Skip to main content

Bellemare passe sous le rasoir pour la bonne cause

L'attaquant s'est fait raser pour venir en aide à un organisme qui lutte contre le cancer

par Cristina Ledra @cledra / Journaliste NHL.com

Pierre-Édouard Bellemare est un peu plus léger sur ses patins en ce début de saison. 

L'attaquant des Golden Knights de Vegas a fait don de ses cheveux, mais surtout, fait la démonstration de son grand cœur, en passant sous le rasoir dans le but de venir en aide aux Comprehensive Cancer Centers du Nevada, un organisme de lutte contre le cancer. Une expérience qui lui a permis de comprendre la réalité de ces femmes qui ont eu la sympathique tâche de le raser.

« En leur parlant, j'ai réalisé à quel point pour une femme, se faire raser est une expérience traumatisante. C'est loin d'être plaisant », a expliqué Bellemare à LNH.com.

« Elles doivent se battre tellement, mais tellement fort pour faire face à la maladie, alors il ne faudrait pas que se raser la tête ajoute à toute la négativité qui entoure cette lutte. »

Tweet from @bellsy78: What better way to kick off #BreastCancerAwareness and show my support. Today I got my head shaved by, and alongside patients of @CCCNevada to honor these courageous women. Thanks to everybody who helped make this happen!#BellemareGoesBald #ComprehensiveCancer pic.twitter.com/rpOK4dO1zV

Lorsqu'il enlève son casque, Bellemare a encore, à 33 ans, une tête où les cheveux ne manquent pas. Il était donc quelque peu nerveux lorsque le son du rasoir s'est fait entendre.

« J'ai toujours eu beaucoup de cheveux et je les ai toujours eus un peu longs. Quand je suis arrivé à l'événement, que je me suis mis à discuter avec deux ou trois de ces femmes et que j'ai réalisé l'épreuve qu'elles traversaient depuis un bout, je me suis dit que ce que j'allais vivre, ce n'était rien en comparaison avec leur réalité.

Parmi les femmes qui ont eu droit de donner un coup de rasoir sur la tête de l'attaquant, on retrouvait plusieurs survivantes du cancer, ainsi qu'une patiente qui subit actuellement des traitements. En rémission, une de ces femmes montrait une tête où ses cheveux avaient recommencé à pousser depuis quatre mois. Quand elle a vu ce que Bellemare était en train de faire, elle a décidé de se les raser à nouveau, a raconté Bellemare qui s'est transformé en coiffeur d'un jour pour l'occasion.

« C'est un événement que l'on fait pour les patients, pas pour nous, a indiqué au Las Vegas Sun le Dr Rupesh Parikh, oncologue aux Comprehensive Cancer Centers. Ça montre qu'on est impliqué dans la communauté, mais surtout, que nos patients sont capables de venir à bout de la maladie, qu'ils continuent de le faire, mais aussi que ce n'est pas facile pour tous. Un événement comme celui-ci, où nous avons l'aide d'un joueur ou encore que nous recevons des billets (pour un match), c'est excellent pour le moral. 

Pour Bellemare, la vue de sa tête sans un seul poil a été un bref choc, qui a rapidement fait place à la satisfaction de s'être impliqué pour la cause.

« C'est le genre de geste que tu dois faire, a-t-il dit. Ma carrière ne s'étendra pas sur plusieurs années encore, donc, si je veux avoir un impact, je dois le faire maintenant. Sinon, ça ne vaut pas la peine d'être une personne que les gens reconnaissent. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.