Skip to main content

Carnet d'espoir: Jakob Pelletier

L'attaquant des Wildcats a dû trimer dur pour revenir au jeu à temps pour le début de la saison

par Jakob Pelletier @jak_Pelletier / Collaboration spéciale LNH.com

Troisième choix au total du repêchage de la LHJMQ en 2017, Jakob Pelletier en est à sa deuxième saison avec les Wildcats de Moncton. L'attaquant originaire de Québec a récolté 61 points en 60 matchs à sa première campagne et est désormais considéré comme un potentiel choix de deuxième ou de troisième ronde en vue du prochain encan de la LNH. Il a accepté de collaborer mensuellement avec l'équipe de LNH.com jusqu'au repêchage qui se tiendra en juin à Vancouver.

Bonjour à tous,

D'entrée de jeu, c'est avec plaisir que je me joins à l'équipe de LNH.com pour la saison à venir. C'est évidemment une année importante pour moi avec le repêchage du mois de juin, mais je préfère ne pas m'en faire trop avec ça et conserver la même attitude qui m'a permis d'avoir du succès l'an dernier.

Ma campagne a commencé tôt puisque j'ai participé à la Coupe Hlinka-Gretzky au mois d'août, mais elle a surtout commencé avec de l'adversité puisque j'ai subi une fracture du poignet lors du dernier match de la ronde préliminaire contre la Suède.

On me prédisait alors une période de guérison de quatre à six semaines, ce qui me menait au début de la saison régulière avec les Wildcats.

Je n'ai pas arrêté de m'entraîner, mais j'ai évidemment dû diminuer le rythme de ma préparation estivale. Au début, j'allais sur la glace sans bâton et je faisais des exercices sans rondelle qui ne sont pas particulièrement intéressants. Après quelques semaines, on a ajouté un bâton et des tirs à une main. J'ai dû passer à travers plusieurs petites étapes pour finalement revenir au jeu après avoir raté seulement les deux premiers matchs.

Je vais vous avouer que ç'a été un peu plus difficile au début, mais après deux ou trois entraînements et un ou deux matchs, tout est revenu en place et j'ai maintenant trouvé mon erre d'aller.

À LIRE AUSSI : Repêchage 2019 : Broberg, dans le même moule que Hedman | Les espoirs sur le radar : 16 octobre | Repêchage 2019 : Dylan Cozens, du Yukon aux portes de la LNH

Je garde quand même de très bons souvenirs de ma participation à la Coupe Hlinka-Gretzky puisque nous avons gagné le tournoi. Tu ne souhaites évidemment pas subir une blessure importante quand tu participes à une compétition aussi importante, mais je ne me suis pas apitoyé sur mon sort.

Je suis resté dans l'entourage de l'équipe et je voulais être une énergie positive pour les gars. J'étais sur le banc pour les entraînements et je participais aux échauffements hors glace avant les matchs. Je voulais leur faire savoir qu'ils étaient très chanceux de vivre ça. 

Même moi, je me trouvais très chanceux de faire partie de cette équipe-là, de soulever le trophée à la fin et d'avoir la médaille d'or. Ce n'est pas tout le monde qui peut se vanter de ça.

À mon retour à Moncton, j'ai eu le plaisir de découvrir le nouvel amphithéâtre où nous évoluons cette saison, le Centre Avenir. C'est juste incroyable.

Je pense que notre vestiaire fait trois fois la grandeur du vestiaire que nous avions au vieux Colisée de Moncton. C'est vraiment impressionnant. Le fait de jouer dans un nouvel aréna, c'est vraiment motivant. On a tous les outils nécessaires pour performer, c'est maintenant à nous de donner le maximum à chaque match.

Pour l'instant, ça se passe bien. Nous avons une fiche de 6-3-2 après avoir perdu en prolongation contre les Mooseheads d'Halifax, mercredi, même si nous n'avons pas disputé notre meilleur match. Il y a toujours une petite motivation supplémentaire contre eux parce que Moncton et Halifax étaient en compétition pour obtenir la présentation de la Coupe Memorial cette année, et c'est finalement eux qui l'ont eue.

On parle beaucoup des Mooseheads et des Voltigeurs de Drummondville comme les favoris cette saison, mais on ne se met pas trop de pression avec ça. Les gars savent qu'on a une bonne équipe qui est axée sur l'offensive et que si nous jouons comme nous sommes capables de le faire, nous pouvons rivaliser avec n'importe quelle équipe.

En espérant que ça se poursuive, je vous retrouve le mois prochain!

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.