal ont encore perdu un match qu'ils s'étaient donné la chance de gagner, mardi. Après avoir eu l'avance 2-0 et 3-2, ils se sont finalement inclinés 4-3 en prolongation face aux Canucks de Vancouver au Centre Bell.

À LIRE AUSSI : Une autre vie pour Louis Domingue | Tour d'horizon des matchs du 25 février

Tyler Toffoli a réussi le filet victorieux à 1:35 de la courte période de surtemps, mettant la touche finale à un bel échange avec Bo Horvat. Pour Toffoli, acquis des Kings de Los Angeles la semaine dernière, il s'agissait d'un troisième but à ses deux derniers matchs avec sa nouvelle équipe.

« C'est un autre match où nous aurions pu avoir les deux points de classement », a soupiré d'exaspération l'attaquant de soutien Jordan Weal, auteur d'un but.

« Si nous pouvions régler le problème, nous l'aurions fait depuis longtemps », a-t-il enchaîné sur le sujet des nombreuses avances perdues dont on ne tient plus le compte.

« C'est dur à avaler. Nous sommes frustrés tout autant, je suis sûr, que les partisans le sont, a estimé Weal. Nous voulons tellement gagner des matchs. Nous donnons tout ce que nous avons dans le ventre. Nous prenons souvent l'avance, mais nous sommes incapables de la conserver. »

Horvat, son 20e, Alexander Edler et Jake Virtanen ont été les autres marqueurs des Canucks (34-22-6).

Outre Weal, Paul Byron et Shea Weber, son 15e de la saison, ont été ceux du Tricolore (29-27-9). Max Domi a amassé deux passes.

Devant les buts, Thatcher Demko a gagné son duel contre Carey Price, 37-30 au chapitre des arrêts.

Les Canadiens vont poursuivre leur séjour de trois matchs à domicile en accueillant les Rangers de New York, jeudi (19h HE; RDS, TSN2, MSG 2). 

Quoi de neuf sous le soleil? 

Le CH a encore trouvé le moyen de saboter une autre avance de plus d'un but, qu'il s'était donné tôt dans la soirée.

Byron, à 5:59, et Weber, à 7:23, ont d'entrée de jeu en première période étourdi les visiteurs, qui ont jugé bon de retrouver leurs esprits. 

Video: Les Canadiens s'inclinent 4-3 en prolongation

« Il s'est dit quelques gros mots (pendant le temps d'arrêt), a reconnu l'entraîneur Travis Green. Nous devions être plus acharnés sur la rondelle et déployer une meilleure structure de jeu. Nous nous sommes creusé un trou rapidement, mais nous avons retrouvé notre sang-froid. Nous sommes venus de l'arrière et nous sommes allés chercher les deux points. C'est ce qu'il fallait faire. »

L'utilisation du temps d'arrêt a effectivement été profitable. Avant la fin du premier vingt, à 15:57, Horvat a rétréci l'écart en supériorité numérique. C'était pour le capitaine des Canucks, qui a franchi le plateau des 20 buts pour la quatrième saison de suite, un premier but contre Price.

Les hôtes ont eu l'avantage 12-4 dans les lancers en deuxième période. Mais les Canucks ont obtenu le seul but, qui est venu du bâton du défenseur Edler, à 15:36. Price n'a rien vu de son long tir des poignets au travers de la circulation dense. 

Le Tricolore a repris les devants au début du troisième tiers. Weal a raté son tir près du but, ce qui a mystifié Demko. La tentative de passe de Domi venait de bifurquer sur un patin du défenseur recrue Quinn Hughes.

Les Canucks ont rappliqué encore en supériorité, à 5:53. Le tir de Virtanen, décoché à la droite du but, a bondi sur l'épaule de Price et derrière lui.

Les Canucks ont bourdonné en zone adverse pendant la majeure partie de la seconde moitié du dernier vingt. Jay Beagle aurait pu leur procurer la victoire en temps réglementaire.

En prolongation, ils ont exercé une maîtrise parfaite de la rondelle jusqu'au but de Toffoli.

« Ils nous ont eus à l'usure, a noté Price. Ils ont été quelque peu chanceux sur le plan de la possession de la rondelle. Nous n'avons pas pu mettre le grappin dessus. »

Les trois joueurs sur la glace, les attaquants Domi et Byron ainsi que le défenseur Jeff Petry, étaient à bout de souffle.

« C'est malheureux que nous ayons été pris sur la glace, a mentionné Domi. Dans ce temps-là, on essaie de se coller à un rival, mais un manque de vigilance ou la fatigue peut être si vite arrivé. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.