Skip to main content

Prédictions des séries du LNH.com : Association de l'Ouest

Voyez qui nos experts favorisent au cours des duels de première ronde dans l'Ouest

par LNH.com @LNH_FR

Après avoir tenté de prédire le classement de la saison régulière ainsi que les champions de la Coupe Stanley au début de la saison, notre panel d'experts du LNH.com remet ça et offre ses prédictions pour la première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.
 

À LIRE AUSSI : Prédictions des séries du LNH.com : Association de l'Est

Dans l'Association de l'Ouest, notre panel penche souvent du même côté, mais quelques surprises ont tout de même été soumises.

Est-ce que les champions de l'Association de l'Ouest vont facilement se qualifier pour la deuxième ronde? Est-ce que les Jets vont pouvoir résoudre le mystère Jordan Binnington? Est-ce que les Golden Knights vont refaire le même coup que l'an dernier aux Sharks? Les Stars ont-ils les ressources nécessaires pour venir à bout des Predators?

Voici les réponses détaillées à toutes ces questions :


Stars de Dallas vs Predators de Nashville


Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com : Predators en 7 - Les Stars, malgré de nombreux blessés, ont réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires. Ils ont un excellent système défensif avec l'un des meilleurs gardiens de la LNH cette saison. De l'autre côté, les Predators ont connu une saison en dents de scie, mais ont terminé sur une bonne note. Ce sera serré, mais la profondeur permettra à Nashville de l'emporter.

Hugues Marcil, pupitreur LNH.com : Predators en 6 - Les Predators n'ont pas été aussi dominants que prévu cette saison, même s'ils ont remporté le titre de leur section, mais ils forment assurément l'équipe la plus complète et les Stars n'ont pas assez de profondeur pour rivaliser avec Nashville sur une série quatre de sept. Ça devrait être un duel axé sur la défensive entre deux des quatre formations ayant accordé le moins de buts dans la LNH cette saison. La grande force des Predators est la profondeur de leur brigade défensive, mais ils auront aussi besoin que leurs acquisitions de la date limite des transactions se mettent en marche. Devant le filet, Ben Bishop a connu une excellente saison avec les Stars, mais ses blessures récurrentes sont inquiétantes.

Guillaume Lepage, journaliste LNH.com : Predators en 6 - À l'instar des Jets, les Predators n'ont rien cassé cette saison. Si Ben Bishop est véritablement de retour en pleine santé, les Stars pourront rivaliser, mais les Preds ont plus de munitions que leurs adversaires.

Robert Laflamme, journaliste principal LNH.com : Predators en 5 - Les Predators ont repris des couleurs vers la fin de la saison et leur parcours des dernières années en séries leur permettra de venir à bout des Stars sans trop de problèmes. La série pourrait s'étirer s'ils se butent au brio du vétéran gardien Ben Bishop.

John Ciolfi, producteur senior LNH.com : Predators en 6 - Après une performance peu impressionnante au cours des deux derniers mois, les Predators semblent avoir redressé la barre, ayant compilé une fiche de 8-2-1 lors des 11 derniers matchs. Dallas représente une vraie menace, surtout en raison du jeu magnifique de Ben Bishop devant le filet et du duo de Tyler Seguin et Alexander Radulov, qui ont amassé 42 points (18 buts) depuis le 1er mars, mais l'expérience de Nashville lui permettra de tenir le coup et d'atteindre la deuxième ronde.

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com : Stars en 7 - Je favorise les Stars au terme d'une longue série en raison de deux joueurs en particulier : Ben Bishop et Mats Zuccarello. Bishop a été intraitable cette saison lorsqu'il était en santé, et il aurait été un candidat de choix pour le trophée Vézina s'il avait pu éviter les blessures. Il sera à son poste pour le match no 1, et les Stars sont devenus une formation très hermétique sous les ordres de Jim Montgomery cette saison. Du côté de l'attaque, Zuccarello, la principale acquisition de l'équipe à la date limite des transactions, n'a pas encore disputé un match complet avec sa nouvelle équipe, lui qui a subi une blessure au bras dès sa première partie dans son nouvel uniforme. Il pourrait donner aux Stars les munitions nécessaires pour surprendre les Predators.

Video: DAL@NSH: Johansen joue les héros en surtemps


Blues de St. Louis vs Jets de Winnipeg 


Ducharme : Blues en 6 - N'eût été un très mauvais début de saison, les Blues auraient aisément remporté la section Centrale. L'équipe est celle qui a amassé le plus de points dans la LNH depuis le 1er janvier et le gardien Jordan Binnington offre du jeu plus stable que Connor Hellebuyck. Les Jets ont une excellente équipe, qui pourrait enfin être en santé en défensive, mais la lancée des Blues est trop puissante.

Marcil : Blues en 7 - C'est durant cet affrontement qu'on aura droit à la première surprise des séries. Pourquoi une surprise? Parce que tous voyaient les Jets se rendre loin après une présence en finale d'association la saison dernière, mais ils s'inclineront dès le premier tour contre St. Louis. On dit souvent qu'il faut entrer en séries en étant au sommet de son art, et c'est exactement dans cette situation que se retrouvent les Blues. Depuis le 1er janvier, St. Louis affiche le meilleur dossier de la LNH (30-10-5) tandis que les Jets ont grandement ralenti dans la dernière portion du calendrier. Ce ne sera pas de tout repos pour St. Louis, qui devra contenir une offensive intimidante, mais Jordan Binnington sera en mesure de poursuivre ses petits miracles devant le filet des Blues.

Lepage : Blues en 7 - Une équipe qui a le vent dans les voiles - les Blues - contre une puissance qui n'a pas répondu aux attentes en cours de saison. C'est une série qui s'annonce longue et éreintante, mais les Blues ont le potentiel de causer une petite surprise au premier tour.

Laflamme : Blues en 6 - C'est la série la plus imprévisible, selon moi. Sur papier, les Jets sont supérieurs aux Blues, même si les deux équipes montrent le même total de points, 99. Le rendement des Jets en fin de saison est plutôt préoccupant tandis que les Blues sont sur la pente ascendante. Les Blues ont franchi un autre palier au cours des dernières semaines, après avoir orchestré tout un redressement en deuxième moitié de saison. Le gardien recrue des Blues Jordan Binnington coupera court à la fièvre des séries à Winnipeg cette année.

Ciolfi : Blues en 7 - Aucun joueur n'a eu un plus gros impact sur son équipe depuis le 1er janvier que Jordan Binnington. L'équipe a profité de son brio devant le filet pour connaître une incroyable ascension au classement de l'Ouest. Plus encore, l'attaque est en excellente forme - huit joueurs des Blues ont récolté au moins 10 points au cours du dernier mois de la saison. Ça devrait être suffisant pour vaincre une équipe de Winnipeg qui a semblé se traîner jusqu'à la ligne d'arrivée en fin de saison.

Deschambault : Blues en 6 - Quel revirement de situation à St. Louis, et leur superbe lancée devrait se prolonger en séries éliminatoires, à condition bien sûr que la magie de Jordan Binnigton continue d'opérer. Les Jets misent sur une impressionnante machine offensive et le retour en santé de Dustin Byfuglien dans les dernières parties de la saison pourrait leur donner le coup de pouce nécessaire pour redevenir la puissance que tout le monde voyait en eux en début de saison, mais les joueurs de Paul Maurice vont se heurter à une équipe sans complexe qui a obtenu le même nombre de points qu'eux au classement.

Video: STL@WPG: Parayko marque d'un boulet de canon en A.N.


Avalanche du Colorado vs Flames de Calgary


Ducharme : Flames en 5 - Si les gardiens des Flames tiennent le coup, cette série ne sera pas longue. Les Flames ont une attaque explosive et avec beaucoup plus de profondeur que l'Avalanche. En défensive, c'est la même chose. Il reste la question de Mike Smith ou David Rittich à décider devant le filet, mais ça ne devrait pas poser un problème.

Marcil : Flames en 5 - L'Avalanche sera incapable de contrer la force de frappe des Flames et s'inclinera rapidement au premier tour. La profondeur est la clé en séries éliminatoires, et le Colorado en manque quelque peu, car on se fie beaucoup à Nathan MacKinnon, à Mikko Rantanen et à Gabriel Landeskog pour générer de l'attaque. Et comble de malheur, Rantanen a terminé la saison parmi les joueurs blessés. C'est tout le contraire à Calgary, qui compte sur deux trios menaçants offensivement et sur une excellente brigade défensive menée par un défenseur en voie d'être candidat pour le trophée Norris et qui connaît la saison de sa carrière en Mark Giordano. Ce n'est que partie remise pour le Colorado, qui devrait continuer de s'améliorer au fil des années.

Lepage : Flames en 6 - L'Avalanche doit se croiser les doigts pour que le duo Nathan MacKinnon-Mikko Rantanen recommence à produire au même rythme qu'en début de saison, parce qu'ils feront face à une attaque explosive. Philipp Grubauer joue du hockey inspiré dernièrement, mais ce ne sera pas suffisant pour l'Avalanche.

Laflamme : Flames en 6 - L'Avalanche a terminé la saison en force et embêtera les Flames, malgré l'écart de 17 points au classement entre les deux équipes. Il sera intéressant de voir comment se tirera d'affaire en séries le gardien de Calgary, David Rittich.

Ciolfi : Flames en 6 - L'Avalanche a profité d'une incroyable séquence pour assurer sa place en séries, mais je crois que la défensive des Flames saura résister à Nathan MacKinnon et compagnie. Cependant, les Flames auront à régler leurs problèmes en avantage numérique sous peu, eux qui présentent un taux de réussite de 6,1 pour cent depuis le 1er mars. Ils sont toujours capables de remplir le filet, mais dans les séries, il est crucial qu'une équipe tire profit des occasions qui s'offrent à elle.

Deschambault : Avalanche en 6 - La surprise de la première ronde proviendra du Colorado. Le rendement du gardien Philipp Grubauer va permettre à l'Avalanche de résister à la dangereuse attaque des Flames, tandis que le retour probable de l'attaquant Mikko Rantanen va donner les munitions nécessaires à l'attaque du Colorado, qui s'est déjà diversifiée depuis que Rantanen et Gabriel Landeskog avant lui sont tombés au combat. Ce duel pourrait bien se jouer devant le filet, alors que Grubauer semble avoir l'avantage sur le duo Mike Smith-David Rittich.

Video: COL@CGY: Lindholm décoche et marque en AN


Golden Knights de Vegas vs Sharks de San Jose


Ducharme : Golden Knights en 6 - Il y a beaucoup d'inquiétudes devant le filet des Sharks. Martin Jones n'a pas fait le travail en saison et Aaron Dell n'a pas été capable de s'emparer du poste de partant. À l'inverse, Marc-André Fleury sera dans la course pour le trophée Vézina chez les Golden Knights. L'offensive des Sharks a un peu plus de profondeur que celle de Vegas, mais l'écart n'est pas si important. En plus, Erik Karlsson, blessé, a raté presque deux mois d'activités. C'est beaucoup trop de points d'interrogation pour que les Sharks aillent plus loin.

Marcil : Sharks en 7 - Voilà deux équipes qui n'entrent pas en séries sur une lancée, mais le retour en santé d'Erik Karlsson et la puissance de feu des Sharks sur pratiquement chaque trio devraient faire la différence. Un autre qui devrait être de retour en forme pour les séries, c'est Marc-André Fleury, qui sera l'une des raisons pour lesquelles cette série atteindra la limite, surtout que son vis-à-vis chez les Sharks, Martin Jones, n'a pas offert du jeu à la hauteur des attentes cette saison malgré une récolte de 36 victoires (pourcentage d'arrêts de ,896; moyenne de buts alloués de 2,94). Ce sera une longue série, mais San Jose coiffera Vegas de justesse au fil d'arrivée.

Lepage : Golden Knights en 6 - Les Knights ont la priorité au chapitre de l'attaque, les Sharks l'ont à la ligne bleue. Ce qui départagera les deux équipes, c'est le gardien. Martin Jones est le talon d'Achille des Sharks depuis longtemps et c'est ce qui leur coûtera la série.

Laflamme : Golden Knights en 7 - Ce sera la série la plus explosive à l'attaque et fertile en rebondissements. Les deux équipes s'étaient affrontées au deuxième tour l'an dernier et les Golden Knights avaient eu le meilleur en six matchs. Vegas fera de nouveau opérer la magie cette année, mais de justesse, en prolongation du match no 7, tiens.

Ciolfi : Golden Knights en 7 - Quelle version des deux équipes verrons-nous en séries? Chaque équipe a réalisé de longues séries de victoires, suivies immédiatement par de longues glissades cette saison. Il est très difficile de prévoir qui va se remettre sur ses rails, mais au bout du compte, je crois que le retour de Marc-André Fleury aidera Vegas à l'emporter, même après le retour au jeu d'Erik Karlsson à la ligne bleue des Sharks.

Deschambault : Golden Knights en 5 - L'arrivée de Mark Stone à la date limite des transactions a donné un nouveau souffle à Vegas, qui mise maintenant sur deux très dangereuses unités à l'attaque. Le premier trio composé de Jonathan Marchessault, Reilly Smith et William Karlsson a retrouvé son élan de la dernière saison et arrive en séries en pleine confiance. La blessure de Marc-André Fleury en fin de saison a plombé la fiche de l'équipe dans la dernière ligne droite, et si une absence de ce genre en toute fin de calendrier aurait pu être source d'inquiétude pour un gardien avec un peu moins d'expérience, dans le cas de Fleury, je crois toutefois que cette pause ne pourra que l'aider à recharger ses batteries en vue d'un autre long printemps.

Video: VGK@SJS: Theodore réplique avec un plomb

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.