Skip to main content

Table ronde : Quelle équipe se maintiendra en tête de sa section?

Les Ducks, les Canadiens et l'Avalanche pourraient chauffer les prétendants de leur section respective, selon nos experts

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long de la saison, les experts du LNH.com participeront à des tables rondes pour répondre à diverses questions. En interagissant entre eux, nos experts donnent leur opinion sur plusieurs sujets chauds à travers la LNH. Aujourd'hui, on leur a posé la question suivante : avant les matchs de mercredi, les Hurricanes de la Caroline, les Canadiens de Montréal, les Ducks d'Anaheim et l'Avalanche du Colorado étaient en tête de leur section respective. Laquelle de ces équipes a le plus de chances de se maintenir dans la course pour le premier rang toute la saison? Voici les réponses :

Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

Je crois que les Ducks sont les mieux placés pour demeurer au sommet, ou du moins dans les trois équipes de tête de la section Pacifique.

Tout le monde s'attendait à ce que les canards aient de la misère à se maintenir à flot pendant les premières semaines/mois du calendrier en raison de leurs nombreux blessés, mais John Gibson fait des miracles devant le filet et les jeunes font le travail.

À LIRE AUSSI : Table ronde : Quelle séquence individuelle est la plus impressionnante? | Table ronde : Matthews et Tavares, le meilleur duo de la LNH?

Et étonnamment, aucune des puissances de la Pacifique ne semble vouloir se détacher du peloton. Avec le retour graduel des blessés et un Gibson au sommet de son art, je vois mal les Ducks se mettre à dégringoler au classement.

À mon avis, il y a trop de puissances dans l'Atlantique et dans la Métropolitaine pour que les Canadiens et les Hurricanes poursuivent sur leur lancée à long terme. Par contre, après avoir regardé le match de l'Avalanche contre le Lightning de Tampa Bay, mercredi, j'ai un peu de misère à miser contre la bande à Nathan MacKinnon... Mais bon, il fallait faire un choix!

Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com

Réglons tout de suite une chose : aucune des quatre équipes ne va terminer au sommet de sa section. Je sais, la question c'est laquelle est la plus susceptible de chauffer les prétendantes. À celle-là, je réponds l'Avalanche. Même si l'Avalanche fait partie de la très compétitive section Centrale, avec les Predators de Nashville et les Jets de Winnipeg.

Non, mais quelle force de frappe l'Avalanche possède-t-elle ! Ça fait peur. Le trio de MacKinnon, avec Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog, va en faire baver à tout le monde. Ce Rantanen est tout un joueur, un de mes nouveaux préférés dans la LNH. Tant que la défense tiendra le coup, et je ne vois pas pourquoi elle s'effondrerait, l'Avalanche sera en voiture.

Video: MIN@COL: Rantanen tranche le débat en AN

Pour le reste, il est vrai, comme Guillaume le souligne, que les Ducks surprennent et qu'aucun de leurs rivaux ne semble vouloir se détacher en ce début de saison. La section Pacifique est moins relevée que la Centrale, c'est un choix défendable. Mais je dois être conséquent avec les choix que j'ai faits avant la saison. J'ai prédit que les Ducks rateraient les séries !

Quant aux partisans des Canadiens, je ne veux pas être rabat-joie, mais oubliez le titre de section. Vos favoris se positionnent en ce moment pour être de la course aux séries dans l'Association de l'Est, et c'est déjà très bien, non?

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

J'abonde dans le même sens que toi, Robert, je ne pense pas que l'une de ces équipes va hisser une bannière pour souligner le titre de sa section la saison prochaine.

Le Colorado va souffrir de son manque de profondeur en attaque dans la redoutable section Centrale, et les Ducks se fient beaucoup trop à John Gibson, qui multiplie les miracles depuis le début de la saison.

Je ne suis toutefois pas encore prêt à affirmer que les Canadiens ne seront pas dans la course jusqu'à la fin de la saison. C'est le jour et la nuit avec le style de hockey qui a été offert au Centre Bell la saison dernière, et deux choses jouent en la faveur du Tricolore: leur gardien, l'un des meilleurs de la Ligue, n'a pas encore eu à voler un match, et leur défenseur numéro un n'a pas disputé une seule minute depuis le début de la campagne.

Video: CGY@MTL: Drouin marque sur un beau jeu de Ouellet

Une équipe qui se maintient dans le peloton de tête sans l'apport de deux piliers comme Carey Price et Shea Weber pourrait surprendre en deuxième moitié de saison. Avant le début de la campagne, je voyais les Panthers de la Floride venir bousculer les Maple Leafs de Toronto, les Bruins de Boston et le Lightning. Je change mon fusil d'épaule, et j'avance que le Tricolore sera l'équipe qui va jouer les trouble-fêtes dans la section Atlantique.

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

Je partage entièrement les arguments de Guillaume à propos des Ducks. Ils évoluent dans la division la plus faible de la LNH, ce qui est un grand avantage, et les Sharks de San Jose ainsi que les Golden Knights de Vegas cherchent leurs repères en début de saison. 

Ce qui surprend le plus pour les Ducks, c'est leur performance alors que l'infirmerie déborde à Anaheim. C'est pratiquement un exploit pour une équipe d'occuper le sommet de sa section alors qu'elle a été privée de certains de ses meilleurs éléments comme Ryan Getzlaf, Corey Perry, Jakob Silfverberg, Ryan Kesler, Jakob Silfverberg et Ondrej Kase. C'est sans oublier Nick Ritchie, qui n'avait pas de contrat en amorçant la saison et qui a raté les neuf premiers matchs de son équipe.

Video: ANA@DAL: Getzlaf déjoue Bishop d'un bon tir

Or, cette situation, les Ducks la connaissent. L'an dernier, ils ont été l'équipe qui a vu le plus de ses joueurs rater des matchs parce qu'ils étaient blessés. À un certain point, les Ducks évoluaient sans leurs trois meilleurs joueurs de centre (Getzlaf, Kesler, Patrick Eaves). Les entraîneurs vous diront qu'ils veulent que les joueurs se retrouvent dans la bonne chaise… eh bien, l'an dernier, on jouait à la chaise musicale à Anaheim.

Malgré tout, l'équipe a participé aux séries, et ce, pour trois raisons. Premièrement, Gibson est possiblement le meilleur gardien de la LNH. Deuxièmement, l'équipe compte sur un excellent top-4 de défenseurs, à un tel point qu'elle a pu sacrifier Sami Vatanen l'an dernier pour obtenir Adam Henrique, un joueur de centre. Et finalement, parce que l'équipe est une de celle qui compte le plus de « gamers », ces joueurs qui se présentent dans les grandes occasions et qui savent élever leur jeu d'un cran lorsqu'il le faut. C'est à nouveau ce qui se passe cette saison. Pourquoi le scénario serait-il différent?

L'Avalanche, les Hurricanes et les Canadiens n'ont malheureusement pas cette profondeur et cette carapace d'expérience. Les Ducks sont donc l'équipe qui, à mon avis, pourra s'accrocher au sommet de sa section le plus longtemps.

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com

Tout comme vous, Nicolas et Guillaume, je me range du côté des Ducks. Même s'ils ont glissé au classement cette semaine après quatre revers consécutifs (0-4-0), je pense qu'ils sont l'équipe la mieux placée pour se battre pour le titre de leur section.

Vous l'avez bien souligné, messieurs, les Ducks ont prouvé qu'ils peuvent connaître du succès avec plusieurs joueurs clés sur la touche, et Gibson est tout simplement phénoménal devant le filet. J'aimerais également attirer votre attention sur leur défensive, l'une des plus sous-estimées de la Ligue à mon avis.

Certes, Anaheim vient au 19e rang de la LNH au chapitre des buts accordés (30) et au premier rang au chapitre des tirs accordés (38,2) depuis le début de la saison, mais leur top-4 défensif composé de Cam Fowler, Josh Manson, Brandon Montour et Hampus Lindholm a trop de talent pour ne pas rebondir. Doit-on rappeler que les Ducks ont été la quatrième meilleure défensive de la LNH, la saison dernière? Ils ont le même noyau défensif cette saison, à l'exception de François Beauchemin, Kevin Bieksa et Vatanen, qui n'a joué que 15 matchs avec les Ducks en 2017-18. Le retour progressif des blessés leur permettra de renverser la vapeur.

Pour ce qui est des autres équipes mentionnées dans la question, je dois avouer que les Hurricanes et l'Avalanche m'impressionnent, mais ils évoluent dans des sections trop compétitives pour tenir le coup. En début de saison, j'avais prédit que le Colorado était à risque de rater les séries éliminatoires, et je me dois de changer mon fusil d'épaule, mais comme Sébastien, je pense que leur profondeur offensive finira par les rattraper. Éventuellement, MacKinnon, Rantanen et Landeskog ne pourront plus tout faire seuls. 

Les Canadiens ont un excellent début de saison et ils peuvent espérer se battre pour une place en séries. Nicolas, tu soulignais avec justesse que les Ducks évoluent dans la section la plus faible de la LNH. À mon avis, le Tricolore joue dans la deuxième moins bonne section, et l'effondrement des Panthers l'avantage. Montréal entrera-t-il en séries en occupant l'une des deux places de quatrième as? Tous les espoirs sont permis, mais je ne les vois pas rivaliser avec les puissances que sont le Lightning, les Maple Leafs et les Bruins au sommet de leur section. Dans tous les cas, ce serait un exploit quand on regarde la saison qu'ils ont connue l'an dernier.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.