Skip to main content

Une petite victoire pour Charles Hudon

L'attaquant a signé une entente à un volet après avoir refusé l'offre à deux volets des Canadiens, il y a quelques semaines

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Avec la tournure plutôt incertaine qu'est en train de prendre son parcours avec les Canadiens de Montréal, Charles Hudon a signé une petite victoire en décrochant une entente d'un an à un volet d'une valeur de 800 000$, vendredi.

L'attaquant de 25 ans avait refusé l'offre qualificative à deux volets que lui avait offert l'équipe, il y a quelques semaines. Cette offre ne lui aurait pas garanti un salaire de la LNH advenant le cas où le Tricolore avait décidé de l'envoyer dans la Ligue américaine avec le Rocket de Laval.

Après avoir récolté 30 points, dont 10 buts, en 72 matchs en 2017-18 - sa première saison complète dans la LNH - Hudon a été limité à trois buts et deux aides en seulement 32 rencontres, la saison dernière.

« Je n'ai pas parlé des plans avec (Marc) Bergevin, a expliqué Hudon au cours d'une conférence téléphonique. Je sais qu'il a donné des contrats à beaucoup d'attaquants. On verra pour la suite. Aujourd'hui, je suis fier d'avoir signé un contrat avec les Canadiens.

« Comme vous le savez, moi je veux jouer au hockey. Que ce soit de n'importe quelle manière ou à n'importe quelle place. Pour l'instant, je fais partie de l'organisation des Canadiens. »

À LIRE AUSSI : Mise à jour : Canadiens de MontréalChangement d'allégeance pour Struble avec les Canadiens

La dernière campagne a été loin d'être facile à vivre pour Hudon. Il a joué son dernier match le 19 février alors que l'entraîneur Claude Julien a préféré faire confiance à d'autres joueurs dans les dernières semaines de la saison pour tenter de mener son équipe en séries - un objectif raté par deux petits points.

On avait compris à quel point Hudon en avait été affecté au bilan de fin de saison quand il avait eu de la difficulté à retenir ses larmes lorsque questionné sur son avenir avec l'organisation qui l'a repêché en cinquième ronde (122e au total) en 2012.

Hudon et son agent avaient même demandé à Bergevin d'étudier la possibilité de l'échanger en cours de saison parce qu'il voulait simplement avoir la chance de jouer.

« Ça fait partie du processus, a lancé Hudon. Quand un joueur a des difficultés, son agent essaie de faire bouger les choses. Mon objectif était de jouer au hockey, peu importe où. Ça, c'était avant. Je me concentre sur le présent. »

Video: VGK@MTL : Hudon bat Fleury et réduit l'écart

Bien qu'il ait maintenant un contrat à un volet en poche, la tâche d'Hudon ne s'annonce pas plus facile pour la saison à venir. Les contrats de Nate Thompson et de Jordan Weal, deux acquisitions faites à la date limite des transactions, ont été prolongés tandis que Bergevin s'est entendu avec l'attaquant Nick Cousins, le 5 juillet.

La formation déborde à l'attaque et il aura fort à faire pour convaincre ses patrons qu'il mérite un poste à temps plein dans la LNH.

« Claude et Marc prennent les décisions, a-t-il dit. Je vais essayer de faire changer leur façon de voir les choses pour que ce soit plus positif pour moi cette année. […] Il y a des réponses que j'aimerais avoir, mais tout se change sur la patinoire. Je contrôle ce que je peux contrôler.

« C'est mon rendement sur la glace, mon attitude et tout ça. Je ne dis pas que j'avais une mauvaise attitude, mais quand ça ne va pas bien, c'est plus difficile de revenir dans la formation. Je travaillais pour revenir, mais l'équipe gagnait, donc c'était difficile de faire des changements. Mais ça, c'est du passé, maintenant je me concentre sur le présent. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.