Skip to main content

Tavares aidera les Maple Leafs en dehors de la patinoire, dit Gilmour

L'expérience du joueur de centre avec les partisans et les médias devrait alléger la pression sur ses jeunes coéquipiers

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

TORONTO -- L'ajout de John Tavares enlèvera de la pression sur Auston Matthews, tant sur la glace qu'en dehors, avec les Maple Leafs de Toronto, a affirmé le membre du Temple de la renommée du hockey Doug Gilmour, mercredi.

« C'est certain que ce sera le cas », a déclaré Gilmour à propos de Tavares, 27 ans. « Il est suffisamment âgé, intelligent et talentueux. Il était le capitaine des Islanders de New York. Il est un leader et il peut aider à détourner un peu de l'attention sur Auston, qui n'a que 20 ans. »

Gilmour, âgé de 55 ans, a fait remarquer la meute de 30 journalistes qui venaient de finir leurs entrevues avec un groupe de joueurs de la LNH qui participaient au Smashfest, le septième tournoi caritatif annuel de ping-pong organisé par l'attaquant joueur autonome des Maple Leafs Dominic Moore et l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH). L'événement, présenté à la brasserie Steam Whistle de Toronto, avait amassé plus de 650 000 $ pour financer la recherche sur les commotions cérébrales et les cancers rares avant cette année.

« Regardez le nombre de journalistes ici couvrant un simple tournoi de ping-pong pendant la saison morte, a commenté Gilmour. C'est le hockey à Toronto. Mais John sait le gérer. Il peut répondre aux demandes avant et après les matchs pour permettre aux jeunes joueurs de s'occuper de leurs propres affaires.

« Il sait ce que c'est de vivre à la vue de tous. Il est venu ici pour une raison. Il va accepter la pression comme nous l'avons tous fait et il ne va pas tenter de l'éviter. »

Gilmour comprend à quel point l'attention est toujours fixée sur les Maple Leafs. Un des joueurs les plus populaires dans l'histoire des Maple Leafs, il détient le record d'équipe pour les points dans une saison avec 127 (32 buts) en 1992-93.

À LIRE : Nylander devra faire preuve de patience | Matthews : pas le « C » à tout prix | Mise à jour 2018-19 : Maple Leafs

« Les Torontois sont des mordus de hockey », a expliqué Gilmour, qui jouait pour Toronto entre 1992 et 1997. « Je me rappelle une fois, afin de ne pas être assailli par la foule en route vers le Maple Leaf Gardens, je me déguisais en moi-même. Je mettais un chandail no 93 des Maple Leafs, une casquette des Maple Leafs et des lunettes de soleil, puis j'entrais dans l'aréna comme tous les autres partisans. Personne ne croyait que c'était vraiment moi.

« Voilà le cirque qu'un joueur des Maple Leafs doit vivre à Toronto. Il y a des nouvelles sur eux à la télévision presque chaque jour. Et ça peut s'avérer éprouvant pour de jeunes joueurs. Mais il n'y a aucun meilleur endroit pour jouer. Ils l'apprendront. Et John peut les aider à l'apprendre.

« John vient de la région de Toronto et il joue sous le feu des projecteurs depuis ses années dans les rangs juniors. Il sait à quoi s'attendre. Il est venu ici pour une raison. »

Gilmour s'est rappelé que Tavares avait déposé une demande à la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) pour jouer au hockey junior majeur au printemps 2005. Les règlements de la OHL interdisant aux joueurs ayant moins de 15 ans d'y être repêchés, la Ligue a introduit une clause de « joueur exceptionnel » pour permettre à Tavares, âgé de 14 ans à cette époque, d'être repêché un an avant qu'il soit admissible.

« Je faisais partie du comité exécutif de la OHL quand il a déposé sa demande pour y jouer, a raconté Gilmour. Je regardais le gamin et j'ai dit, "Il est assez petit". Puis je me suis rappelé que je pesais 130 livres quand j'ai commencé ma carrière junior, alors il était relativement grand.

« Il a géré cette situation sans anicroche. Et il va gérer cette situation-ci. Il est un joueur de premier plan. »

Depuis que Tavares a paraphé une entente de sept ans d'une valeur de 77 millions $, le 1er juillet, Gilmour a dit ne pas avoir vu les Maple Leafs générer autant d'attention depuis les équipes de Pat Quinn entre 1999 et 2004.

« Je suis heureux pour la ville, l'organisation et les partisans, a dit Gilmour. Ça va être plaisant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.