Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

Comme prévu, les blessés ont un impact sur le rendement offensif des Penguins et le trio de Crosby doit assumer plus de responsabilités

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Comme il fallait s'y attendre, les nombreux éclopés chez les Penguins de Pittsburgh ont un impact sur le rendement de l'équipe en attaque, et le trio de Sidney Crosby est contraint d'assumer de plus grandes responsabilités.

Avec les blessures à Evgeni Malkin (bas du corps), à Nick Bjugstad (bas du corps), à Bryan Rust (haut du corps) et à Alex Galchenyuk (bas du corps), les Penguins sont non seulement privés de quatre joueurs de leur formation régulière, mais également d'éléments importants de leur offensive. Les quatre ont obtenu un total combiné de 174 points la saison dernière (Malkin : 72, Galchenyuk : 41, Rust : 35, Bjugstad : 26). 

À LIRE AUSSI : Top-100 des attaquants | Top-50 des défenseurs | Top-25 des gardiensPoolers : Le Neal des beaux jours est-il de retour?

Malkin est sans contredit la plus grosse perte, lui qui s'est blessé dans le match du 5 octobre contre les Blue Jackets de Columbus et sera absent à long terme. Les Penguins n'ont pas donné d'échéancier pour son retour au jeu, indiquant simplement que sa blessure ne mettait pas sa saison en péril.

Pallier autant d'absences n'est pas une mince affaire, et un ralentissement offensif des Penguins était à prévoir. En trois matchs depuis la blessure de Malkin, les Penguins ont inscrit 10 buts, mais sept d'entre eux ont été marqués dans un gain de 7-4 contre le Wild du Minnesota samedi. Le problème, c'est que Pittsburgh ne pourra pas inscrire sept buts par rencontre tous les soirs en l'absence de Malkin, surtout que l'on compte sur cinq attaquants différents avec 81 matchs ou moins d'expérience dans la LNH (Joseph Blandisi : 81, Teddy Blueger : 33, Andrew Agozzino : 22, Adam Johnson : 8, Sam Lafferty : 3).

Si toute cette situation est fort inquiétante pour les Penguins, elle représente toutefois une bonne nouvelle pour les poolers qui misent sur les gros canons des Penguins, du moins ceux qui sont en santé, parce que l'entraîneur Mike Sullivan les utilise à outrance et qu'ils sont déployés dans un maximum de situations offensives. 

Lors des trois derniers matchs des Penguins, les attaquants Crosby, Jake Guentzel ainsi que le défenseur Kris Letang ont marqué six des 10 filets des Penguins pour un total combiné de 12 points et ils ont également été les trois joueurs les plus employés par Sullivan. Dans un gain de 2-1 contre les Ducks d'Anaheim, jeudi, Crosby et Guentzel ont été les deux seuls marqueurs et le gardien Matt Murray a dû se dresser devant 31 lancers pour garder son équipe dans la rencontre. Ce genre de scénario devra se répéter sur une base régulière si les Penguins veulent garder la tête hors de l'eau jusqu'au retour de Malkin.

Video: ANA@PIT: Guentzel complète la passe de Crosby

« C'est le genre de match que nous devons jouer », a indiqué Sullivan au site web des Penguins. « Nous devons être à l'aise à jouer dans ce type de rencontre. Ça servira bien le groupe, car nous avons ce qu'il faut pour gagner. »

Cela dit, ça se gâte un peu derrière le duo Crosby-Guentzel. Les poolers qui ont tendu une perche à Jared McCann parce qu'il remplace Malkin au poste de deuxième centre sont déçus. L'attaquant de 23 ans n'a aucun point à ses trois dernières sorties, et ce, même s'il est le troisième attaquant le plus utilisé durant cette période (on exclut Galchenyuk, qui n'a joué qu'une partie). McCann était un atout intéressant pour les poolers lorsqu'on l'a jumelé à Crosby et à Guentzel à son arrivée à Pittsburgh la saison dernière, mais la situation est fort différente quand il doit pivoter son propre trio avec des ailiers comme Brandon Tanev et Dominik Kahun.

En plus de Malkin, Bjugstad et Rust seront également absents à long terme, mais Galchenyuk est évalué sur une base quotidienne et pourrait venir donner un coup de main aux Penguins dans un avenir rapproché.

Observations en rafale

Lightning de Tampa Bay : Brayden Point n'a pas semblé rouillé à son retour au jeu, jeudi dans un gain de 7-3 contre les Maple Leafs de Toronto. Point, qui a raté le camp d'entraînement et le début de la saison pour se remettre d'une opération à la hanche subie durant l'entre-saison, a obtenu deux buts et une passe et il a évolué au centre de Steven Stamkos et de Nikita Kucherov. Voilà qui fait exploser sa valeur et qui devrait lui permettre d'amasser beaucoup de points.

Video: TBL@TOR: Point ouvre la marque près du filet

Oilers d'Edmonton : La blessure au défenseur Adam Larsson (pied) fait moins mal aux Oilers que ce qui était anticipé. Edmonton a accordé 11 buts (huitième dans la LNH) et 111 tirs (sixième) en quatre rencontres depuis que Larsson est absent. C'est un effet direct de la structure défensive implantée par l'entraîneur Dave Tippett. Si les Oilers maintiennent le rythme, ça pourrait avantager les gardiens Mike Smith et Mikko Koskinen ainsi que les poolers qui misent sur eux. Edmonton est toujours invaincu cette saison (5-0-0).

Sabres de Buffalo : Colin Miller profite pleinement de l'absence de Brandon Montour, blessé à la main depuis le début de la saison. Le jeu de puissance des Sabres fonctionne à plein régime (42,1 pour cent), et Miller en a profité pour amasser deux de ses trois points avec l'avantage d'un homme en cinq rencontres. Il est également le deuxième défenseur le plus utilisé en supériorité numérique (2:09) après Rasmus Dahlin (3:28). Une belle option à considérer pour les poolers ayant besoin d'un arrière.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.