Skip to main content

Un tour du chapeau qui n'était que le début pour Poehling

Le 25e choix du Repêchage 2017 veut faire sa place pour de bon avec les Canadiens après des débuts spectaculaires

par Sean Farrell / Correspondant NHL.com

BROSSARD, Québec -- Ryan Poehling flotte encore sur un nuage à la suite de ses débuts mémorables avec les Canadiens de Montréal.
 

Choix de première ronde (25e) des Canadiens au Repêchage 2017 de la LNH, Poehling a réussi un tour du chapeau avant d'inscrire le but gagnant en tirs de barrage lors du dernier match de la saison des Canadiens, une victoire de 6-5 contre les Maple Leafs de Toronto le 6 avril.

« Ça semble toujours irréel, c'est littéralement inimaginable », a déclaré Poehling au camp de perfectionnement des Canadiens en juin. « Je crois que je vais l'apprécier encore davantage dans cinq ou dix ans. Je me dirai que je ne peux pas croire que c'est réellement arrivé." Je suis toujours sous le choc. »

À LIRE : Chiarot encore ébahit d'être à Montréal | Une petite victoire pour Hudon

Poehling (6 pieds 3 pouces, 210 livres), qui est maintenant 40 livres plus pesant qu'à pareille date il y a deux ans, a été nommé le joueur par excellence et le meilleur attaquant au Championnat mondial junior 2019 de la FIHG. Il a récolté huit points (cinq buts) en six matchs et a remporté la médaille d'argent avec les États-Unis.

Poehling, 20 ans, a également récolté 31 points (huit buts) en 36 rencontres à sa troisième année à l'Université St. Cloud State avant de signer un contrat de recrue de trois ans avec Montréal le 31 mars.

« La Ligue devient plus jeune, a affirmé Poehling. Il y a tant de jeunes joueurs qui obtiennent des occasions, mais il faut saisir cette occasion. La saison dernière a évidemment été un bon départ, et je leur ai montré ce que je pouvais faire à la fin de la saison. J'espère pouvoir bâtir sur cela à l'aube de la prochaine campagne. »

Le directeur du développement des joueurs des Canadiens Rob Ramage a regardé le premier match de Poehling à la télé à London, en Ontario.

« J'étais seul dans ma chambre d'hôtel et j'étais comme un petit enfant, je bondissais sur le lit, a raconté Ramage. J'ai passé plus de temps sur le plancher que sur le lit. »

Video: TOR@MTL: Le tour du chapeau de Poehling à ses débuts

Il a toutefois tempéré les attentes envers la production offensive de Poehling.

« C'est toujours difficile à prédire, a souligné Ramage. En saison régulière à l'université, ses statistiques ont été correctes, sans plus. Puis, il se rend à Vancouver et Victoria (pour le CMJ), et wow, il a vraiment fait ses preuves, en plus de les faire dès ses débuts ici.

« La seule chose que je vais dire, c'est que lorsqu'il joue aux côtés de bons joueurs, son jeu s'élève. On l'a vu au Mondial junior, puis à Montréal. C'est donc emballant de voir qu'il pourra jouer aux côtés de ces joueurs. »

Le joueur de centre est prêt à évoluer dans tous les rôles, selon ce qui sera nécessaire, afin de décrocher un poste chez les Canadiens cet automne.

« Le principal objectif pour moi, c'est la victoire, a dit Poehling. C'est une caractéristique que certaines personnes ont, et je crois l'avoir également. Je ne me préoccupe pas beaucoup d'où je vais jouer, plutôt de ce que je vais faire. S'ils veulent que je sois un buteur ou un passeur, je le ferai. Mais s'ils veulent que je sois un joueur qui se concentre sur la zone [défensive] et qui apporte une contribution limitée à l'attaque, je pourrai le faire, aussi. Je suis plus polyvalent à cet égard, je peux occuper les deux rôles, alors ça m'aide beaucoup. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.