Skip to main content

Poolers : Prédictions audacieuses, revisitées

Notre chroniqueur revient sur ses prédictions un brin osées du début de la saison.

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Avant le début de la saison, j'ai effectué quelques prévisions un peu « champ gauche », c'est-à-dire des prédictions qui avaient des chances de se réaliser, mais des chances minimes. Après trois mois d'activité, je reviens sur ces prédictions (il faut bien pouvoir rire de soi-même…) et j'offre de nouvelles prédictions du même acabit pour le reste de la campagne.

Sans plus tarder, voici un rappel des prédictions effectuées au début du mois d'octobre.

 

1. Les Canadiens de Montréal vont terminer parmi les trois premières équipes de la LNH au chapitre des buts marqués

Jusqu'ici, tout va bien. Les Canadiens occupent le cinquième rang de la LNH avec une moyenne de 3,03 buts marqués par rencontre, et ils sont devancés par les Penguins de Pittsburgh, les Blue Jackets de Columbus, les Rangers de New York et le Wild du Minnesota. Cependant, la source de cette offensive n'est pas celle que j'avais anticipée. J'avais pensé que des joueurs comme Brendan Gallagher et Tomas Plekanec fourniraient un excellent soutien aux joueurs du premier trio Max Pacioretty, Alex Galchenyuk et Alexander Radulov. Ce sont plutôt les Paul Byron et Phillip Danault de ce monde qui ont offert ce soutien, tandis que Plekanec et Gallagher se font discrets depuis le début de la saison. Le CH s'accroche à ce classement malgré la perte de son premier centre Galchenyuk.
Résultat : chances réalistes de réussite.

2. Auston Matthews et Patrik Laine ne remporteront pas le trophée Calder

Cet énoncé pourrait tenir, avec le rendement d'autres recrues comme Matt Murray, Zach Werenski et William Nylander. Cependant, j'avais affirmé que celui qui coifferait les deux premiers choix du dernier repêchage de la LNH allait être l'attaquant des Blue Jackets de Columbus Oliver Bjorkstrand. Ce dernier a toutefois amorcé la saison dans la LAH, et n'a disputé que cinq parties avec les Blue Jackets depuis son rappel il y a quelques semaines. Son potentiel est indéniable, mais l'alignement de Columbus regorge de jeunes joueurs talentueux, et Bjorkstrand doit attendre son tour.
Résultat : Aucune chance de voir mon candidat l'emporter, mais l'énoncé principal pourrait encore être avéré.

3. Marc-Andre Fleury effectuera un retour en force et remportera le trophée Vézina

Fleury avait la chance de s'imposer en début de saison et de montrer qu'il avait encore l'étoffe d'un gardien numéro un dans la LNH, et que seules les blessures l'avaient poussé au rôle d'auxiliaire au cours des dernières séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Avec la blessure à la main subie par Murray à la Coupe du monde de hockey, Fleury allait amorcer la campagne à titre de gardien de confiance, ce qui lui permettrait de prouver sa valeur au reste de la ligue. Il ne s'est toutefois pas aidé en accordant trois buts ou plus dans sept de 12 premiers départs, et il s'est effondré depuis le retour en santé de Murray. Depuis le 3 novembre, Fleury montre une fiche de 3-3-3, une moyenne de buts alloués de 3,38 et un pourcentage d'arrêts de ,901.
Résultat : Assurément pas de trophée Vézina pour Fleury en 2016-17

4. Milan Lucic deviendra le premier joueur depuis 2007-08 avec 70 points, 100 minutes de punition et 250 mises en échec

Voyons voir… pour atteindre ces plateaux, voici les statistiques que Lucic devra afficher au cours des 46 derniers matchs de la saison : 46 points, 82 minutes de punition et 161 mises en échec. Ce sera difficile, surtout que l'entraîneur Todd McLellan sépare à l'occasion Lucic de Connor McDavid à forces égales. Lorsque les deux joueurs évoluent ensemble, la production de Lucic avoisine le point par match, mais elle est anémique lorsqu'il n'évolue pas avec le jeune phénomène. J'aurais également pensé que l'instinct de protecteur de Lucic serait exacerbé par la présence de McDavid sur son trio, mais il se dirige plutôt vers la saison la plus disciplinée de sa carrière.
Résultat : Toujours possible, mais hautement improbable.

Afin de remplacer les prédictions qui n'ont aucune chance de se réaliser, voici deux autres prédictions du même genre… on s'en reparle à la fin de la saison.

Brian Elliott va terminer la saison avec 30 victoires

Elliott va reprendre son poste de numéro un, et les Flames de Calgary vont former l'une des meilleures équipes de la LNH d'ici la fin de la campagne. Il manque 25 gains à Elliott pour atteindre le plateau des 30 victoires et il va conserver un pourcentage d'arrêts supérieur à ,930 et une moyenne de buts alloués inférieure à deux pour le reste de la saison.

Sidney Crosby va inscrire 50 buts en 50 matchs

Cet exploit n'a pas été réussi dans la LNH depuis que Mario Lemieux l'a fait en 1995-96. Après avoir raté six parties en début de saison en raison d'une commotion cérébrale, Crosby a enchaîné avec 24 buts en 29 rencontres. Auteur de 103 lancers, Sid the Kid maintient un pourcentage de tirs de 23,3 pour cent depuis le début de la saison, ce qui n'est pas totalement insoutenable pour un joueur de son calibre.

En voir plus