Skip to main content

Poolers : Joueurs à cibler dans la section Centrale

Donskoi, Pionk et Kyrou pourraient s'avérer des choix payants d'ici la fin de la saison

par L'équipe des poolers du LNH.com @LNH_FR

La pause des Fêtes est arrivée, et alors que les différentes équipes de la LNH prennent un moment de repos pour recharger les batteries, c'est le temps pour les poolers d'évaluer leur équipe et de prendre des décisions qui auront une influence sur la suite de leur saison. C'est pourquoi les experts en pools du LNH.com ont identifié un joueur par équipe pour chacune des sections que les poolers devraient cibler d'ici à la fin de la campagne. Aujourd'hui, les joueurs de la section Centrale.

POOLERS : Joueurs à surveiller dans la Métropolitaine | Joueurs à surveiller dans l'Atlantique | Joueurs à surveiller dans la Pacifique

BLACKHAWKS DE CHICAGO

Robin Lehner (G) : Depuis le début de la saison, un système d'alternance des gardiens de but est en place à Chicago entre Robin Lehner et Corey Crawford. Les deux ont amorcé 19 rencontres. Lehner a une fiche de 9-6-4 avec une m.b.a. de 2,86 et un pourcentage d'arrêts de ,924. Crawford a quant à lui un dossier de 6-11-2 avec une m.b.a. de 3,20 et un pourcentage d'arrêts de ,905. Cette alternance des gardiens ne peut durer alors qu'un des deux, Lehner, offre de bien meilleures performances. Si les Blackhawks veulent gagner des matchs en deuxième moitié de saison, ça se fera avec Lehner devant les buts, lui qui a paraphé un contrat d'une saison avec l'équipe en juillet dernier. Les deux gardiens seront joueurs autonomes sans compensation au terme de la saison et les Blackhawks doivent s'assurer de faire jouer Lehner le plus possible afin de s'assurer qu'il peut livrer la marchandise comme gardien numéro un, mais aussi pour le convaincre de rester à Chicago.
 

AVALANCHE DU COLORADO

Joonas Donskoi (A) : On s'attendait au pire pour l'Avalanche lorsque Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog sont tombés au combat. Soudainement, l'un des meilleurs trios de la LNH, qui est complété par Nathan MacKinnon, était démantelé, et on pouvait douter qu'un ailier de l'équipe soit en mesure de les remplacer convenablement. Mais Joonas Donskoi s'est levé et il a amassé 16 points en 18 parties durant l'absence de Rantanen, qui joue à droite, tout comme lui. Donskoi est actuellement le deuxième meilleur marqueur de l'équipe avec 28 points en 37 matchs. Surtout, il a prouvé à son entraîneur qu'il fonctionnait bien avec MacKinnon si l'Avalanche veut répartir ses éléments offensifs sur deux trios plus tard dans la saison. Il pourrait donc retrouver le prolifique MacKinnon avant longtemps.

Video: CGY@COL: Donskoi tire dans la lucarne et marque

STARS DE DALLAS

Denis Gurianov (D) : Il faut parfois du temps pour les choix de première ronde avant de faire leur place dans la LNH, et c'est ce qui se produit avec Gurianov, sélectionné au 12e rang au total par les Stars au Repêchage 2015 de la LNH. Après avoir récolté 48 points, dont 20 buts, en 57 matchs dans la LAH la saison dernière, puis trois buts en seulement deux matchs dans la Ligue américaine cette saison, les Stars espéraient que le Russe de 22 ans parvienne finalement à s'imposer dans la LNH. Il semble bien qu'il y arrive, même s'il produit par séquence jusqu'ici. Il a connu une séquence de huit points en dix matchs entre la mi-octobre et la mi-novembre, et il a terminé à égalité au premier rang des buteurs de l'équipe en décembre. Il a d'ailleurs marqué à ses deux derniers duels avant la pause de Noël, et il a obtenu un point à ses trois dernières rencontres. Employé régulièrement sur la deuxième vague du jeu de puissance, Gurianov pourrait poursuivre sa progression en deuxième moitié de saison.
 

PREDATORS DE NASHVILLE

Calle Jarnkrok (A) : Si on vous avait dit que le meilleur pointeur parmi les attaquants des Predators à Noël serait Jarnkrok, vous auriez probablement pouffé de rire. C'est pourtant bien le cas, alors que Jarnkrok est à égalité avec Filip Forsberg avec une récolte de 26 points depuis le début du calendrier. Jarnkrok a profité de blessures à Forsberg et Viktor Arvidsson pour obtenir une audition prolongée sur le premier trio. Il a toutefois suffisamment bien fait pour demeurer aux côtés de Ryan Johansen même lorsque tout le monde est en santé. Jarnkrok a récolté neuf points, dont deux en avantage numérique, en dix parties en décembre. Il est un élément important de la sixième meilleure attaque de la LNH cette saison.
 

WILD DU MINNESOTA

Kevin Fiala (A) : Mine de rien, Fiala est en voie de connaître la meilleure saison de sa carrière au chapitre des points avec une récolte de 21 points (huit buts, 13 passes) en 33 matchs. Et là-dessus, il faut tenir compte du fait qu'il a obtenu seulement une petite mention d'aide en huit sorties au mois d'octobre. Depuis novembre, Fiala est le deuxième meilleur marqueur du Wild avec une récolte de 20 points (huit buts, 12 aides) en 25 parties, un rythme qui lui donnerait environ 65 points sur une saison complète. Au cours de cette séquence, Fiala montre un excellent différentiel de plus-5 et il prend le troisième rang de l'équipe au chapitre des tirs au but (54). L'attaquant de 23 ans est en train de démontrer pourquoi l'ancien directeur général du Wild Paul Fenton l'a acquis en retour de Mikael Granlund, la saison dernière. Peut-être devriez-vous faire de même dans votre pool.

BLUES DE ST. LOUIS

Jordan Kyrou (A) : Les Blues tentent depuis plusieurs semaines déjà de remplacer Vladimir Tarasenko sur le premier trio en compagnie de Brayden Schenn et Jaden Schwartz. Presque tous les attaquants de l'équipe se sont succédé à leur droite, avec des résultats disparates. Les Blues se sont donc tournés vers la LAH, où Kyrou a inscrit 16 buts et 43 points en 47 matchs à sa saison recrue l'an dernier, avant d'y amorcer la campagne avec 15 points, dont neuf buts, en 16 parties. Kyrou a connu un départ modeste dans la LNH cette saison, lui qui avait déjà disputé 16 rencontres à St. Louis la saison dernière. Il a toutefois trouvé le fond du filet deux fois à ses quatre derniers matchs et semble de plus en plus à l'aise sur la patinoire. Son coup de patin explosif lui a permis de gagner la confiance de l'entraîneur Craig Berube, qui lui a confié de plus en plus de temps de jeu à chacun des matchs avant la pause de Noël. 

Video: COL@STL: Kyrou marque en contournant le filet
 

JETS DE WINNIPEG

Neal Pionk (D) : Il est toujours important de miser sur des défenseurs qui obtiennent beaucoup de temps de jeu en avantage numérique, et à Winnipeg, c'est Pionk qui occupe le rôle de quart-arrière sur la première vague du jeu de puissance. Après 37 matchs, Pionk est déjà à quatre points de son sommet en carrière dans la LNH établi la saison dernière avec les Rangers de New York (26) et il n'est qu'à un point de son sommet de 13 points sur le jeu de puissance, également atteint à New York en 2018-19. Depuis la fin du mois de novembre, date à laquelle on lui a confié les rênes de l'avantage numérique, Pionk a obtenu 11 points (un but, 10 aides), dont huit sur le jeu de puissance, en 13 rencontres. En plus de s'inscrire à la feuille de pointage, Pionk vous aidera dans les autres catégories. Il dirige en moyenne plus de deux tirs au but par rencontre, il prend le troisième rang de l'équipe pour les mises en échec (75) et vient à égalité au premier rang au chapitre des tirs bloqués (39).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.