Skip to main content

Les Canadiens ont du ressort!

Les troupiers de l'entraîneur Claude Julien retrouvent le sentier de la victoire en défaisant les Hurricanes 6-4 au Centre Bell

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Ils ont du ressort ces Canadiens de Montréal. La plupart du temps cette saison, ils ont eu la capacité de rebondir à la suite d'une défaite ou d'une contre-performance. Les Hurricanes de la Caroline leur ont donné du fil à retordre jeudi, mais les Canadiens l'ont tout de même emporté 6-4 en amorce d'un séjour de trois matchs au Centre Bell.

« Ç'a été un match à l'image de notre équipe, a affirmé Danault. C'est l'identité que nous avons, la force de caractère. Nous ne sommes jamais battus. 

« C'était important pour nous de remporter le premier des trois gros matchs à domicile, a-t-il continué. Nous voulions nous donner du rythme avant Noël et c'est ce que nous avons fait. Ç'a été un bel effort de tout le monde. »

À LIRE AUSSI : Tour d'horizon des matchs du 13 décembre | À couper le souffle : 13 décembre

Matthew Peca, Jeff Petry, ses sixième et septième buts cette saison, Brendan Gallagher, Artturi Lehkonen et Andrew Shaw ont animé l'attaque des Canadiens (16-11-5), qui ont fait amende honorable pour la dégelée subie contre le Wild du Minnesota, mardi (7-1). Phillip Danault et Kenny Agostino ont amassé deux passes chacun.

Petry, libéré d'un poids

Pour Petry, c'était ses quatrième et cinquième filets dans ses six dernières rencontres. 

« J'ai trouvé le but, a-t-il commenté. La situation est parfois frustrante. Je frappe le poteau ou je manque le but, ce qui est ma faute. Je savais que si je continuais de tirer, la rondelle finirait par rentrer. Ça fait du bien de toucher la cible. »

L'entraîneur Claude Julien a souligné que le retour au jeu de Shea Weber lui a été salutaire.

« Il joue moins et il peut profiter de plus de temps de récupération avec la présence de Weber, a-t-il énoncé. Il a fait du bon travail en l'absence de Weber pendant presque un an, mais nous savions que c'était parfois difficile pour lui parce que nous lui en demandions beaucoup. Il peut se concentrer sur les tâches qu'il doit accomplir et il le fait bien. Il nous donne de bonnes présences en plus d'apporter une contribution à l'attaque. »

Video: L'attaque des Canadiens s'active face aux Hurricanes

L'attaquant recrue Andrei Svechnikov en a mis plein la vue, avec ses septième et huitième buts de la campagne. Jaccob Slavin et Sebastian Aho ont été les autres marqueurs des Hurricanes (13-13-4), qui étaient privés des attaquants Micheal Ferland et Jordan Staal.

« Je suis mécontent de notre effort, nous avons été terribles, c'est frustrant, mais je ne dois pas être trop dur dans mes propos, a déclaré l'entraîneur des Hurricanes Rod Brind'Amour. Notre début de match a été mauvais et plusieurs joueurs doivent nous en donner davantage.

« Il y en a un toutefois qui a montré de belles choses, Svechnikov, a poursuivi Brind'Amour. Il a commis une erreur sur un but des Canadiens, mais on aurait dit qu'il tentait de gagner le match pour nous. Il était énergique en possession de la rondelle. Il doit améliorer son jeu sans la rondelle, ce qu'il fera, mais c'est anormal qu'il soit notre leader sur la glace. Il n'est âgé que de 18 ans! Nous allons aborder le sujet en groupe. Des joueurs plus âgés doivent élever leur niveau de jeu. »

Ça n'a pas été une deuxième moitié de rencontre facile pour les gardiens. Carey Price (27 arrêts) a finalement eu le meilleur sur Petr Mrazek (34 arrêts). 

« Nous avons connu un pas pire match, a analysé Julien. Nous patinions bien et nous avons créé des chances à l'attaque en première période, sans en donner beaucoup à nos rivaux. Le jeu s'est ouvert en troisième période.

« Il faut réaliser qu'à ce stade de la saison, il y a de la fatigue. De retour de voyage aux petites heures du matin mercredi, les gars n'ont pas arrêté. C'était la visite des hôpitaux quelques heures plus tard. L'effort y était, mais en troisième période le jeu s'est ouvert un peu trop à notre goût. Nous avons réussi à gagner, c'est le plus important. »

Svechnikov, en coup de vent

Le Tricolore a pris d'assaut le territoire ennemi d'entrée de jeu, mais ses actions n'ont pas abouti. Il détenait l'avantage 12-4 au chapitre des tirs, au terme de l'engagement.

Les Hurricanes ont trouvé leurs jambes au cours d'une situation à quatre contre quatre, tôt en deuxième période.

La verte recrue Svechnikov a fait mal paraître le vétéran défenseur Shea Weber en le battant de vitesse sur le flanc gauche avant de mystifier Price à l'aide d'une feinte du revers, à 2 :53.

Video: CAR@MTL: Svechnikov démontre sa vitesse et marque

Price a sauvé la mise quelques instants plus tard en frustrant Brock McGinn d'un geste vif de la mitaine.

Mrazek lui a rendu la pareille en se dressant devant la frappe de Weber que Paul Byron a redirigé devant pendant un jeu de puissance.

Peca a fait 1-1 à 13:51 en tirant de l'enclave à la suite de l'effort concerté de Kenny Agostino et de Michael Chaput.

Petry a donné l'avance aux Canadiens à 16:59 en faisant mouche dans le haut du but, suivant le revirement du défenseur Justin Faulk.

Folle troisième

Sept buts ont été marqués en troisième période. Après avoir vu Svechnikov créer l'égalité dès la 23e seconde de jeu au dernier vingt, Gallagher a replacé les siens en avant en glissant le disque sous les jambières de Mrazek seulement 22 secondes plus tard.

Le CH a par la suite raté la chance de faire mal aux Hurricanes, deux fois plutôt qu'une en supériorité numérique. Entre les deux occasions, Lehkonen a réussi un but de toute beauté à 4:22.

Le défenseur Slavin a redonné espoirs aux visiteurs à 10:51. Son tir des poignets a déjoué Price du côté du bouclier. 

Shaw a vu à redonner les devants par deux buts aux hôtes à 12:24. Il a du coup étiré à six sa séquence de matchs avec au moins un point.

Les Hurricanes n'avaient pas dit leur dernier mot. Aho les a ramenés à un but à 15:38. 

Petry a mis fin au suspense avec 1:59 à écouler en déblayant la rondelle par la bande jusque dans le but abandonné.

« La rondelle se dirigeait à côté du filet, mais elle est revenue vers le centre en bondissant capricieusement. C'était comme une pierre de curling. Sur le banc, les gars criaient `plus vite, plus vite' comme au curling », a lancé Petry en riant.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.