Skip to main content

Poolers : De la place pour les jeunes à Chicago

Les Blackhawks se sont départis de plusieurs attaquants, ouvrant ainsi la porte à des recrues

par Sébastien Deschambault / Chroniqueur LNH.com

Comme c'est souvent le cas depuis quelques années, les Blackhawks de Chicago se sont départis de plusieurs de leurs joueurs au cours de la saison morte afin de respecter le plafond salarial.

Cet été, les attaquants Bryan Bickell, Teuvo Teravainen et Andrew Shaw ont été échangés, ce qui réduit considérablement la profondeur de l'attaque des Blackhawks. Chicago a toutefois rapatrié le vétéran défenseur Brian Campbell, et misera à nouveau sur un solide noyau composé de Jonathan Toews, Patrick Kane, Marian Hossa, Artemi Panarin, Duncan Keith, Brent Seabrook et Corey Crawford.  

L'entraîneur Joel Quenneville devra faire appel à plusieurs jeunes afin de compléter sa formation à l'attaque, mais il devrait pouvoir compter sur une brigade défensive un peu plus solide qu'au cours des dernières campagnes. Les poolers devront garder un œil sur le camp d'entraînement des Blackhawks, car des noms qu'ils n'ont pas entendus souvent jusqu'ici pourraient se retrouver aux côtés de joueurs vedettes.

30 en 30 Blackhawks: Aperçu de la saison | Grands enjeux | Meilleurs espoirs

Sous-évalué : Brian Campbell - La saison dernière, les Blackhawks ne sont jamais parvenus à trouver des arrières capables d'évoluer sur la deuxième vague du jeu de puissance, malgré le fait que Chicago ait terminé au deuxième rang de la ligue pour le rendement en avantage numérique (22,6 pour cent). La première unité formée de Panarin, Kane, Keith et Seabrook en compagnie d'Artem Anisimov ou Toews a été responsable de plus de 70 pour cent des buts marqués avec l'avantage d'un homme. Cela a eu comme effet que des joueurs comme Toews et Hossa ont obtenu moins de 10 points sur l'attaque massive. L'arrivée de Campbell permettra aux Blackhawks d'être encore plus menaçants en avantage numérique, et le vétéran, que Quenneville connaît pour l'avoir déjà dirigé à Chicago, devrait profiter de son utilisation pour amasser environ 35 points, dont une douzaine en avantage numérique, malgré ses 37 ans.

Surévalué : Jonathan Toews - Sacrilège! Qualifier Toews de joueur surévalué! Entendons-nous : Toews est l'un des meilleurs joueurs de la LNH, et son rôle avec les Blackhawks ne peut en aucun cas être minimisé. C'est simplement qu'il est très fréquent de voir Toews être repêché en première ronde des repêchages en raison de son statut, mais son apport pour les poolers ne justifie pas un tel rang de sélection. Au cours des trois dernières saisons, Toews n'a jamais terminé parmi les 10 premiers centres de la ligue au chapitre des points, des points en avantage numérique ou des tirs. Si votre ligue comptabilise les mises en jeu, sa valeur est quelque peu augmentée, mais il convient davantage de laisser un autre pooler sélectionner Toews en première ronde, ou de jeter son dévolu sur lui en deuxième ou troisième ronde, ou plus loin encore si vous êtes dans une ligue avec un plafond salarial.

Carte cachée : Richard Panik - Au moins un des postes d'ailiers sur le premier trio sera à pourvoir, et Panik a déjà obtenu une audition aux côtés de Toews la saison dernière. Il s'agit en quelque sorte d'une ultime chance pour l'attaquant de 25 ans qui a été repêché en deuxième ronde par le Lightning de Tampa Bay en 2009. Plusieurs jeunes attaquants de l'organisation seront en compétition avec lui pour un poste sur l'un des deux premiers trios, mais Panik possède davantage d'expérience et a montré dans la Ligue américaine de hockey qu'il pouvait tenir son bout offensivement, lui qui a récolté 118 points en 161 matchs dans la LAH depuis qu'il a fait le saut dans les rangs professionnels à temps plein.

Prêt à rebondir : Marian Hossa - Certes, Hossa a maintenant 37 ans. Il est normal que le temps fasse son œuvre et un déclin est inévitable. Mais Hossa a connu la pire saison de sa carrière l'an dernier avec 13 buts et 33 points en 64 matchs. Un simple retour à son pourcentage de tirs moyen en carrière lui aurait permis de toucher la cible plus de 25 fois. Quenneville a mentionné au cours de l'été qu'il envisageait de placer Hossa sur le troisième trio, mais cela voudrait dire que Toews serait plutôt seul sur la première unité. Avec Toews, il faut s'attendre à ce que Hossa, dont le prochain but sera le 500e en carrière, inscrive 25 filets, amasse 55 points, dont une quinzaine en avantage numérique, en plus de décocher 225 tirs, si son corps tient le coup.

Espoir à surveiller : Michal Kempny - Embauché à titre de joueur autonome en mai dernier à l'âge de 25 ans, Kempny espère suivre les traces de Panarin et effectuer une transition en douceur entre la KHL et la LNH. Après sept saisons dans la Ligue de République tchèque, Kempny a disputé une saison avec l'Avangard d'Omsk, avec lesquels il a obtenu cinq buts et 21 points en 56 matchs. Il a notamment terminé parmi les 20 premiers défenseurs de la KHL au chapitre des mises en échec et des lancers bloqués. S'il connaît un camp d'entraînement à la hauteur des attentes des dirigeants de l'équipe, il devrait amorcer la campagne sur la troisième paire de défenseurs de l'équipe en plus d'accompagner Campbell sur la deuxième vague du jeu de puissance. Il n'est pas un candidat à une saison de 40 points, mais une vingtaine de points avec des statistiques périphériques dans la moyenne représenteraient un bon départ dans la LNH.

Situation des gardiens : Les Blackhawks vont encore une fois se tourner vers Corey Crawford devant le filet, et ce dernier a rarement bénéficié d'une brigade défensive avec autant de profondeur depuis qu'il est le partant de l'équipe, soit depuis 2010-11. Malgré une blessure qui lui a coûté trois semaines d'activité en fin de saison, Crawford a connu sa meilleure saison en carrière, lui qui a terminé parmi les cinq premiers de la ligue au chapitre des victoires (35) et du pourcentage d'arrêts (,924) en plus de terminer au premier rang avec sept blanchissages. Les Blackhawks demeurent une puissance dans l'Association de l'Ouest, et comme l'attaque a perdu de sa profondeur au cours de la saison morte, Quenneville risque de demander à ses troupes de resserrer leur défensive, ce qui ne peut qu'aider Crawford. Des statistiques très semblables à celle de 2015-16 sont à prévoir pour le natif de Châteauguay. Son adjoint devrait encore être Scott Darling, qui a montré qu'il pouvait prendre la relève en cas de blessure à Crawford. Il ne représente toutefois pas une menace pour le gardien québécois.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.