Skip to main content

La saison de Seider a impressionné les dépisteurs avant le repêchage 2019

Il espère devenir le premier défenseur né en Allemagne à être sélectionné en première ronde

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Moritz Seider souhaitait impressionner les dépisteurs au cours de sa saison d'admissibilité au repêchage de la LNH.

Après avoir remporté des championnats à plusieurs niveaux et avoir connu du succès contre des joueurs plus âgés dans des compétitions plus relevées, le défenseur de Mannheim dans la DEL, la meilleure ligue professionnelle d'Allemagne, a montré pourquoi il devrait devenir le premier défenseur de son pays à être sélectionné en première ronde au cours du repêchage 2019 de la LNH, qui sera présenté au Rogers Arena de Vancouver le 21 juin (20 h (HE); TVAS, NBCSN, SN) et le 22 juin (13 h (HE); NHLN, SN).

À LIRE AUSSI : Repêchage 2019 : Les dix meilleurs défenseurs | Suzuki se démarque par son coup de patin et son intelligence

« Il y a eu beaucoup de bons moments, a noté Seider. Nous avons remporté [le Championnat mondial junior] B, ce qui va nous permettre de participer au tournoi principal la saison prochaine. Il y a eu mon premier parcours en séries (avec Mannheim), et nous avons remporté le championnat. J'ai aussi eu la chance de participer au Championnat du monde. Ce fut une saison fantastique. »

Seider (6 pieds 3 pouces, 208 livres), un défenseur droitier, est classé au sixième rang du classement final des patineurs internationaux du Bureau central de dépistage de la LNH en vue du repêchage 2019.

« Il passe très bien la rondelle, il possède un excellent sens du jeu et il est très fort », a noté le directeur européen du Bureau central Goran Stubb. « Il n'est pas le joueur le plus physique, mais il est assez robuste le long des rampes et devant le filet. C'est son sens du jeu qui est exceptionnel. Il ne panique jamais. Il prend toujours la bonne décision sur la glace. Il peut tirer, passer, et il est très bon aux deux extrémités de la patinoire. »

Seider a amorcé la saison à titre de plus jeune joueur de Mannheim à 17 ans (il a eu 18 ans le 6 avril). Il avait disputé quatre parties avec Mannheim la saison dernière, et Seider a affirmé que cela l'avait grandement aidé à s'ajuster à affronter des joueurs plus âgés pendant une saison complète.

« C'est certain qu'il y a une petite période d'adaptation, mais les gars ont été super à Mannheim, a-t-il expliqué. Ils m'ont enlevé tellement de pression. Ils me disaient : "Allez le jeune, ce n'est qu'un autre match. Tu es chez les pros, mais tu dois jouer comme tu en es capable. Respecte ton style et tout va bien aller". Ce fut l'un des moments charnières pour moi, et plusieurs bons moments ont suivi. »

Seider a amassé six points (deux buts, quatre passes) en 29 matchs, le deuxième total le plus élevé dans l'histoire de la ligue par un défenseur de moins de 18 ans (Yannic Seidenberg a amassé huit points en 2001-02), et il a reçu le titre de recrue de l'année.

En séries éliminatoires, il a récolté cinq mentions d'aide et un différentiel de plus-6 pour aider Mannheim à remporter le championnat de la ligue. 

« C'était incroyable de voir à quel point le jeu change en séries, a souligné Seider. Vous disputez la saison régulière simplement pour atteindre les séries. C'est un sentiment incroyable d'effectuer ce parcours en séries puisque c'est complètement différent de la saison régulière. Vous vous battez avec encore plus d'énergie. Ce fut une expérience très enrichissante. »

En cours de route, Seider a aidé l'Allemagne à remporter le Championnat mondial junior de la FIHG de la division 1 du Groupe A, ce qui signifie que le pays pourra participer au Championnat mondial junior en 2020 en République tchèque. Seider a terminé à égalité au deuxième rang du tournoi avec sept points (un but, six passes) en cinq matchs, en plus de conserver un différentiel de plus-8, ce qui lui a valu le titre de meilleur défenseur du tournoi.

« Il dominait chaque fois qu'il se trouvait sur la glace », a résumé Stubb.

Seider a aussi marqué deux buts en cinq rencontres pour l'Allemagne au Championnat du monde de la FIHG, dont le tout premier de son équipe dans le tournoi.

Watch: Youtube Video

« C'était incroyable, pour être honnête, a-t-il admis. C'était tellement plaisant de me trouver devant ces joueurs de la LNH et de savoir que je jouais avec eux ou contre eux. C'était fantastique. J'ai eu tellement de plaisir à prendre part à ce tournoi. Je n'avais aucune raison de me mettre de la pression sur les épaules. Ce n'était que du pur plaisir. C'était super de faire partie de cette équipe. »

Seider a été particulièrement enchanté de voir le défenseur des Blue Jackets de Columbus Zach Werenski rejoindre les États-Unis pour leurs deux derniers matchs du tournoi. Werenski est un joueur dont le style inspire Seider.

« Il est tellement calme avec la rondelle, a-t-il souligné. Il est calme sous pression. C'est tellement cool de le voir prendre possession de la rondelle, de la manier et de la transporter en zone offensive. C'est fantastique. »

Seider a emprunté un parcours hors du commun pour se rendre au repêchage. Il a commencé à patiner lorsque sa classe de maternelle a pu utiliser la patinoire de la ville une fois par semaine. Lorsqu'il a été un peu plus vieux, il a pu s'entraîner avec les joueurs d'Erfurt, une équipe de troisième division en Allemagne.

Ces expériences ont stimulé l'intérêt de Seider envers le hockey, mais cet intérêt s'est développé à l'extérieur de la cellule familiale.

« Je suis le premier de la famille à pratiquer le hockey, alors tout le monde était un peu sous le choc lorsque je leur ai dit que j'allais jouer, car tout ce qu'ils connaissaient du hockey était les bagarres et le jeu robuste, a-t-il raconté. Il leur a fallu un peu de temps pour être à l'aise avec l'idée que je pratique ce sport. »

Aujourd'hui, grâce à ses succès et à l'achat d'un livre de règlements, il affirme que ses parents et sa grand-mère sont ses plus grands partisans.

Les représentants des équipes de la LNH pourraient ne pas être loin derrière.

« Je crois qu'il possède un potentiel incroyable, a assuré un dépisteur de la LNH. Ses attributs physiques, son gabarit, sa volonté de soutenir l'attaque. [...] Son talent est un peu plus brut que certains autres joueurs, mais je pense que son potentiel est très élevé. Il s'est constamment amélioré. [...] Il joue avec des professionnels et il a connu du succès, en plus de disputer de très bonnes séries. Au Championnat du monde, il semblait à l'aise. Quand on le regarde à l'extérieur de la patinoire, on voit qu'il est encore un jeune homme, mais il possède un potentiel physique incroyable. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.