Skip to main content

Poolers : 10 joueurs qui pourraient éclore

Malgré leur jeune âge, ces joueurs pourraient devenir des rouages importants de leur équipe

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

À la veille du début de la saison de la LNH, plusieurs joueurs espèrent connaître la meilleure saison de leur carrière, alors que certains souhaitent tout simplement rebondir après une année difficile. Pour d'autres, leur progression et davantage de responsabilités pourraient leur permettre de garnir leur fiche offensive comme jamais auparavant.

Voici 10 candidats qui pourraient éclore lors de la saison 2018-2019 de la LNH: 

Anthony Beauvillier (A), Islanders de New York

Beauvillier a été frappé par la guigne de la deuxième année la saison dernière. Au 1er janvier, il n'avait amassé que sept points en 31 rencontres. Les Islanders l'ont envoyé réfléchir à Bridgeport, dans la Ligue américaine, le temps d'un week-end. Il en est revenu métamorphosé. Il a finalement terminé la saison avec 29 points en 40 matchs. À son retour de la LAH, sa moyenne de points a été de 1,55 par tranche de 60 minutes de jeu, ce qui le plaçait devant les Sebastian Aho, Vladimir Tarasenko et Brad Marchand dans cette catégorie. Si le nouvel entraineur-chef à Long Island Barry Trotz garde intact le trio qu'il complétait avec Mathew Barzal et Jordan Eberle, le Québécois pourrait s'approcher du cap des 50 points. 

Video: TOR@BOS, #7: DeBrusk place les Bruins en avant

 

Jake DeBrusk (A), Bruins de Boston

DeBrusk a fait des flammèches à sa première saison avec les Bruins (43 points en 70 matchs). Sa récolte devrait aller en croissance lors de la prochaine saison, lui qui devrait être jumelé à David Krecji sur le deuxième trio de l'équipe. Ultimement, avec la baisse drastique de production de David Backes, Danton Heinen ou Ryan Donato devraient le rejoindre, deux espoirs qui auraient été d'excellents candidats pour cette liste. Avec la présence d'un premier trio redoutable à Boston, ces trois jeunes joueurs n'auront pas à affronter les meilleurs éléments adverses. L'avenir semble ensoleillé à Boston.

 

Pierre-Luc Dubois (C), Blue Jackets de Columbus

À quoi ressemblera la deuxième saison du joueur de centre Pierre-Luc Dubois à Columbus? Sera-t-il victime de la guigne de la deuxième année? Si ce n'est pas le cas, il pourrait voir sa production de la dernière campagne (20 buts, 48 points) augmenter drastiquement. Le Québécois a connu un difficile début de saison (4 pts en 20 parties) et au 1er décembre, il était le 14e meilleur marqueur de son équipe. Il a finalement terminé au troisième rang après avoir enfin trouvé son rythme. Il évoluera sur le premier trio en compagnie d'Artemi Panarin, ce qui lui assurera plusieurs points.

 

Joel Eriksson Ek (C), Wild du Minnesota

Après avoir inscrit sept points en 15 parties avec le Wild à 19 ans en 2016-2017, les attentes étaient grandes envers Eriksson Ek la saison dernière. Il ne les a pas remplies et a connu une première campagne difficile au Minnesota avec une récolte de 16 points en 75 matchs. Peut-être n'était-il pas encore prêt pour la LNH, mais il a cartonné dans la Ligue américaine avec huit points en autant de rencontres lorsqu'il a été cédé au Wild de l'Iowa. S'il est en mesure de tourner la page sur cette première année, il pourrait se tailler un poste sur les deux premiers trios du Wild. Un gros pari.

Video: COL@ANA: Kase déjoue un défenseur et joue les héros

 

Ondrej Kase (A), Ducks d'Anaheim

Avec un temps de jeu moyen par match de 13:55, Ondrej Kase a été le 18e joueur le plus utilisé chez les Ducks d'Anaheim la saison dernière. Ça ne l'a pas empêché d'être le cinquième meilleur marqueur de l'équipe avec 38 points (20 buts, 18 passes) en 66 rencontres. Il a d'ailleurs terminé au premier rang de la LNH pour le nombre de points en moyenne par match chez les attaquants qui jouaient moins de 14 minutes par rencontre. Anaheim gagnerait beaucoup de lui donner davantage de responsabilités.

 

Travis Konecny (A), Flyers de Philadelphie

À seulement 20 ans, Konecny a déjà fait sa place avec les Flyers de Philadelphie. Il n'a pas été victime de la guigne de la deuxième année, au contraire. Sa production est passée de 28 points en 70 matchs en 2016-2017 à 47 en 81 rencontres l'an dernier, et ce, même s'il était le sixième attaquant le plus utilisé chez les Flyers. Ses responsabilités iront en croissance et il ne serait pas étonnant de le voir sur le premier trio de l'équipe en compagnie de Sean Couturier et Claude Giroux, surtout qu'il apporte une dimension physique avec son jeu.

 

J.T. Miller (A), Lightning de Tampa Bay

À 25 ans, J.T. Miller n'est pas le type de joueur qu'on retrouve habituellement dans ce genre de classement. L'attaquant, qui a obtenu 40 points en 63 parties avec les Rangers de New York l'an dernier, a été échangé au Lightning de Tampa Bay à la date limite des transactions. Il s'est rapidement retrouvé sur le premier trio de l'équipe avec Nikita Kucherov et Steven Stamkos. Qui ne produirait pas avec ces deux joueurs? Miller a obtenu 19 pts en 20 rencontres de saison régulière à Tampa. Cette unité est restée intacte en séries et devrait l'être de nouveau en début de saison.

 

Nolan Patrick (C), Flyers de Philadelphie

La première saison de Patrick dans la LNH n'aura pas été à la hauteur de ses attentes, avec 30 points en 73 rencontres. Mais depuis quelques années, le deuxième choix du repêchage de la LNH de 2017 collectionnait les blessures et les chirurgies. Pour la première fois depuis 2015, il est en pleine santé pour amorcer le camp d'entraînement. De plus, les Flyers ont mis sous contrat l'attaquant James van Riemsdyk cet été. Il complètera à merveille Patrick, qui devrait se retrouver avec Jakub Voracek, Travis Konecny ou encore Wayne Simmonds à sa droite sur le deuxième trio des Flyers… et ainsi ne pas avoir à affronter les meilleurs éléments des équipes adverses. Des ingrédients parfaits pour assurer son éclosion, s'il reste en santé.

Video: WPG@MTL: Roslovic complète la remise de Poolman

 

Jack Roslovic (C), Jets de Winnipeg

Roslovic n'a disputé que 31 matchs dans la LNH l'an dernier, mais il a réussi à bien faire dans un rôle de soutien chez les Jets en obtenant cinq buts et neuf passes. Depuis, Paul Stastny a quitté pour les Golden Knights de Vegas et Bryan Little devrait être de retour au centre du trio de Nikolaj Ehlers et Patrik Laine. Cette combinaison n'avait pas fonctionné l'an dernier. Il ne faudrait pas s'étonner de voir Roslovic se retrouver au milieu au cours de l'année. Si c'est le cas, il accumulera beaucoup de points, lui qui en a récolté 35 en 32 rencontres dans la Ligue américaine en 2017-2018.

 

Shea Theodore (D), Golden Knights de Las Vegas

À la surprise générale, Theodore a amorcé la dernière saison dans la Ligue américaine à Chicago. Huit matchs et 11 points plus tard, il était de retour avec les Golden Knights, où il a récolté 29 points en 61 rencontres lors de la surprenante première saison de Vegas. Il est devenu le deuxième défenseur le plus utilisé en moyenne et a ajouté à sa récolte 10 points en 20 matchs éliminatoires, la meilleure performance des arrières des Golden Knights. Il sera le premier défenseur de l'équipe cette saison et il obtiendra beaucoup de temps de jeu en avantage numérique. Un choix sûr. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.