Skip to main content

Therrien nie avoir critiqué Max Pacioretty

L'entraîneur des Canadiens étouffe les rumeurs d'un désaccord avec son capitaine

par Sean Farrell / Correspondant LNH.com

LAVAL-SUR-LE-LAC, Québec - L'entraîneur des Canadiens de Montréal Michel Therrien a nié avoir critiqué le leadership de Max Pacioretty à l'issue d'une saison décevante qui a mené à l'exclusion de l'équipe des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Un animateur à la radio a récemment affirmé que Therrien avait déclaré à l'occasion d'un tournoi de golf, cet été, que Pacioretty était le pire capitaine dans l'histoire des Canadiens.

« Ouais, premièrement je n'ai jamais dit ces choses-là, OK ? », a indiqué Therrien, mardi, alors qu'avait lieu le tournoi de golf annuel des Canadiens. « Et je ne porte pas attention aux ouï-dire, pour être honnête. Si je commence à m'attarder à tout ce qu'ils disent, en tant qu'entraîneur ça va affecter ma concentration. Je ne porte vraiment, vraiment pas attention à ces choses-là. »

Pacioretty, qui s'aligne présentement avec Équipe États-Unis à la Coupe du monde de hockey 2016 à Toronto, a été nommé capitaine du club montréalais avant le début de la saison 2015-16. Le directeur général des Canadiens Marc Bergevin se trouve également à Toronto en ce moment puisqu'il fait partie du personnel de direction d'Équipe Canada.

Le propriétaire Geoff Molson a déclaré qu'il était important de réagir à l'affirmation de l'animateur, qui est n'est pas fondée selon lui.

« Quand il y a une rumeur qui se propage comme celle-là, il faut y réagir rapidement, et évidemment c'est faux, a dit Molson. Les coéquipiers de Max l'ont choisi comme capitaine, c'est un excellent capitaine. C'est un chef de file au sein de la communauté, il a le respect des partisans et de l'entraîneur. J'en ai discuté avec Michel et Marc et, évidemment, Michel ne dirait jamais une chose pareille. »

Video: Therrien parle du début de saison à venir

Pacioretty a lui aussi nié quand on lui a posé la question, jeudi dernier.

« C'est malheureux qu'on invente une chose du genre, qu'elle allume un feu et se propage. Mais en même temps, ça va tous nous rapprocher si nous gérons ça de la bonne façon », a affirmé Pacioretty.

Molson sait fort bien que tout ce qui se passe chez les Canadiens, sur la glace et en dehors, est scruté à la loupe. On lui a demandé comment l'organisation composait avec la réaction négative de certains partisans du club montréalais à la suite de la mégatransaction du 29 juin dernier avec les Predators, qui a vu P.K. Subban se retrouver à Nashville en retour de Shea Weber.

« Il y a toujours des tempêtes au sein de cette organisation et nous passons au travers, a indiqué Molson. Mais celle-ci a été plus rude, surtout sur Twitter en raison de certains commentaires méchants qui m'ont été adressés, tout comme d'autres en ont reçu aussi, j'en suis certain. Au début c'est très émotif, et après un certain moment tu étudies la situation et tu penses à ton équipe, à quel point il était important de rendre notre équipe meilleure que l'an dernier en deuxième moitié de saison ; et je trouve que nous y sommes arrivés. Bien qu'il soit difficile de perdre un joueur aussi populaire, le plus important est ce qui se passe sur la glace et je crois que nous allons avoir une équipe plus solide cette saison. »

Molson a profité de sa tribune et du fait qu'il n'était pas limité à 140 caractères pour réagir à certains des commentaires moqueurs et vitrioliques qui lui ont été destinés.

« Qu'est-ce que je peux dire aux partisans ? Ce n'est pas facile de réaliser une transaction comme celle-là, a noté Molson. P.K. est un joueur de hockey fantastique et il joue un rôle très important dans la communauté. Par contre, Marc Bergevin et son équipe, leur tâche est d'aligner une équipe capable de gagner sur la glace et certains des changements qu'ils ont apportés cette année ont été faits dans le but de rendre l'équipe meilleure. Et j'espère que nos partisans vont le voir ainsi parce que c'est ça le plus important, et je crois que c'est ce que nos partisans veulent, une équipe capable de gagner. »

Molson a donné tout son appui à Bergevin, le qualifiant « d'un des directeurs généraux les plus respectés dans la Ligue nationale de hockey ».

« Je pense que si vous sondiez les gens un peu partout dans la Ligue à propos de sa capacité à évaluer le talent et à bâtir une équipe, ainsi qu'à propos de son leadership, vous verriez qu'il est parmi les meilleurs et la preuve, c'est qu'on l'a invité à faire partie d'Équipe Canada en vue de la Coupe du monde, a souligné Molson. Il a toute ma confiance et je suis convaincu que si nous connaissons des moments difficiles, comme ç'a été le cas la saison dernière, ou non, il va continuer à travailler 24 heures par jour pour rendre notre équipe meilleure pour les partisans. Et c'est ça le plus important. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.