Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens

Retour sur la saison alors que s'amorce le dernier droit avant les séries éliminatoires

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

La saison 2018-2019 tire à sa fin, et, chers poolers, comme les entraîneurs se plaisent à le répéter : il faudra garder les choses simples. Donc, avec quelques jours à faire au calendrier, regardez le nombre de matchs restants pour chaque formation et optez pour des gardiens dont l'équipe est encore dans la course aux séries éliminatoires.

D'ailleurs, à l'approche de la grande danse printanière, le top-25 des gardiens est grandement chamboulé cette semaine afin de prendre en compte le fait que certains gardiens ne seront plus en action dans une semaine.

Pour les poolers quotidiens, il devrait y avoir quelques aubaines puisque des formations de haut de classement emploieront leur gardien auxiliaire face à des équipes de bas de classement.

POOLERS : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

Donc, maintenant que les dernières recommandations sont faites, pourquoi ne pas revenir sur la dernière saison et ce qui a retenu l'attention dans le monde des hommes masqués?

 
Vasilevskiy et les autres

Andrei Vasilevskiy a continué d'impressionner cette saison. Même s'il est 15e pour le nombre de matchs disputés - il a raté un mois d'activités en novembre - il devrait terminer au premier rang de la LNH pour les victoires.

Bien sûr, on peut dire qu'il compte sur une excellente défensive et une attaque qui est en possession constante de la rondelle, mais il est, parmi les 40 portiers les plus utilisés cette saison dans la LNH, 15e pour le nombre de tirs affrontés à cinq contre cinq.

Surtout, Vasilevskiy a été l'un des seuls gardiens à ne pas connaître de long passage à vide cette année, ce qui n'a pas été le cas d'autres candidats logiques au trophée Vézina comme Carey Price, Matt Murray, Marc-André Fleury et Pekka Rinne.

Chaque soir, le Lightning savait à quoi s'attendre de Vasilevskiy, et c'est pourquoi il a ma faveur pour le Vézina.

 
Le retour en force de Carey Price

Après une campagne décevante en 2017-2018, le début de saison de Carey Price a été des plus inquiétants. Sa fiche après les deux premiers mois était de 7-7-4 avec une moyenne de buts accordés de 3,11 et un pourcentage d'arrêts de ,897.

Or, depuis le début du mois de décembre, Price est à mon avis le gardien le plus dominant de la LNH. Il a remporté une victoire de moins que Vasilevskiy (27 contre 28), mais il n'a clairement pas accès aux mêmes ressources devant lui.

Price a aussi prouvé qu'il était en santé, puisqu'il a été le deuxième gardien le plus utilisé dans la LNH depuis le 1er décembre derrière Devan Dubnuk, qui a disputé un match de plus avec 47.

Au point de vue statistique, la m.b.a. de Price est de 2,26 et son % arr. est de ,925, bons pour le cinquième et neuvième rang de la LNH. Or, parmi tous les portiers qui ont fait mieux dans ces catégories, un seul (Matt Murray) a disputé plus de 30 matchs depuis le 1er décembre.

C'est dire à quel point Price a été le centre des succès des Canadiens cette saison. S'ils parviennent à participer aux séries éliminatoires - ce que bien peu de gens auraient prédit avant la saison - le nom de Price devrait être dans la course pour le trophée Hart, au grand plaisir de plusieurs poolers qui ont été en mesure de le choisir beaucoup plus tardivement qu'à l'habitude dans leur pool de début de saison.

 
Place aux monstres à deux têtes

Lors des années 1990 et au début des années 2000, une équipe qui comptait sur un gardien dominant pouvait espérer se rendre loin en séries éliminatoires. À l'inverse, une formation qui devait utiliser ces portiers de manière égale se retrouvait la plupart du temps dans le fond de la cave.

Ce n'est plus le cas, et nous en avons eu la preuve cette année. Trois des cinq meilleures équipes au classement général ont fait appel à leurs deux portiers de manière presque égale. À Boston, lorsque Tuukka Rask a connu des ennuis ou lorsqu'il s'est retrouvé sur la liste des blessés, Jaroslav Halak a pris la relève avec brio pour ainsi convaincre l'entraîneur-chef Bruce Cassidy d'opter pour une rotation en continu.

À New York, les Islanders ont fait confiance à Robin Lehner et Thomas Greiss et les deux joueurs pourraient remporter le trophée William M. Jennings, remis aux gardiens ayant accordé le moins de filets au cours de la saison. Or, les Islanders étaient l'équipe qui avait permis le plus de buts en 2017-2018. Un revirement aussi drastique qu'incroyable.

À Calgary, David Rittich a très bien fait cette saison, ce qui lui a permis de disputer plus de la moitié des matchs des Flames. Quant à son collègue Mike Smith, malgré des statistiques moins intéressantes et quelques blessures, il a tout de même amorcé 38 rencontres. Dans une LNH plus offensive et plus rapide que jamais, avoir un gardien reposé semble être la clé du succès et c'est ce qui a permis aux Flames de remporter le championnat de l'Association de l'Ouest.

On peut ajouter à cette liste les Hurricanes de la Caroline, qui, grâce au brio de Curtis McElhinney et Petr Mrazek, pourraient être des prochaines séries éliminatoires. Or, les Maple Leafs de Toronto et les Flyers de Philadelphie avaient décidé ne pas faire de place à ces deux portiers en vue de la présente saison, ce qui explique leur présence en Caroline.

Pour les poolers, il faudra être conscient de cette nouvelle réalité lors de vos choix de gardien lors de la prochaine saison. Je crois qu'il s'agit d'une tendance qui se poursuivra.

 
Surprises et déception

En jetant un œil sur le tout premier classement top-25 de la saison, publié le 24 septembre, on peut constater que quelques gardiens ont connu une saison décevante, alors que d'autres ont performé à la hauteur des attentes, et même mieux.

Au chapitre des surprises, Marc-André Fleury a livré la marchandise cette saison. On ne savait pas à quoi s'attendre des Golden Knights de Vegas pour leur deuxième campagne, et Fleury a été leur fer de lance durant les moments difficiles. Contrairement aux dernières saisons, il a été un des gardiens les plus occupés de la LNH, et il disputait son meilleur hockey avant de se blesser le 17 mars. 

Ben Bishop a connu une excellente saison. Appuyé par une défensive responsable, il a une m.b.a. de 2,03 et un % arr. de ,933. Malheureusement, il a été blessé à quatre reprises, ce qui l'élimine de la course pour le trophée Vézina. Ces blessures à répétition ont de quoi inquiéter les poolers en vue de la prochaine saison.

Quant aux déceptions, Martin Jones a peut-être obtenu sa part de points pour les poolers grâce à son nombre de victoires, mais il en a laissé beaucoup sur la table. Parmi les 50 gardiens les plus utilisés cette saison à cinq contre cinq, Jones a la 46e m.b.a., le 50e % arr. et il est 29e pour la moyenne de jeux blancs par matchs amorcés. Pourtant, les Sharks sont la deuxième équipe à accorder le moins de lancers par rencontre dans la LNH et ils sont 16e pour le nombre de revirements. Bref, ces mauvais résultats sont en grande partie de la faute de Jones, ce qui n'augure rien de bon à l'approche des séries éliminatoires.

Finalement, Jordan Binnington ne se retrouvait pas dans ce classement en début de saison… avec raison puisqu'il n'était même pas dans la LNH. Binnington a complètement changé la saison des Blues de St. Louis lorsqu'il s'est emparé du poste de partant devant Jake Allen. Il risque de terminer la saison avec une m.b.a. sous les 2,00 et son % arr. est actuellement de ,928. S'il poursuit de la sorte, il pourrait mener les Blues loin en séries éliminatoires dans une section Centrale où aucune équipe n'est réellement sortie du lot cette saison.


Voici le tout dernier top-25 des gardiens de la LNH

1. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 1er

2. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 4e
Fleury n'a pas joué depuis le 15 mars, mais il semblerait qu'il sera en pleine santé pour amorcer les séries. Il jouait de l'excellent hockey avant de se blesser. Les Golden Knights affronteront une équipe en perdition en première ronde, les Sharks de San Jose, et le choix de Fleury est pleinement logique… à partir de la semaine prochaine.

3. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 5e
Après une saison couci-couça, il termine en force, tout comme les Capitals. Les champions de la Coupe Stanley voudront répéter et Holtby pourrait avoir droit à un long printemps.

4. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 6e

5. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 3e

6. Sergei Bobrovsky, CBJ
La semaine dernière : 20e
Après des moments difficiles à la suite de la date limite des transactions, la sauce a enfin pris à Columbus. L'équipe ne perd plus et Bobrovsky joue à la hauteur de son talent avec cinq victoires consécutives, une m.b.a. de 0,80 et un % arr. de ,971. 

7. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 2e

8. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 9e

9. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 10e

10. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 7e
La série de première ronde qui se dessine entre les Maple Leafs et les Bruins ne sera pas de tout repos. Contrairement à Andersen, Rask pourrait perdre son filet avec deux mauvaises performances consécutives.

11. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 12e

12. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 15e
Il devrait obtenir le filet en séries éliminatoires, ce qui pourrait le rendre extrêmement payant avec une équipe comme les Flames, championne de l'Association de l'Ouest. 

13. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 12e

14. Robin Lehner, NYI
La semaine dernière: 14e

15. Thomas Greiss, NYI
La semaine dernière : 13e
Lui et Lehner continueront de s'échanger le filet d'ici à la fin de la saison. Mais une fois en séries éliminatoires, est-ce que cette jonglerie peut se poursuivre? Assurez-vous de choisir le bon gardien.

16. Martin Jones, SJS
La semaine dernière : 8e

17. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière: 18e

18. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 16e

19. Jaroslav Halak, BOS
La semaine dernière : 17e

20. Curtis McElhinney, CAR
La semaine dernière : 19e

21. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 23e

22. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 24e

23. Corey Crawford, CHI
La semaine dernière : 22e

24. Devan Dubnyk, MIN
La semaine dernière : 21e

25. Jimmy Howard, DET
La semaine dernière : s.o.
La saison a été pénible pour les Red Wings, mais elle semble en voie de se terminer sur une bonne note. L'équipe est sur une séquence de sept victoires en dix matchs, dont cinq gains consécutifs. Quant à Howard, il a remporté ses quatre derniers départs et il a une m.b.a. de 2,51 et un % arr. de ,928 en cinq rencontres.


A quitté le top-25

Carter Hart, PHI

 
Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.