Skip to main content

Poolers : Cinq recrues sous le radar

Derrière les principaux aspirants au trophée Calder comme Dahlin et Svechnikov, voici cinq recrues qui pourraient surprendre cette saison

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

Si la plupart des observateurs prévoient déjà une lutte entre les espoirs de premier plan Rasmus Dahlin, Andrei Svechnikov, Brady Tkachuk et autres Elias Pettersson pour l'obtention du trophée Calder, d'autres joueurs de première année risquent de s'illustrer et pourraient représenter de bonnes options pour les poolers.

Certains de ces joueurs ne sont même pas assurés d'une place avec leur équipe respective, mais s'ils amorcent la saison dans la LNH, ils risquent de se voir confier des responsabilités importantes.

À LIRE : Poolers : 10 joueurs qui pourraient éclore

Voici cinq recrues qui sont présentement sous le radar en vue de la prochaine saison :

Dylan Sikura (AD), Blackhawks de Chicago

Modeste choix de sixième ronde des Blackhawks en 2014, Sikura a conclu sa carrière de quatre ans dans la NCAA en étant nommé parmi les dix finalistes au trophée Hobey Baker en vertu d'une récolte de 54 points en 35 parties. Le groupe d'ailiers à Chicago manque de profondeur, et Sikura pourrait en profiter pour se tailler un poste sur l'un des deux premiers trios et ainsi évoluer avec Jonathan Toews ou Patrick Kane. Après avoir conclu sa saison universitaire l'an dernier, il a paraphé son contrat de recrue et a disputé cinq parties avec les Blackhawks, récoltant trois mentions d'aide. Une récolte entre 40 et 50 points, dont une dizaine en avantage numérique, n'est certainement pas à écarter.

Andreas Johnsson (AG), Maple Leafs de Toronto

Après avoir été nommé joueur par excellence des séries éliminatoires de la Coupe Calder, lui qui a mené les Marlies de Toronto au championnat de la Ligue américaine de hockey avec un rendement de 24 points en 16 matchs, Johnsson a bien l'intention de poursuivre sur sa lancée avec les Maple Leafs cette saison. Au cours d'un rappel de neuf matchs dans la LNH l'an dernier, il a bien fait avec une récolte de deux buts et une passe. L'entraîneur Mike Babcock a ensuite démontré qu'il lui faisait confiance en l'employant au cours des six matchs des séries de Toronto, et il a amassé un but et une passe en première ronde de l'Est. La composition des trios est toujours incertaine à Toronto, mais l'arrivée de John Tavares et la situation contractuelle de William Nylander pourraient donner à Johnsson une place intéressante dans l'attaque des Maple Leafs.

Video: TOR@BOS, #5: Un premier but en séries pour Johnsson

Martin Necas (C), Hurricanes de la Caroline

La blessure à la main de Victor Rask, qui pourrait le tenir à l'écart du jeu pour plusieurs mois, ouvre la porte à Necas. Le centre de 19 ans pourrait être appelé à pivoter un trio offensif et à évoluer sur le jeu de puissance. Au camp de perfectionnement de l'équipe en juin, l'entraîneur Rod Brind'Amour n'a pas exclus la possibilité de jumeler Necas, 12e choix au total du repêchage 2017, à Svechnikov, choisi au deuxième rang par les Hurricanes au dernier encan. Necas avait amorcé la dernière saison avec la Caroline à 18 ans seulement, mais avait été retourné à son équipe en République tchèque après seulement un match. Il a dominé le dernier Championnat mondial junior avec une récolte de 11 points, un sommet dans le tournoi. Il semble prêt à non seulement faire le saut dans la LNH, mais aussi à produire dès le départ.

Jordan Greenway (AG), Wild du Minnesota

Greenway a connu une année très occupée l'an dernier. Il a disputé sa saison avec l'université de Boston, où il a récolté 35 points en 36 parties. En cours de route, il inscrit un but en cinq rencontres pour les États-Unis aux Jeux olympiques 2018 de Pyeongchang. Il a finalement paraphé son contrat de recrue avec le Wild et a disputé six matchs de saison régulière avec le Minnesota ainsi que cinq matchs de séries éliminatoires. À 6 pieds 6 pouces et 226 livres, celui qui a été sélectionné en deuxième ronde (50e au total) par le Wild en 2015 ne se gêne pas pour utiliser son immense charpente, en plus d'être capable de tirer son épingle du jeu devant le filet adverse. Il pourrait donc intéresser les poolers qui évoluent dans une ligue multicatégories, où sont comptabilisées les minutes de punition et les mises en échec.

Video: WPG@MIN, #3: Greenway choisit son moment

Henri Jokiharju (D), Blackhawks de Chicago

Jokiharju a complètement dominé la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL) l'an dernier avec les Winterhawks de Portland alors qu'il a récolté 71 points en 63 matchs. Le plan original devait être de retourner Jokiharju dans les rangs juniors cette saison, mais la blessure à Connor Murphy, qui ratera environ huit semaines de jeu, pourrait changer les plans. L'entraîneur Joel Quenneville a montré par le passé qu'il n'avait pas peur de garder de jeunes joueurs dans la LNH s'ils étaient capables d'aider l'équipe, comme ce fut le cas pour Alex DeBrincat la saison dernière. S'il perce la formation pour le match d'ouverture, Jokiharju va assurément évoluer sur l'une des deux vagues du jeu de puissance.

Mentions honorables : Lias Andersson, Valentin Zykov

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.