Skip to main content

La stratégie de Julien a fouetté Peca

Le petit attaquant a inscrit son deuxième but de la saison alors qu'il a été réintégré dans la formation face aux Hurricanes

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Claude Julien avait dit en matinée qu'il souhaitait voir ses joueurs de soutien afficher le même sentiment d'urgence dont Michael Chaput et Kenny Agostino font preuve depuis qu'ils ont été rappelés par le grand club.

Il faut croire que les deux comparses ont inspiré leur nouveau compagnon de trio, jeudi, face aux Hurricanes. 

Appelé en renforts après l'écrasante défaite de 7-1 encaissé face au Wild, Matthew Peca a ouvert la marque en deuxième période et a disputé un fort match pour aider le Tricolore à l'emporter 6-4.

« J'aime plus gagner que marquer », a lancé le modeste Peca, qui portait l'hideuse cape du roi - plus grande que lui - remise au joueur du match chez les Canadiens.

« On sait ce qu'il faut faire (quand on est dans la formation). Quand on a une chance, il faut bien jouer. C'est ce que nous avons fait ce soir. Ce n'était pas parfait, mais c'était une belle victoire d'équipe. »

Lorsqu'une équipe marque six buts, le premier de la série peut sembler avoir une importance minime, mais celui du petit attaquant a réveillé les troupes en milieu de deuxième. L'attaque des Montréalais avait à ce moment raté quatre occasions avec l'avantage d'un homme et se butait au gardien Petr Mrazek.

À LIRE AUSSI : Les Canadiens ont du ressort | Tour d'horizon des matchs du 13 décembre

De l'autre côté, les Hurricanes continuaient de frapper à la porte et un deuxième but aurait probablement coupé les jambes des Canadiens. Carey Price, détenteur en titre de la cape, l'a reconnu et c'est pour cette raison qu'il a décidé d'octroyer la fourrure à Peca, pourtant le joueur le moins utilisé par Julien (7:50).

« C'est l'une de ces choses qui font la différence, a commenté le pilote. C'est important de faire en sorte que tout le monde soit à l'aise dans ce vestiaire. Le quatrième trio a fait du bon travail. Le but de Peca en était un gros à un moment important et Carey l'a remarqué. Il faut que tout le monde ait l'impression de contribuer. »

Video: CAR@MTL : Peca inscrit les Canadiens au pointage

C'est un peu la recette qu'utilise Julien depuis le début de la saison. Après des défaites, il est bien rare que la formation demeure identique. Le jeu de la chaise musicale est peut-être un peu plus évident à la ligne bleue, mais cette fois c'est à l'attaque qu'il s'est avéré gagnant.

Julien avait décidé d'envoyer Nicolas Deslauriers dans les gradins pour faire de la place à Peca, qui avait pourtant récolté une aide à son dernier match face aux Sénateurs, le 4 décembre.

« Je ne sais pas s'il y avait un message, a dit Julien à propos de ses changements. Nous avons 23 joueurs sous la main et c'est certain qu'il y en aura qui seront laissés de côté. C'est ce qu'on fait. Il y a une bonne compétition interne et tant que ça fonctionne, nous allons continuer. »

Ç'a fonctionné dans le cas de Peca, qui a quand même disputé 23 des 32 rencontres de l'équipe cette saison. Même s'il n'a joué que deux des neuf dernières rencontres, il affirme être en mesure de s'acclimater rapidement lorsqu'on fait appel à ses services.

« Je veux jouer mon style de jeu, ça ne change rien si je joue un jour et pas le suivant, a-t-il expliqué. Si je suis dans la formation, j'utilise mes forces : je patine, je travaille fort et je suis responsable. C'est ce que j'ai fait ce soir. »

Un luxe

Depuis quelque temps, Chaput et Agostino offrent à Claude Julien le luxe d'avoir sous la main un quatrième trio qui est en mesure d'amener de l'offensive de temps à autre. D'ailleurs, Chaput et Agostino ont tous les deux récolté leur quatrième mention d'aide en autant de matchs, jeudi.

Dans un affrontement au cours duquel le vent change de côté à maintes reprises, comme celui face aux Hurricanes, ce n'est clairement pas de trop. 

« C'est le fun de jouer avec eux, ils travaillent extrêmement fort et ils sont responsables, a commenté Peca. Ils sont toujours à la bonne place. Chaput est bon au cercle des mises au jeu, donc on a souvent la rondelle. On veut continuer de faire ça. »

Reste à voir s'il aura l'occasion de le faire dès samedi alors que le Tricolore reprendra le collier face aux Sénateurs.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.