Skip to main content

Retour sur le repêchage 2014 : Pastrnak remplace Ekblad au premier rang

L'attaquant des Bruins grimpe de 24 positions et le défenseur des Panthers glisse en cinquième place; Point passe du 79e au quatrième rang

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Cette semaine, LNH.com jette un œil à certains des récents repêchages en vue du repêchage 2019 de la LNH, qui aura lieu au Rogers Arena de Vancouver. La première ronde aura lieu le 21 juin (20 h HE, TVAS, NBCSN, SN). Les rondes 2 à 7 se tiendront le 22 juin (13 h HE, SN, NHLN).

Qui serait le premier choix du repêchage, et qui le suivrait, si on refaisait l'exercice aujourd'hui?

Lorsque s'est amorcé le repêchage de 2014 à Philadelphie, l'attaquant David Pastrnak était peut-être un mystère pour certains. L'attaquant natif de la République tchèque avait obtenu 24 points (huit buts, 16 passes) en 36 matchs avec Sodertalje en deuxième division suédoise, et à 6 pieds et 167 livres, il était classé au cinquième rang sur la liste finale des patineurs internationaux du Bureau central de dépistage de la LNH.

Mais les Bruins avaient un bon pressentiment.

À LIRE : Repêchage 2019: Les 10 meilleurs gardiens | Les 10 meilleurs défenseurs | La saison de Seider a impressionné les dépisteurs

« Nous avons beaucoup parlé de nous avancer au repêchage pour l'obtenir, et nous avons été chanceux de le sélectionner à cette position (25e au total) », avait déclaré l'ancien directeur général Peter Chiarelli au site web des Bruins après l'avoir choisi. « Il a une très belle personnalité, c'est un jeune homme très énergique, enthousiaste et il aime jouer. J'aime beaucoup sa personnalité et sa façon de jouer. »

Cinq ans plus tard, les Bruins demeurent heureux de leur choix, alors que Pastrnak les a aidés à atteindre la Finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2013.

Ce ne sont pas tous les joueurs sélectionnés lors de cette fin de semaine à Philadelphie qui ont atteint le statut de supervedette. Donc, avec cinq ans de recul, à quoi ressemblerait le repêchage si tous ces joueurs redevenaient admissibles aujourd'hui?

NDLR : Les joueurs sont affichés avec les équipes qui les ont sélectionnés ainsi que le rang où ils ont été repêchés entre parenthèses.

1. David Pastrnak, AD, Bruins de Boston (25)

Pastrnak mène tous les joueurs de la cuvée de 2014 avec 132 buts, et il prend le deuxième rang avec 284 points, même si ses 320 matchs le placent au quatrième rang à ce chapitre. Depuis qu'il a inscrit 10 buts en 46 rencontres en 2014-15, il a fait augmenter son total chaque saison, inscrivant un sommet de 38 filets cette saison. Il est l'un de quatre joueurs de la LNH avec au moins 30 buts et 70 points lors de chacune des trois dernières campagnes, en compagnie de Nikita Kucherov, du Lightning de Tampa Bay, de Connor McDavid, des Oilers d'Edmonton, et de son coéquipier des Bruins Brad Marchand. Pastrnak a également produit durant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Ses 41 points (16 buts, 25 passes) constituent un plus haut total que n'importe qui dans sa cuvée de repêchage.

Video: STL@BOS, #6: Pastrnak creuse l'écart en 3e

2. Leon Draisaitl, C, Oilers d'Edmonton (3)

Les 312 points (125 buts, 187 aides) de Draisaitl font de lui le meneur chez tous les joueurs issus du repêchage 2014, et il vient au deuxième rang au chapitre des buts. Il est devenu le 12e joueur depuis 2005-06 à inscrire 50 buts cette saison, et le premier joueur des Oilers à atteindre cette marque depuis Wayne Gretzky (62) et Jari Kurri (54) en 1986-87. À sa seule présence en séries, Draisaitl a été le meneur des Oilers avec 16 points (six buts, 10 mentions d'aide) en 13 rencontres en 2017.

3. Dylan Larkin, C, Red Wings de Detroit (15)

Les 213 points (88 buts, 125 passes) de Larkin le placent au troisième rang parmi les joueurs de sa cuvée de repêchage. Ses 32 buts et 73 points cette saison constituent ses meilleurs totaux en quatre années dans la LNH, et il est le premier joueur des Red Wings en 10 saisons à avoir obtenu au moins 30 buts et 70 points au cours de la même saison. Il est également considéré comme l'un des patineurs les plus rapides de la LNH. Il a remporté le prix du patineur le plus rapide avec un temps de 13,172 secondes au Match des étoiles 2016 de la LNH, le deuxième temps le plus rapide enregistré à l'événement (Jonathan Drouin, 13,103, 2015).

4. Brayden Point, C, Lightning de Tampa Bay (79)

Le choix de troisième ronde a explosé cette saison avec 41 buts, ce qui l'a placé à égalité au sixième rang de la LNH à ce chapitre. Il a mené la Ligue avec 20 buts sur le jeu de puissance et a participé au Match des étoiles de la LNH pour la première fois. Les 73 buts de Point au cours des deux dernières saisons le placent à égalité au huitième rang de la Ligue à ce chapitre, et en deuxième place derrière Draisaitl (75) parmi les joueurs issus du repêchage 2014.

Video: TBL@STL: McDonagh met la table pour Point

5. Aaron Ekblad, D, Panthers de la Floride (1)

Les 391 matchs joués par Ekblad sont le plus haut total parmi tous les joueurs sélectionnés en 2014. Il a disputé 82 parties dans chacune des deux dernières campagnes et a raté seulement 18 rencontres en cinq saisons dans la LNH. Il mène les défenseurs et vient au huitième rang parmi tous les joueurs de sa cuvée pour les buts (66) et les points (171). Ekblad affiche également un différentiel cumulatif de plus-17 chez les Panthers, qui ont conservé un différentiel de buts de moins-16 depuis le début de sa carrière dans la LNH.

6. Viktor Arvidsson, AD, Predators de Nashville (112)

Arvidsson a joué six matchs avec les Predators en 2014-15 et est devenu un joueur de la LNH à temps complet lors de la saison suivante. En 2016-17, il a inscrit 31 buts aux côtés de Ryan Johansen et de Filip Forsberg pour former l'une des meilleures lignes de la LNH et il a aidé les Predators à atteindre la Finale de la Coupe Stanley. Cette saison, il a établi un record de Nashville avec 34 buts, et ce, même si les blessures l'ont limité à seulement 58 parties disputées. Ses 102 buts le placent au troisième rang parmi les joueurs issus du repêchage 2014, même s'il a joué 278 matchs, le huitième plus haut total.

7. Nikolaj Ehlers, AG, Jets de Winnipeg (9)

Ehlers prend le cinquième rang chez les joueurs du repêchage 2014 au chapitre des buts (90) et des points (199), mais il occuperait probablement un rang plus élevé s'il n'avait pas raté 20 rencontres en raison d'une blessure à l'épaule cette saison. Il a disputé 82 matchs dans chacune des deux campagnes précédentes et a inscrit au moins 25 buts dans chacune d'entre elles.

Video: WPG@VGK: Ehlers ouvre la marque tôt à son retour

8. William Nylander, AD, Maple Leafs de Toronto (8)

Nylander a marqué au moins 20 buts et 61 points en 2016-17 et 2017-18. Il a également établi un sommet chez les Maple Leafs et a terminé à égalité au quatrième rang de la LNH avec huit filets vainqueurs la saison dernière. Il a raté les deux premiers mois d'activités, cette saison, après avoir attendu pour signer un contrat. Nylander a amassé 27 points (sept buts, 20 mentions d'aide) en 54 rencontres, mais sa polyvalence et sa capacité de changer le cours d'un match font de lui l'un des meilleurs joueurs de sa cuvée.

9. Sam Reinhart, C, Sabres de Buffalo (2)

Reinhart a marqué au moins 20 buts à trois reprises en quatre saisons complètes dans la LNH, et ses 65 points cette saison constituent un sommet pour lui dans la LNH. Il s'est développé comme ailier plutôt que comme joueur de centre, mais il a la polyvalence pour évoluer aux deux positions. Ses 205 points (87 buts, 118 passes) le placent au quatrième rang parmi les joueurs sélectionnés au repêchage 2014.

10. Kevin Labanc, AD, Sharks de San Jose (171)

Cette saison, le choix de sixième ronde a terminé à égalité au sixième rang des marqueurs des Sharks avec 56 points (17 buts, 39 passes) en 82 matchs. Il s'est développé en attaquant capable d'évoluer au milieu de la formation, et ses sept buts vainqueurs au cours des deux dernières saisons le placent à égalité au troisième rang à ce chapitre chez les Sharks. Ses 116 points sont bons pour le 10e rang chez les joueurs issus du repêchage 2014, même s'il est 14e au chapitre des matchs joués (214).

Video: COL@SJS, #1: Labanc inscrit un but de toute beauté

11. Alex Tuch, AD, Wild du Minnesota (18)

Sélectionné par le Wild, Tuch a été échangé aux Golden Knights de Vegas le 21 juin 2017. Il a eu la chance d'être un joueur de la LNH à temps complet la saison dernière et a obtenu 37 points (15 buts, 22 passes) en 78 rencontres avant d'inscrire deux filets vainqueurs en séries éliminatoires pour aider les Golden Knights à atteindre la Finale de la Coupe Stanley. Il a marqué 20 buts cette saison et a terminé à égalité au premier rang de l'équipe avec six filets gagnants.

12. Jakub Vrana, AG, Capitals de Washington (13)

L'attaquant a pris le troisième rang chez les Capitals cette saison avec 24 buts, un sommet en carrière. Il a également joué 82 matchs et terminé avec un différentiel de plus-20. Il a bâti sur d'excellentes séries éliminatoires en 2018, alors qu'il a inscrit trois buts en 23 parties. Deux de ces buts ont été ceux de la victoire en deuxième ronde contre les Penguins de Pittsburgh. Son troisième filet a été le premier du match décisif (no 5) de la Finale de la Coupe Stanley contre les Golden Knights.

13. Nick Schmaltz, C, Blackhawks de Chicago (20)

Après que Schmaltz ait obtenu 11 points (deux buts, neuf passes) en 23 matchs, il a été échangé aux Coyotes de l'Arizona le 25 novembre. Le changement d'air lui a fait du bien, alors qu'il a obtenu 14 points (cinq buts, neuf passes) en 17 rencontres après la transaction. Une blessure au bas du corps a mis fin à sa saison le 30 décembre, mais on s'attend à ce qu'il occupe un plus grand rôle avec les Coyotes qu'avec les Blackhawks. Une autre saison de 21 buts et 52 points, comme il l'a fait en 2017-18, est certainement possible.

Video: ARI@ANA: Schmaltz donne la victoire aux Coyotes

14. Ondrej Kase, AD, Ducks d'Anaheim (205)

Le choix de septième ronde a éclot avec 20 buts en 66 parties, la saison dernière, mais une commotion cérébrale l'a gardé à l'écart du jeu pour les 18 premières parties cette saison. Il a ensuite subi une blessure à l'épaule qui a mis fin à sa saison, le 17 janvier. Entretemps, il a amassé 20 points (11 buts, neuf mentions d'aide) en 30 rencontres. Sa moyenne de 2,18 points par tranche de 60 minutes signifie qu'il devrait continuer d'obtenir du temps de jeu sur le top-6 en attaque des Ducks, qui commencent à donner plus d'occasions aux jeunes de se faire valoir.

15. Kasperi Kapanen, AD, Penguins de Pittsburgh (22)

L'attaquant n'a jamais joué pour les Penguins, car il a été échangé aux Maple Leafs dans la transaction impliquant Phil Kessel le 1er juillet 2015. Cette saison était sa première complète dans la LNH, et il a obtenu 44 points (20 buts, 24 passes) même s'il n'a joué que 48 secondes par match en moyenne sur le jeu de puissance, le 11e plus haut total chez les attaquants de Toronto.

16. Brandon Montour, D, Ducks d'Anaheim (55)

Le choix de deuxième ronde a été échangé aux Sabres de Buffalo le 24 février, et a conclu sa saison la plus productive dans la LNH avec 35 points (huit buts, 27 passes) en 82 matchs. Depuis qu'il est devenu un joueur à temps plein dans la LNH la saison dernière, ses 67 points (17 buts, 50 aides) le placent au deuxième rang derrière Ekblad chez les défenseurs repêchés en 2014.

17. Kevin Fiala, AG, Predators de Nashville (11)

Fiala a amassé 48 points (23 buts, 25 passes) en 80 matchs la saison dernière, mais n'a jamais eu une moyenne de temps de jeu de plus de 15:09 en cinq saisons avec les Predators. Échangé au Wild du Minnesota le 25 février, il a passé en moyenne 17:38 sur la glace en 19 rencontres. Fiala a amassé 39 points (13 buts, 26 passes) en 83 parties cette saison, mais il excelle quand vient le temps de garder le contrôle de la rondelle avec un pourcentage de tentative de tir de 54,09, ce qui le classe au 31e rang parmi les attaquants de la LNH qui ont disputé au moins 200 matchs depuis 2014-2015.

Video: MIN@VGK: Fiala fait 3-1 en avantage numérique

18. Travis Sanheim, D, Flyers de Philadelphie (17)

La saison de Sanheim a pris un tournant lorsque Scott Gordon a hérité du poste d'entraîneur-chef des Flyers en remplacement de Dave Hakstol le 17 décembre. Sanheim avait alors une moyenne de temps de jeu de 16:07 sur la troisième paire de défenseurs, mais Gordon l'a employé en moyenne 21:39 en 51 matchs. Durant cette séquence, Sanheim a été le meilleur défenseur des Flyers avec 25 points (six buts, 19 passes). Ses 45 points (11 buts, 34 aides) en 131 matchs dans la LNH le placent au quatrième échelon parmi les arrières repêchés en 2014.

19. Jared McCann, C, Canucks de Vancouver (24)

Maintenant un membre des Penguins, sa troisième équipe après les Canucks et les Panthers de la Floride, McCann a profité de son temps de jeu et de sa polyvalence au maximum avec les Penguins après qu'ils aient fait son acquisition le 1er février. En 32 parties, McCann a marqué un sommet personnel de 11 buts et joué en moyenne 15:11 par match, 67 secondes de plus que lors de ses 46 rencontres avec les Panthers cette saison. Ses 88 huit points (38 buts, 50 passes) en 244 matchs lui permettent d'être 15e à ce chapitre parmi les attaquants sélectionnés en 2014.

20. Oskar Lindblom, LW, Flyers de Philadelphie (138)

Tout comme Sanheim, Lindblom, un choix de cinquième ronde, a profité du changement d'entraîneur à Philadelphie. En 51 parties sous la tenure de Gordon, Lindblom a amassé 22 points et été sur la glace 14:49 en moyenne. Ses 13 buts durant cette période étaient la meilleure récolte parmi les recrues de la LNH, à égalité avec trois autres joueurs qui avaient toutefois disputé moins de matchs. En 30 parties sous Hakstol, Lindblom avait récolté 11 points avec une moyenne de jeu de 11:56 par rencontre.

Video: CAR@PHI: Lindblom bat McElhinney du revers

21. Igor Shesterkin, G, Rangers de New York (118)

Le choix de quatrième ronde pourrait bien être le meilleur gardien à ne pas évoluer dans la LNH, donne qui pourrait changer puisqu'il s'est entendu sur un contrat de recrue avec les Rangers le 3 mai. Sa fiche a été de 24-4 en 28 rencontres avec le SKA Saint-Pétersbourg de la Ligue continentale de hockey cette saison, et il a été le meilleur gardien de la KHL pour la moyenne de buts accordés (1,11) et pour le pourcentage d'arrêts (,953). Il devrait amorcer la prochaine saison dans la Ligue américaine de hockey, mais il semble un choix logique pour devenir l'héritier d'Henrik Lundqvist.

22. Adrian Kempe C, Kings de Los Angeles (29)

Kempe est devenu un bon joueur de milieu de formation. Ses 28 buts en deux saisons sont la quatrième meilleure récolte chez les Kings et ses 65 points apparaissent au cinquième rang de l'équipe, bien qu'il ne dispute en moyenne que 13:55 par partie, le huitième plus haut total chez les Kings parmi les joueurs qui ont disputé 82 rencontres.

23. Christian Dvorak, C, Coyotes de l'Arizona (58)

Une blessure au bas du corps et une déchirure d'un muscle pectoral a limité le choix de deuxième ronde à seulement 20 parties cette année. Dvorak avait inscrit 15 buts à ses deux premières campagnes dans la LNH, et s'il demeure en santé l'an prochain, il pourrait avoir un rôle important dans l'offensive des Coyotes.

24. Robby Fabbri, C, Blues de St. Louis (21)

Après une bonne saison comme recrue en 2015-2016 - il occupait le premier rang à égalité pour les points en séries éliminatoires chez les Blues avec 15 en 20 rencontres - Fabbri n'a cessé de se retrouver à l'infirmerie pour différentes raisons, dont une blessure à un genou qui lui a fait rater toute la saison 2017-2018. Des blessures au bas du corps et à l'épaule l'ont limité à 32 matchs cette saison. Il a marqué une fois en 10 rencontres en séries. Toutefois, Fabbri a une moyenne de deux points par 60 minutes de jeu dans la LNH, ce qui laisse croire qu'une fois en santé, il peut contribuer offensivement.

Video: DAL@STL, #1: Fabbri bat Bishop entre les jambières

25. Danton Heinen, C, Bruins de Boston (116)

Choix de quatrième ronde, Heinen est devenu un solide joueur de profondeur chez les Bruins lors des deux dernières compagnes, avec une moyenne de 0,53 point par matchs. Ses 61 points à forces égales lors des deux dernières années le placent au sixième rang à Boston. À cinq-contre-cinq lors des présentes séries, il a un différentiel de plus-37 pour les tirs, quatrième chez les Bruins, et son différentiel plus-moins de plus-7 est le meilleur chez les attaquants des Bruins.

26. Warren Foegele, LW, Hurricanes de la Caroline (67)

Repêché en troisième ronde, Foegele a fait ses premiers pas chez les professionnels l'an dernier et il a terminé au deuxième rang des recrues de la LAH pour les buts avec 28. Il a passé la dernière saison dans la LNH, où il a amassé 10 buts, dont trois gagnants. En séries, ses cinq buts ont été la deuxième meilleure récolte chez les Hurricanes en 15 rencontres.

Video: WSH@CAR, #3: Aho prépare le deuxième but de Foegele

27. Brendan Perlini, LW, Coyotes de l'Arizona (12)

La transaction qui l'a envoyé chez les Blackhawks de Chicago le 25 novembre a donné un regain de vie à Perlini, qui a inscrit 12 buts en 46 parties après l'échange, lui qui en avait marqué seulement deux lors de ses 22 premières sorties de la campagne. Son 1,48 but par tranche de 60 minutes avec les Blackhawks ressemble davantage aux performances qu'il avait offertes lors de ses deux premières saisons dans la LNH (0,97), quand il avait inscrit 31 filets en 131 parties. Avec 45 buts, il est 12e parmi les joueurs repêchés en 2014.

28. Sam Bennett, C, Flames de Calgary (4)

Ses 27 points (13 buts, 14 aides) cette année ont été sa meilleure récolte depuis ses 36 points de la saison 2015-2016. Bennett peut offrir de l'offensive, combiné avec du jeu physique et de la robustesse. Il a marqué 55 buts - le neuvième total parmi les joueurs choisis en 2014, et ses 116 points le placent au 10e rang. Au chapitre des minutes de pénalité, il est premier avec 264.

29. Ryan Donato, C, Boston Bruins (56)

Une transaction avec le Wild le 20 février a permis à Donato d'obtenir la chance d'évoluer dans le top-6, ce qui n'allait probablement pas être possible avec les Bruins. En 22 parties après la transaction, il a obtenu 16 points, dont quatre buts. Avec 2,81 points par tranche de 60 minutes avec le Wild, il devrait avoir un impact important prochainement au Minnesota. 

30. Nick Ritchie, AG, Ducks d'Anaheim (10)

Ritchie vient de connaître sa meilleure saison avec 31 points, tout en disputant 15:00 en moyenne par rencontre, soit sa plus importante utilisation en quatre saisons dans la LNH. Ritchie est un attaquant de puissance et il est deuxième pour les minutes de pénalités chez les joueurs repêchés en 2014 derrière Bennett avec 253. S'il est en mesure de conserver ce jeu physique, tout en restant loin du banc de pénalité, il pourrait obtenir plus de temps de jeu et ainsi une meilleure production, surtout que les Ducks espèrent que leurs jeunes joueurs pourront en donner plus à l'attaque alors que Ryan Getzlaf et Corey Perry ont atteint l'âge de 34 ans.

Video: STL@ANA: Ritchie revient devant et bat Binnington

Choix de première ronde qui ont raté la coupure : Michael Dal Colle, No 5, Islanders de New York; Jake Virtanen, No 6, Canucks de Vancouver; Haydn Fleury, No 7, Hurricanes de la Caroline; Julius Honka, No 14, Stars de Dallas; Sonny Milano, No 16, Blue Jackets de Columbus; Tony DeAngelo, No 19, Lightning de Tampa Bay; Connor Bleackley, No 23, Avalanche du Colorado; Nikita Scherbak, No 26, Canadiens de Montréal; Nikolay Goldobin, No 27, Sharks de San Jose; Joshua Ho-Sang, No 28, Islanders de New York; John Quenneville, No 30, Devils du New Jersey

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.