Skip to main content

Les espoirs sur le radar : 30 octobre

Des nouvelles de Pierre-Olivier Joseph, Jesse Ylönen, Jakob Pelletier et plusieurs autres

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Chaque semaine, LNH.com vous propose un survol de ce qui se passe dans le monde des espoirs de la planète hockey. Qu'ils soient déjà repêchés ou en voie de l'être, cette chronique sera votre rendez-vous hebdomadaire pour garder un oeil sur les faits et gestes des futures vedettes de votre équipe préférée.

Malgré tout ce qui pourrait se produire pour lui au cours des deux prochains mois, Pierre-Olivier Joseph préfère ne pas voir trop loin et se concentrer sur la tâche à accomplir avec les Islanders de Charlottetown.

Le choix de premier tour des Coyotes de l'Arizona en 2017 (23e) participera à la Série Canada-Russie pour la deuxième fois de sa carrière à la mi-novembre, cette fois avec une chance légitime de se tailler un poste à la ligne bleue canadienne en vue du Championnat mondial junior.

S'il est suffisamment convaincant lors de cette audition de deux matchs avec l'équipe d'étoiles de la LHJMQ en plus de l'être avec les Islanders en saison régulière, il recevra son invitation au camp de sélection d'Équipe Canada à la mi-décembre. À partir de là, la porte sera ouverte et tout sera possible.

« C'est quelque chose qui te trotte derrière la tête, mais ce n'est pas la première chose à laquelle je pense en me rendant à l'aréna chaque jour, a indiqué le défenseur de 19 ans. Il faut vraiment mettre l'équipe avant quoi que ce soit.

« Quand je serai rendu là, ce sera autre chose, mais pour l'instant je veux m'améliorer et aider l'équipe à gagner. C'est aussi relié. Ce sont mes performances et les petits détails que je fais ici qui vont faire en sorte que je sois invité ou pas. »

À LIRE : Simoneau ne connaît que la vitesse | Les espoirs sur le radar : 23 octobre | Carnet d'espoir : Jakob Pelletier

De ce côté, Joseph ne passe pas par quatre chemins pour décrire son début de saison; il sait qu'il doit en donner plus. Il a jusqu'ici amassé un but et six mentions d'aide en plus de maintenir un différentiel de plus-1 en 13 matchs depuis son retour du camp d'entraînement des Coyotes.

« Personnellement, je ne joue pas mon meilleur hockey, a-t-il concédé. Je me concentre vraiment à rebondir dans les prochaines semaines. J'ai beaucoup de travail à faire personnellement pour aider l'équipe. »

Les Islanders s'en tirent plutôt bien pour l'instant, eux qui montrent une fiche de 10-5-1 après avoir connu un lent début de saison. Mais même s'ils pointent au sixième rang du classement général, ils ne sont pas considérés comme des prétendants au titre.

Cette situation pourrait faire en sorte que Joseph devienne une cible attrayante sur le marché des transactions à l'approche de la date limite durant le temps des fêtes, lui qui en est fort probablement à sa dernière campagne dans la LHJMQ. 

« C'est sûr que j'y pense, a-t-il admis. C'est peut-être ma dernière année et j'aimerais vraiment gagner. Si on peut s'améliorer ici, j'aimerais gagner avec l'équipe qui m'a repêché et avec laquelle j'ai passé les trois dernières années. Il y a beaucoup de joueurs dans notre noyau qui ont la même mentalité. Je pense vraiment à ce qu'on pourrait faire ici avant de penser à l'option B. »

Conflit d'horaire

Parallèlement à sa propre saison, Joseph tente de garder un œil attentif sur les activités du Lightning, mais surtout sur le rendement de son frère Mathieu (120e - 2015) qui s'est taillé un poste avec la formation floridienne au début de la saison.

Le cadet ne pourra malheureusement pas assister au premier match de l'ainé au Centre Bell, ce samedi, puisque les Islanders rendront visite aux Tigres à Victoriaville au même moment.

« Je n'aurais jamais cru pouvoir voir ça une fois dans ma vie, a-t-il dit. C'est quelque chose d'incroyable. En grandissant, nous étions vraiment de grands partisans des Canadiens. D'être à moins d'une heure de Montréal, mais de ne pas pouvoir y aller, ça va être difficile. J'espère qu'il aura beaucoup de plaisir. »

Le plus jeune des deux frères pourra tout de même se consoler en se disant qu'il a pu regarder le match du Lightning face aux Coyotes, samedi… Une victoire sans équivoque de 7-1 de sa future équipe.

« Je ne pouvais pas rater ça, a-t-il lancé en riant. J'essaie de regarder ses matchs le plus possible et de l'aider. Ce n'est jamais facile une première année comme ça dans la LNH. Il est assez mature et a beaucoup d'expérience derrière la cravate pour relever ce défi. » 

Dans le carnet

•   L'espoir des Canadiens Jesse Ylönen (35e - 2018) est du nombre des 22 Finlandais invités au tournoi des quatre nations (Finlande, Suède, Rép. Tchèque, Russie), une compétition préparatoire en vue du Championnat Mondial junior. Kaapo Kakko, Anton Lundell, Mikko Kokkonen et Ville Heinola, tous admissibles au prochain repêchage, seront aussi de l'équipe.

•   Petite observation: Si rien ne change, c'est probablement la Finlande qui sera la plus affectée par la présence d'éléments importants dans la LNH lors du CMJ: Jesperi Kotkaniemi (MTL), Miro Heiskanen (DAL) et Henri Jokiharju (CHI). En contrepartie, le Canada serait privé de Maxime Comtois (ANA), Alex Formenton (OTT), Michael Rasmussen (DET) et Evan Bouchard (EDM).

•   Sans trop faire de bruit, Thomas Chabot (10 MJ; 3-10-13) est en train de connaître l'éclosion à laquelle on s'attendait de lui chez les Sénateurs. Il semble que le départ d'Erik Karlsson ne l'ait pas trop affecté, lui qui est présentement à un point de John Carlson (WSH) et de Morgan Rielly (TOR) et du sommet des pointeurs chez les défenseurs.


2019 sous la loupe

•   Le Québécois Jakob Pelletier amasse les points (14 MJ; 9-15-24) au même rythme que les Wildcats amassent les victoires par les temps qui courent. Avec une récolte de quatre buts et quatre aides en trois matchs, la semaine dernière, il a été nommé sur l'équipe de la semaine de la LHJMQ. Le Bureau de dépistage de la LNH va bientôt revoir certaines de ses évaluations et il ne faudrait pas se surprendre si sa cote est augmentée de « B » à « A ».

•   L'élève aurait-il dépassé le maître? Ryan Suzuki, le frère de Nick (MTL), figure peut-être au neuvième rang des pointeurs de la OHL (13 MJ: 6-18-24), mais il présente la quatrième meilleure moyenne de points par match, évidemment la meilleure chez les espoirs admissibles au prochain repêchage. Nick, l'espoir des Canadiens, a quant à lui enregistré 10 buts et neuf aides en 13 matchs.

•   L'espoir américain Alex Turcotte a disputé un premier match en plusieurs semaines - son troisième de la campagne - avec l'équipe des moins de 18 ans du programme américain de développement. Il a été blanchi de la feuille de pointage, dimanche, mais pivotait le premier trio de l'équipe, flanqué de Matthew Boldy et de Cole Caufield, deux autres espoirs bien en vue.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.