Skip to main content

Biron : Mes trois favoris devant le filet

Notre chroniqueur dresse un palmarès des gardiens à surveiller et aborde la nomination de Jack Eichel comme capitaine

par Martin Biron @martybiron43 / Chroniqueur LNH.com

Martin Biron a connu une carrière de 15 saisons dans la LNH et il a signé 230 victoires en 508 matchs, connaissant notamment deux saisons de 30 gains et plus. Il a également atteint la finale de l'Association de l'Est avec les Flyers de Philadelphie en 2008. Le gardien natif de Lac-St-Charles a été sélectionné au 16e rang au total du repêchage 1995 par les Sabres de Buffalo. Il a évolué avec les Sabres, les Flyers, les Islanders de New York et les Rangers de New York. Martin a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine afin de discuter de l'univers des gardiens et d'analyser l'actualité de la LNH.

La saison vient tout juste de commencer, mais il est encore temps d'y aller avec quelques prédictions. Pour cette chronique, je vous offre un petit top-3 des gardiens à surveiller au cours de la prochaine campagne. 

À LIRE AUSSI : Biron : Une saison de transition à prévoir pour Crawford | Super 16 : Les Sharks devancent les Maple Leafs

J'en ai identifié trois pour des raisons complètement différentes. Les deux premiers étaient vraiment faciles à choisir - quoique je ne peux pas vraiment en placer un devant l'autre pour le moment - mais je vais vous avouer que ç'a été un peu plus difficile de trancher pour le troisième. 

Voici donc mes choix :

1- Andrei Vasilevskiy, Lightning de Tampa Bay

La saison dernière à Noël, c'était le meilleur gardien de but dans la LNH. C'était celui que j'avais identifié comme le potentiel gagnant du trophée Vézina. Il a eu de la misère en deuxième moitié de saison, mais c'était sa première véritable saison comme gardien no 1.

Il est grand, rapide et acrobatique en plus d'avoir un talent incroyable. Je pense que ce qu'il a vécu l'an dernier va beaucoup l'aider pour ce qui s'en vient. Je crois qu'il va offrir le même rendement qu'il a offert en première moitié de saison la saison dernière, mais il le fera tout au long de la saison. 

Vasilevskiy avait lié ses ennuis à la fatigue, et je suis d'avis qu'il ressentait davantage les effets d'une fatigue mentale que ceux d'une fatigue physique. Les gars qui jouent dans la LNH sont tellement en bonne forme, ce sont des machines. Quand tu dévoiles aux médias que tu es fatigué, c'est parce que c'est mental.

Video: WSH@TBL, #7: Vasilevskiy frustre Ovechkin et Carlson

Si ç'avait seulement été physique, il n'aurait pas dit ça et il aurait trouvé une manière différente de se préparer pour quand même être au sommet de sa forme. La fatigue mentale, c'est normal quand tu n'es pas habitué à jouer une soixantaine de matchs sans avoir nécessairement beaucoup de soutien comme auxiliaire. Il fera mieux cette saison sans aucun doute.

2 - Connor Hellebuyck, Jets de Winnipeg

La situation d'Hellebuyck est complètement différente de celle de Vasilevskiy, qui a hérité du poste de no 1 quand Ben Bishop a été échangé. Il y a deux ans, les gens à Winnipeg s'attendaient à ce qu'il soit le gardien d'avenir, mais il a tellement connu une saison difficile que les Jets ont acquis Steve Mason pour en faire leur partant.

Tout ça a fouetté Hellebuyck et ça l'a amené à se concentrer sur la qualité de ses entraînements et de ses matchs. C'est un des gardiens les plus techniques dans la LNH. Il est gros et grand, mais du côté technique, il n'a jamais l'air battu et il sait se servir de son gabarit. C'est pour cette raison qu'il a connu beaucoup de succès l'année dernière.

Si tu ajoutes le fait qu'il a gagné le poste de partant aux dépens de Mason, ça fait de lui un atout très important chez les Jets. Je pense qu'il va poursuivre sur cette lancée cette année parce que c'est un gardien vraiment spécial.

Video: WPG@STL: Hellebuyck sort le bouclier et vole O'Reilly

Beaucoup de gens voient les Jets comme une puissance offensive avant tout, mais ils oublient que n'importe quelle grosse équipe de hockey a besoin d'un gardien exceptionnel et Hellebuyck en est un. Tu ne peux tout simplement pas aller jusqu'au bout avec un gardien de but moyen.

3 - Marc-André Fleury, Golden Knights de Vegas

J'ai décidé d'y aller avec un bon vieux de la vieille pour mon troisième choix. Fleury a peut-être seulement joué 46 matchs à cause des blessures, mais c'est un gars qui prend tellement soin de lui qu'il a encore l'agilité qu'il avait quand il avait 20 ans.

Sans lui l'année passée, je ne crois pas que les Golden Knights auraient connu toute cette histoire Cendrillon. C'est exactement pour cette raison que George McPhee le voulait absolument; il savait que ce serait une personne spéciale.

À mon avis, c'est exactement celui dont les Golden Knights ont besoin pour espérer poursuivre sur leur lancée dans la très compétitive section Pacifique avec les Sharks de San Jose, les Ducks d'Anaheim et les Kings de Los Angeles. Il a été tellement dominant l'année dernière; je l'avais dans mon top-3 et il n'a malheureusement pas pu être en nomination pour le trophée Vézina parce qu'il n'avait pas joué assez de matchs.

Video: LAK@VGK: Fleury plonge et prive Wagner d'un but

Il a eu sa chance après deux saisons derrière Matt Murray à Pittsburgh et il a prouvé qu'il faisait encore partie de l'élite. C'est ce qu'il fera encore cette année.

Eichel : le bon moment

On savait tous que Jack Eichel allait être le prochain capitaine des Sabres de Buffalo, il restait à savoir quand cette décision allait être prise. On attendait que Jack ait pris le leadership et la maturité pour être le capitaine. Je pense que c'était le bon moment.

Ce qui est arrivé avec lui cette année, c'est qu'il a pris beaucoup de maturité. Il est encore jeune, mais c'est un gars complètement différent. Il a connu trois premières saisons difficiles dans la LNH au cours desquelles il a subi des blessures et où il a manqué beaucoup de matchs. On voyait qu'il était immature dans certains commentaires qu'il faisait.

Video: BUF@TOR: Eichel contourne Andersen et fait 1-0

C'est sûr que tu es tanné de perdre quand tu es un gars compétitif et qui veut gagner. C'est beau de le dire, mais c'est aussi de voir de quelle manière tu vas te préparer pour la prochaine saison. Il est arrivé à Buffalo cet été complètement changé.

Je crois que ce sont les fruits de l'apprentissage d'une saison difficile. L'entraîneur Phil Housley et le directeur général Jason Botterill l'ont aidé et l'ont entouré. Ç'a mené à un changement de comportement remarquable.

Du jamais-vu à Toronto

En terminant, je voulais souligner une situation extrêmement particulière qui affecte grandement la profondeur devant le filet dans l'organisation des Maple Leafs de Toronto : ils ont perdu deux gardiens (!) au ballottage quand ils ont tenté d'envoyer Curtis McElhinney et Calvin Pickard dans la Ligue américaine à l'aube du début de la saison.

Je n'ai jamais vu ça depuis que je suis dans la Ligue nationale et que je couvre les activités de la Ligue. C'est vraiment spécial.

Ils vont peut-être pouvoir récupérer McElhinney et/ou Pickard s'ils repassent par le ballotage quand la situation reviendra à la normale devant le filet des équipes qui les ont réclamés - Hurricanes de la Caroline et Flyers de Philadelphie. Ça vient quand même brouiller les plans d'une organisation!

* Propos recueillis par Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.