Skip to main content

Sabres: Olofsson et Jokiharju parmi les recrues en quête d'un poste

L'attaquant et le défenseur veulent tous les deux jouer un rôle important à Buffalo après avoir fait leurs débuts dans la LNH la saison dernière

par Heather Engel / Correspondante indépendante NHL.com

BUFFALO - Victor Olofsson et Henri Jokiharju sont à la tête d'un groupe de jeunes joueurs qui font bonne impression chez les Sabres de Buffalo dans le cadre du Défi des espoirs au HarborCenter.

Olofsson, un attaquant de 24 ans, est le meneur chez les Sabres avec quatre points (deux buts, deux passes) en deux rencontres. Jokiharju, un défenseur de 20 ans acquis des Blackhawks de Chicago le 9 juillet, a obtenu deux aides en une partie.

À LIRE AUSSI : Eichel inspiré par la conquête de la Coupe Stanley des BluesPoolers : Cinq recrues sous le radarHunwick devrait rater toute la saison des Sabres

Parmi les autres joueurs qui se démarquent, on retrouve également l'attaquant Rasmus Asplund, qui vient au deuxième rang chez les Sabres avec trois points (un but, deux mentions d'aide), et le défenseur William Borgen, qui a démontré toute sa robustesse.

« Parfois, les jeunes joueurs t'entendent, mais ils ne t'écoutent pas. Ces gars-là nous ont entendus et nous ont écoutés. Ils ont mis beaucoup d'efforts, et ça se reflète sur leurs performances sur la glace et à l'extérieur », a affirmé le directeur général adjoint Randy Sexton.

« Nous leur avons parlé il y a quelques jours et nous leur avons dit "Vous avez fait des progrès. Utilisez ce tournoi comme un tremplin pour vous donner une chance d'obtenir une place dans la formation." »

Jokiharju a été sélectionné en première ronde (29e au total) du Repêchage 2017 de la LNH par les Blackhawks. Il a disputé 38 matchs avec Chicago, la saison dernière, et a obtenu 12 passes.

« C'est la LNH, donc tu ne débarques pas au sein d'une équipe aussi facilement que tu le voudrais en tant que jeune joueur. Il y a plusieurs bons joueurs au sein de toutes les équipes, a-t-il fait valoir. C'est difficile d'atteindre la LNH. »

Olofsson, sélectionné avec le 181e choix du Repêchage 2014, a été le meilleur marqueur de Rochester, dans la Ligue américaine de hockey (LAH), avec 30 buts et 63 points, la saison dernière. Il a également amassé deux buts et deux mentions d'aide en six parties avec les Sabres. Il semble prêt à faire le saut à temps plein dans la LNH, ce qui aiderait grandement les Sabres, pour qui l'attaque est le besoin principal.

Video: BUF@NYI: Premier filet en carrière d'Olofsson

« Ça m'a beaucoup aidé de jouer ces rencontres l'année dernière, mais j'ai l'impression que je devrai me battre pour ma place, a expliqué Olofsson. La compétition est relevée et nous sommes plusieurs ici, donc je devrai être à mon mieux. »

Les Sabres ont beaucoup de profondeur à l'aile gauche, ayant ajouté Jimmy Vesey et Marcus Johansson à un groupe qui incluait déjà Jeff Skinner, Conor Sheary et Olofsson. Sur le franc droit, par contre, l'équipe a un trou béant sur le top-6.

« Nous n'aimons pas assigner un rôle prédéterminé à un joueur, car nous pensons que ça limite les joueurs dans ce qu'ils sont capables d'accomplir, a souligné Sexton. Nous nous disons plutôt que nous avons terminé au 31e rang il y a deux ans et que nos chances étaient élevées à la loterie du repêchage l'an dernier. Dans ce contexte, personne ne devrait se sentir à l'aise. Montrez-nous que vous pouvez jouer, et nous allons vous placer à un endroit où vous pourrez connaître du succès. »

En défensive, le flanc droit inclut Jokiharju, Rasmus Ristolainen, Brandon Montour et Colin Miller. Il y a également Zach Bogosian, qui se remet d'une opération à la hanche subie durant l'entre-saison.

« C'est le même message pour les défenseurs. Peu de postes sont acquis au sein de notre formation. Nous devons être meilleurs, nous allons être meilleurs et c'est là-dessus que nous mettons les efforts, a dit Sexton. Pour la première fois depuis l'entrée en poste de la nouvelle direction, la compétition est relevée partout. Je sais que les vétérans à Buffalo l'ont reconnu. Ç'a joué sur leur préparation. Les jeunes joueurs à Rochester le savent également. »

Asplund, sélectionné par les Sabres avec le 33e choix du Repêchage 2016, a obtenu 41 points (10 buts, 31 passes) en 75 rencontres avec Rochester, la saison dernière. Le joueur de 21 ans a connu un lent départ, mais il s'est mis en marche en deuxième moitié de saison avec 25 points (huit buts, 17 aides) lors de ses 29 dernières rencontres. 

Tweet from @BuffaloSabres: This was a long time coming for @raasmusaasplunf. 🚨 pic.twitter.com/eKCQqpIQod

Sexton a noté qu'il « a travaillé fort » et a fait de « beaux progrès » au cours de la dernière année.

« Je veux améliorer mon jeu chaque jour. Mon objectif est de jouer dans la LNH, donc je pense que ç'a bien été pour moi, a mentionné Asplund. Je suis ici depuis une semaine, et j'ai sauté sur la glace avec Jack (Eichel, le centre des Sabres) et tous les autres joueurs de l'équipe. Ç'a été bon pour moi de suivre leur rythme et de voir comment ils jouent. »

Les Sabres ont mis l'accent sur le développement depuis que Jason Botterill est devenu DG, le 11 mai 2017, et ils ont bon espoir qu'ils récolteront les fruits de leurs efforts et qu'ils mettront fin à leur séquence de huit ans sans participation aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley cette saison.

« Honnêtement, il n'y a aucune déception quant au développement, a dit Sexton. Et je pense qu'il est important de se rappeler quelques éléments importants. Chaque joueur se développe à sa propre vitesse, ils sont tous différents. Nous ne nous regardons pas les performances au jour le jour et de semaine en semaine. Nous voulons simplement nous assurer que leur courbe d'apprentissage se poursuit. Ça fait assez longtemps que nous sommes dans le hockey pour savoir que le développement n'est pas un long fleuve tranquille. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.