Skip to main content

Sur le radar : Hendrix Lapierre trépigne d'impatience

Aux prises avec une commotion cérébrale depuis le 21 novembre, l'attaquant des Saguenéens s'approche lentement d'un retour

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Hendrix Lapierre commence à trépigner d'impatience. Cette année d'admissibilité au repêchage de la LNH ne devait pas être la saison au cours de laquelle il disputerait le plus bas total de matchs de sa jeune carrière.

Le destin en a décidé ainsi. L'attaquant des Saguenéens de Chicoutimi a subi une première commotion cérébrale à son 13e match de la saison, le 23 octobre, puis une autre six matchs après son retour au jeu, le 21 novembre. Il est au repos forcé depuis cette dernière.

À LIRE AUSSI : Sur le radar : Alex Beaucage, plus rapide et plus menaçantRepêchage 2020 : La barre est haute pour Jamie Drysdale

Vous comprendrez donc qu'il commence à avoir hâte d'enfiler l'uniforme à nouveau, mais la patience est de mise dans son cas puisque son historique au chapitre des commotions commence à être assez lourd; il s'agissait de sa troisième commotion diagnostiquée en l'espace de 10 mois.

« En tant que joueur de hockey, que gars passionné qui joue dans la LHJMQ, c'est certain que tu veux jouer et aider tes coéquipiers », a-t-il commenté, lundi, en marge du dévoilement du logo du Repêchage de la LNH au Centre Bell.

« Tu veux te présenter à l'aréna chaque jour pour embarquer sur la patinoire. C'est un aspect plus difficile, mais je suis quelqu'un de réfléchi et je suis capable de voir si je suis prêt ou pas. En ce moment, je vais extrêmement bien. Il y a encore de petits risques, mais je suis optimiste de revenir au jeu bientôt. »

Les Saguenéens ont encore 18 matchs à disputer en saison et devraient en principe faire un bon bout de chemin en séries éliminatoires. Lapierre et son entourage savent que le temps ne presse pas et que sa santé et le reste de sa carrière priment sur les quelques matchs qu'il pourrait jouer dans les prochaines semaines.

Ça demeure quand même un bon dilemme dans une année aussi déterminante que celle de son admissibilité au repêchage. Lapierre a amorcé la campagne en étant considéré comme l'un des meilleurs espoirs de la LHJMQ et avait fait grimper sa valeur grâce à sa solide prestation à la Coupe Hlinka-Gretzky, en août.

Il a jusqu'ici récolté deux buts et 15 aides en 19 rencontres, mais il ne peut plus se faire valoir depuis novembre. Ça lui a fait rater des évènements très courus par les recruteurs professionnels comme la Série Canada-Russie et le Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH.

« Mon agent et l'équipe sont très compréhensifs dans toute cette histoire-là, a-t-il expliqué. Mes parents me soutiennent depuis le début et mon agent (Philippe Lecavalier) a été incroyable. Il me considère comme un joueur, certes, mais aussi presque comme un de ses fils puisque j'habite chez lui l'été pour m'entraîner.

« Pour ce qui est des Saguenéens, nous avons tellement de bons joueurs et de profondeur que mon retour au jeu ne presse pas. C'est un soulagement à ce niveau-là. C'est une décision qu'on va prendre tous ensemble. »

Du temps au gymnase

Malgré la gravité de la situation, Lapierre n'a pas été obligé à rester inactif bien longtemps. Une fois les maux de tête passés, il a pu graduellement reprendre l'entraînement en gymnase jusqu'à son retour à l'entraînement sur glace, il y a quelques semaines.

Le plan pour sa remise en forme a été établi avec précision avec une équipe de spécialistes. Il n'a donc pas eu à ronger son frein et a même pu gagner quelques livres de muscle.

« C'est sûr qu'au début, c'était difficile moralement, a commenté le no 92 des Bleus. Les émotions étaient assez hautes, mais j'ai pu prendre du recul et constater que je ne pouvais rien faire à propos de la situation. Je me suis dit qu'il fallait que je fasse tout en mon pouvoir pour revenir en pleine santé et en profiter pour améliorer d'autres aspects de mon jeu.

« C'est ma priorité en ce moment et je suis confiant d'y arriver. Quand je vais être repêché, je vais arriver au camp fin d'entraînement fin prêt et démontrer à tout le monde que tout ça est derrière moi. »


Dans le calepin

- Kieffer Bellows n'a pas connu la progression rapide que l'on attendait de lui après son repêchage en 2016, mais il a fait grand bruit à ses trois premiers matchs dans la LNH. Le choix de premier tour des Islanders a amassé une aide contre les Stars à son premier match avant d'ajouter deux buts face aux Kings à sa deuxième rencontre.

Video: LAK@NYI: Bellows inscrit son premier but en carrière

- Dans un mouvement de personnel que l'on voit rarement, l'attaquant des Knights de London Liam Foudy a été rappelé d'urgence par les Blue Jackets et a disputé son premier match dans la LNH, lundi. Le 18e choix du repêchage de 2018 a joué 10:23 dans une défaite de 2-1 en prolongation face au Lightning de Tampa Bay.

- Invité au Centre Bell lundi pour souligner la conquête de l'or d'Équipe Canada junior au dernier Championnat mondial, l'espoir des Oilers d'Edmonton Raphaël Lavoie a tenu des propos intéressants sur son expérience personnelle en ce qui a trait au repêchage et au parcours que connaît son compatriote Alexis Lafrenière.

« Tous ces évènements ne m'ont assurément pas nui, a dit l'attaquant des Saguenéens. Tu vis de superbes expériences, tu rencontres plein de gens. Alexis s'est promené beaucoup, il a gagné le CMJ et le titre de joueur le plus utile. Ce sont de belles expériences de vie qui l'aident incroyablement. »


2020 sous la loupe

- L'hécatombe se poursuit chez les espoirs de la LHJMQ. Après Hendrix Lapierre (CHI), Lukas Cormier (CHA) et Justin Barron (HAL), voilà que Mavrik Bourque devra lui aussi s'absenter pour une période d'au moins un mois. L'attaquant des Cataractes de Shawinigan était le deuxième espoir le plus productif dans la LHJMQ (49 MJ : 29-42-71), derrière Alexis Lafrenière.

Tweet from @Cataractes_Shaw: More information

- À l'écart du jeu depuis le 30 novembre en raison d'un caillot de sang à l'épaule, Barron devrait d'ailleurs recevoir des nouvelles des médecins d'ici la fin du mois. Le défenseur des Mooseheads a dû patienter trois semaines afin de laisser son sang s'éclaircir et a pu reprendre l'entraînement par la suite. Il dit vivre normalement depuis deux mois et s'attend à revenir au jeu d'ici la fin de la saison.

- Dawson Mercer s'habitue à sa nouvelle vie au Saguenay. Acquis à la date limite des transactions, l'attaquant a récolté trois buts et sept aides en neuf matchs dans son nouvel uniforme depuis son retour du Championnat mondial junior.

« Les choses reviennent peu à peu à la normale, a-t-il expliqué au Centre Bell, lundi. J'adore ma famille de pension et je commence à bien connaître mes nouveaux coéquipiers, le système de jeu et les entraîneurs. Je mets toutes les chances de mon côté pour que tout se déroule de la bonne façon. »


L'indice Lafrenière

Constant : De retour après avoir purgé une suspension de trois matchs, le capitaine de l'Océanic s'est remis au travail en récoltant trois buts et une aide en trois matchs pour aider les siens à prolonger leur séquence de victoires à 10.

Le potentiel premier choix du prochain encan a aussi franchi le cap des 300 points en carrière, séries incluses, lui qui totalise 89 points en 42 matchs cette saison. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.