Skip to main content

Repêchage 2019: Les dix meilleurs défenseurs

Byram, Broberg et Soderstrom font partie des meilleurs à leur position

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

Au cours des jours qui vont précéder le repêchage 2019 de la LNH au Rogers Arena de Vancouver les 21 et 22 juin, LNH.com va présenter les meilleurs espoirs à chacune des positions. Aujourd'hui, les meilleurs défenseurs disponibles.

Alors que le repêchage 2019 de la LNH regorge d'attaquants qui appartiennent à l'élite, ne soyez pas surpris de voir jusqu'à 10 défenseurs être sélectionnés en première ronde au Rogers Arena de Vancouver le 21 juin (20 h (HE); NBCSN, SN, TVAS). Les rondes no 2 à 7 seront présentées le 22 juin (13 h (HE); NHLN, SN).

À LIRE AUSSI : Suzuki se démarque par son coup de patin et son intelligenceHughes ne passe pas de tests physiques à la séance d'évaluationHughes admet vouloir être le tout premier choix

Le groupe de défenseurs européens est particulièrement impressionnant cette année, avec en tête Victor Soderstrom, Philip Broberg et Tobias Bjornfot, de la Suède, et Ville Heinola, de la Finlande, qui pourraient tous faire partie des 31 premiers joueurs sélectionnés.

Bowen Byram, de Vancouver dans la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL), devrait être le meilleur arrière de cette cuvée et pourrait être réclamé parmi les cinq premiers.

Il y a 70 défenseurs qui ont été sélectionnés au cours du repêchage 2018 de la LNH, dont 14 au premier tour. Rasmus Dahlin, choisi au tout premier rang par les Sabres de Buffalo, a mené tous les arrières recrues au chapitre des points (44), des passes (35) et des points en avantage numérique (20), en plus de terminer au deuxième rang pour les buts (neuf) et le temps de glace moyen (21:09), alors qu'il a pris part aux 82 matchs du calendrier. Il est finaliste au trophée Calder et a été le seul défenseur de la cuvée 2018 à disputer la totalité de la saison dans la LNH.

Voici le classement des 10 meilleurs défenseurs disponibles en vue du repêchage 2019 selon LNH.com :

1. Bowen Byram, Vancouver (WHL)

Bureau central de dépistage de la LNH: 2e (patineurs nord-américains)

Byram (6 pieds 1 pouce, 195 livres) a mené tous les défenseurs de la WHL au chapitre des buts (26) et des buts gagnants (neuf) et a terminé troisième pour les points (71) en 67 matchs de saison régulière. Il a ensuite mené tous les joueurs, toutes positions confondues, avec 26 points (huit buts, 18 passes) en 22 matchs des séries de la WHL. Il est très alerte sur la glace, il joue avec une certaine robustesse et aime soutenir l'attaque.

2. Philip Broberg, AIK (SWE-2)

Bureau central de dépistage de la LNH: 5e (patineurs internationaux)

Ce gaucher de 6 pieds 3 pouces et 200 livres est un patineur très fluide doté d'une excellente force d'accélération, et qui est capable de contrôler le jeu aux deux extrémités de la patinoire. Efficace dans les deux sens de la glace, Broberg a récolté neuf points (deux buts, sept passes) en 41 matchs en deuxième division en Suède. Il a aussi obtenu six points (deux buts, quatre passes) et 20 tirs au but en sept matchs au Championnat du monde 2019 des moins de 18 ans de la FIHG. La Suède a remporté la médaille d'or et Broberg a été nommé meilleur défenseur du tournoi.

3. Victor Soderstrom, Brynas (SHL)

Bureau central de dépistage de la LNH: 3e (patineurs internationaux)

Soderstrom (6-0, 182) a été promu dans la Ligue élite de Suède (SHL) en novembre et a amélioré l'ensemble de son jeu. Défenseur droitier très créatif qui lit bien le jeu, Soderstrom a récolté sept points (quatre buts, trois passes) en 44 matchs avec Brynas. Il a ajouté une mention d'aide, un différentiel de plus-2 et 13 tirs en quatre matchs avec la Suède au Championnat du monde 2019 des moins de 18 ans de la FIHG, mais a raté les trois dernières rencontres après avoir subi une commotion cérébrale contre la Russie le 23 avril. Il a passé avec succès son examen médical et a participé à tous les tests au cours de la Séance d'évaluation de la LNH (Combine).

4. Thomas Harley, Mississauga (OHL)

Bureau central de dépistage de la LNH: 11e (patineurs nord-américains)

Harley est un défenseur efficace dans les deux sens de la patinoire qui se démarque par son coup de patin, son intelligence et son tir. L'arrière de 6 pieds 3 pouces et 193 livres né à Syracuse, dans l'état de New York, mais qui possède la double citoyenneté canadienne et américaine, a été nommé meilleur défenseur offensif et joueur le plus amélioré dans l'Association de l'Est de la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL) à la suite d'un sondage mené auprès des entraîneurs. Il a terminé au quatrième rang parmi les défenseurs de la OHL au chapitre des passes (47) et a récolté 58 points en 68 parties. Il a terminé au premier rang de son équipe avec 31 points en avantage numérique (cinq buts, 26 passes). Harley a aussi amassé quatre points (un but, trois passes) en sept matchs au Championnat du monde 2019 des moins de 18 ans de la FIHG avec le Canada, qui a terminé au quatrième rang.

5. Cameron York, USA U-18 (USHL)

Bureau central de dépistage de la LNH: 12e (patineurs nord-américains)

York (5-11, 172) a mené les défenseurs du Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP) avec 65 points (14 buts, 51 passes) et 132 tirs en 63 parties. Originaire d'Anaheim Hills, en Californie, York est difficile à arrêter lorsqu'il a la rondelle, il peut dominer un match en raison de sa prise de décisions et il est capable de dissimuler ses intentions en zone offensive. York, qui s'est engagé auprès de l'Université du Michigan en vue de la prochaine saison, a obtenu 11 points (quatre buts, sept passes) en sept matchs avec l'équipe des États-Unis qui a décroché la médaille de bronze au Championnat du monde 2019 des moins de 18 ans de la FIHG, lui qui a été nommé sur l'équipe d'étoiles du tournoi.

6. Moritz Seider, Mannheim (DEL)

Bureau central de dépistage de la LNH: 6e (patineurs internationaux)

Seider (6-3, 208), qui tire de la droite, a connu une excellente saison recrue avec Mannheim dans la meilleure ligue professionnelle d'Allemagne. Il a amassé six points (deux buts, quatre passes) et conservé un différentiel de plus-2 en 29 matchs et a été nommé recrue de l'année dans le circuit. Il a aidé Mannheim à remporter le championnat de la ligue avec cinq mentions d'aide et un différentiel de plus-6 en 14 matchs des séries. Seider a ajouté sept points (un but, six passes) en cinq matchs pour aider l'Allemagne à remporter le Championnat mondial junior 1A de la FIHG en 2019, ce qui permet à son pays de réintégrer le groupe principal en vue du Championnat mondial junior 2020, où il aura sans aucun doute un rôle important à jouer.

7. Ville Heinola, Lukko (Liiga)

Bureau central de dépistage de la LNH: 4e (patineurs internationaux)

Un des joueurs qui s'est le plus améliorés cette saison en Finlande, Heinola (6-0, 178) a amassé 14 points (deux buts, 12 passes) en 34 matchs dans la Liiga, la meilleure ligue professionnelle du pays. Il compense son manque de force par son coup de patin, son sens du jeu et sa capacité à fabriquer des jeux. Heinola a récolté quatre points (un but, trois passes) et 26 tirs en cinq parties au Championnat du monde des moins de 18 ans 2019 de la FIHG, alors que la Finlande a pris la septième place.

8. Tobias Bjornfot, Djurgardens Jr. (SWE-JR)

Bureau central de dépistage de la LNH: 7e (patineurs internationaux)

Le défenseur gaucher de 6 pieds et 193 livres a obtenu 22 points (11 buts, 11 passes) en plus de conserver un différentiel de plus-15 en 39 matchs dans la ligue junior de Suède. Bjornfot est un défenseur efficace dans les deux sens de la patinoire qui contrôle bien la rondelle. Il est un patineur actif qui synchronise bien ses mouvements en territoires offensif et défensif. Il a aussi disputé sept rencontres avec Djurgardens dans la Ligue élite de Suède en fin de saison.

9. Lassi Thomson, Kelowna (WHL)

Bureau central de dépistage de la LNH: 15e (patineurs nord-américains)

Thomson (6-0, 186) a été le meilleur pointeur parmi les défenseurs recrues de la WHL avec 41 points (17 buts, 24 passes) en 63 matchs, et a terminé au troisième rang parmi toutes les recrues de la Ligue avec sept buts en avantage numérique. Il a été nommé recrue de l'année de l'Association de l'Ouest de la WHL ainsi que sur la deuxième équipe d'étoiles de l'Association de l'Ouest. Il a subi une commotion cérébrale et a raté les quatre derniers matchs de la saison régulière, mais a réussi avec succès son examen médical au Combine et a participé à tous les tests.

10. Vladislav Kolyachonok, Flint (OHL)

Bureau central de dépistage de la LNH: 31e (patineurs nord-américains)

Kolyachonok (6-1, 189), qui est débarqué en Amérique du Nord depuis Minsk, au Bélarus, a disputé un match avec London, puis a été placé au ballottage où il a été réclamé par Flint. Malgré tous ces déménagements, il a conclu la saison avec 30 points pour terminer au deuxième rang parmi les défenseurs recrues de la OHL avec 26 passes en 54 matchs. Il est bon aux deux extrémités de la patinoire, est fort sur ses patins en plus d'être calme et patient avec la rondelle.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.