Skip to main content

Super 16 : Les Sharks de Karlsson avant les Maple Leafs de Tavares

San Jose talonne Tampa Bay au sommet du classement établi par LNH.com

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

La présence d'Erik Karlsson aura un impact plus important chez les Sharks de San Jose que celle de John Tavares chez les Maple Leafs de Toronto, selon ce premier classement de la saison 2018-19 du Super 16 de LNH.com.

Notre équipe de rédaction a placé les Sharks au deuxième rang de son classement des puissances de la Ligue, tandis que les Maple Leafs occupent la cinquième place. San Jose a ainsi bondi de huit rangs par rapport à son classement du dernier Super 16 de la saison 2017-18, tandis que Toronto a amélioré son sort de seulement deux rangs.

Ce n'est pas nécessairement là une critique de la formation de Mike Babcock, mais plutôt l'indication que ça se bouscule au sommet puisque les équipes de premier plan promettent encore une fois d'être nombreuses cette saison.

À LIRE AUSSI : Prédictions de la Coupe Stanley du LNH.com | Table ronde : Quel joueur rebondira cette saison? | Table ronde : Quelle équipe en séries l'an dernier pourrait les rater?

C'est ainsi que les membres du panel de LNH.com ont donné le premier rang au Lightning de Tampa Bay, formation qui a occupé cette place au sein de notre Super 16 pendant la majorité de la dernière campagne. Les Jets de Winnipeg (3e) et les Predators de Nashville (4e) font également partie des équipes en qui les attentes seront encore une fois très élevées cette saison.

D'ailleurs, pour bien saisir le niveau de parité qu'on retrouve en haut de tableau, notons que les Bruins de Boston, qui ont terminé la saison dernière au deuxième rang du Super 16, n'occupent que le neuvième rang en ce début de saison tellement les places au sommet sont chères.

Un petit nouveau s'est immiscé dans notre Super 16 : les Panthers de la Floride, de qui ont attend de belles choses en 2018-19 après qu'ils eurent raté les séries de justesse, le printemps dernier.

Pour établir le classement du Super 16, chacun des sept membres du personnel de LNH.com participant a établi son propre classement des formations qui, selon lui, sont les 16 équipes du moment dans la Ligue. Chacun remet son classement et des points sont attribués en conséquence.

Chaque équipe qui est classée au premier rang reçoit 16 points, celle qui est deuxième obtient 15 points, celle qui est troisième en a droit à 14, et ainsi de suite jusqu'à l'équipe de 16e place, qui récolte un point.

Voici de quoi a l'air le classement de cette semaine, une fois que tout a été additionné - avec en boni, une observation positive et négative sur chaque formation retenue au sein de notre Super 16 (à noter que les fiches indiquées sont celles de la saison dernière) : 

1. Lightning de Tampa Bay (54-23-5)

Total de points : 106

Dernier classement de la saison dernière : 4e

Positif : Steve Stamkos, à 28 ans, est encore au sommet de son art ; Nikita Kucherov, à 25 ans seulement, a déjà montré qu'il a le potentiel pour devenir un lauréat des trophées Art-Ross et Hart ; Victor Hedman, gagnant du trophée Norris la saison dernière, n'a que 27 ans ; Andrei Vasilevskiy, finaliste pour le trophée Vézina le printemps dernier, n'a que 24 ans. Il y a donc lieu de croire que le meilleur est encore à venir à Tampa Bay. Et pour bien négocier le plafond salarial de façon à s'assurer que ces joueurs-clés restent bien entourés, on n'imagine personne de meilleur pour cette mission que le nouveau DG Julien BriseBois. 

Négatif : Nikita Kucherov (bas du corps), Tyler Johnson (haut du corps) et Ryan Callahan (épaule) ont tous dû composer avec des blessures pendant le camp d'entraînement. Les deux premiers pourraient quand même être de la partie lors du match d'ouverture de samedi, mais Callahan risque de manquer à l'appel jusqu'en novembre. 

Video: TBL@WSH, #4: Stamkos complète Point en A.N.

2. Sharks de San Jose (45-27-10)

Total de points : 101

Dernier classement de la saison dernière : 10e

Positif : Quand ce ne sera pas Erik Karlsson, ce sera Brent Burns, qui a marqué 207 de ses 566 points en carrière en avantage numérique avant le début de la présente saison. Et quand ce ne sera pas Burns, ce sera Karlsson, auteur de 195 points en attaque à cinq sur un total de 518 points. Bonne chance aux spécialistes du désavantage numérique des 30 autres équipes !

Négatif : Joe Thornton a 39 ans. Les Sharks ont peut-être prolongé leur fenêtre d'opportunité en allant chercher Karlsson, mais Thornton, lui, devra faire vite pour enfin aller la chercher la Coupe qui lui échappe depuis si longtemps. 

3. Jets de Winnipeg (52-20-10)

Total de points : 94

Dernier classement de la saison dernière : 3e

Positif : On dit qu'il faut apprendre à encaisser les coups dans les séries avant de véritablement prétendre à faire un long parcours au printemps. En atteignant la Finale de l'Association de l'Ouest, la saison dernière, les Jets ont jeté de bonnes bases pour passer au prochain niveau à court terme.

Négatif : En se retrouvant au centre de Patrik Laine et Nikolaj Ehlers, Paul Stastny a permis aux Jets d'aligner un deuxième trio de luxe - un trio no 1-B, en quelque sorte - le printemps dernier. Mais il n'est plus là et soudainement, l'attaque de l'équipe manitobaine n'a plus autant de profondeur, quoiqu'elle reste quand même fort potable.

4. Predators de Nashville (53-18-11)

Total de points : 91

Dernier classement de la saison dernière : 1er

Positif : Les Sharks ont beau faire peur à la ligne bleue, les Predators alignent toujours ce qui est sans doute le meilleur quatuor de défenseurs dans la LNH avec Roman Josi, Ryan Ellis, P.K. Subban et Mattias Ekholm.

Négatif : Pekka Rinne a maintenant 35 ans et il pourrait devenir joueur autonome l'été prochain. Quels seront son niveau de forme et son état d'esprit au cours des prochains mois ?

Video: WPG@NSH, #7: Subban décoche un boulet en A.N.

5. Maple Leafs de Toronto (49-26-7)

Total de points : 82

Dernier classement de la saison dernière : 7e

Positif : John Tavares et Auston Matthews, ce n'est peut-être pas l'équivalent de Sidney Crosby et Evgeni Malkin comme double force de frappe au poste de centre (ces derniers ont amassé 187 points à eux deux la saison dernière, comparativement à 147 points pour le nouveau duo des Maple Leafs), mais on s'en approche.

Négatif : Mike Babcock devra utiliser tout son doigté de vétéran entraîneur pour bien gérer le temps de glace de ses meilleurs joueurs et garder ceux-ci dans de bonnes dispositions - dans le cas de Tavares et Matthews, notamment, qui ont respectivement eu droit à 19:56 et 18:08 de temps de glace par match la saison dernière, le premier avec les Islanders de New York. On dit toujours que la profondeur, c'est un heureux problème, mais ce n'est pas toujours facile de faire en sorte qu'il en soit ainsi. D'ailleurs, un premier défi à ce titre a été lancé par William Nylander, qui n'a pas encore signé de nouveau contrat. L'attaquant de 22 ans, qui a récolté 61 points la saison dernière (20 buts, 41 passes), est joueur autonome avec compensation.

6. Capitals de Washington (49-26-7)

Total de points : 80

Dernier classement de la saison dernière : 5e

Positif : Barry Trotz n'est plus là, mais la transition devrait se faire en douceur puisque son successeur, Todd Reirden, a agi comme entraîneur adjoint avec les Capitals ces quatre dernières saisons.

Négatif : On le sait, Alex Ovechkin était comme un lion en cage tellement il était affamé lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley du printemps dernier. Mais maintenant qu'il a sa bague, sera-t-il repu ou son appétit aura-t-il au contraire été aiguisé ?

7. Penguins de Pittsburgh (47-29-6)

Total de points : 65

Dernier classement de la saison dernière : 8e

Positif : Usés par deux conquêtes de suite de la Coupe Stanley qui les ont amenés à disputer plus de matchs que toutes les autres formations sur l'ensemble des saisons 2015-16 et 2016-17, les joueurs des Penguins ont eu droit à un peu de répit en profitant d'un été 2018 aussi reposant que la majorité des autres équipes. Ce qui pourrait servir de tremplin vers quelque chose d'intéressant puisque les joueurs-clés - Sidney Crosby, Evgeni Malkin, Kris Letang et Matt Murray - sont toujours là. 

Négatif : L'attaquant de 41 ans Matt Cullen, qui en est à son deuxième séjour à Pittsburgh, fait partie des embauches de la saison morte - signe que la formation des Penguins ne regorge pas de talent comme jadis.

8. Golden Knights de Vegas (51-24-7)

Total de points : 60

Dernier classement de la saison dernière : 6e

Positif : Paul Stastny et Max Pacioretty s'aiment bien et s'entendent bien, eux qui ont été coéquipiers avec l'équipe nationale des États-Unis avant d'aboutir tous les deux chez les Golden Knights durant la saison morte. Ils devraient faire la paire la plupart du temps cette saison. Surtout que Pacioretty voudra faire amende honorable, lui qui a connu la pire saison de sa carrière en termes de production, l'hiver dernier.

Négatif : Les Golden Knights devront se passer du défenseur Nate Schmidt jusqu'au 18 novembre, en raison de sa suspension de 20 matchs pour avoir violé la politique antidopage de la LNH.

Video: WPG@VGK, #4: Karlsson complète Marchessault en A.N.

9. Bruins de Boston (50-20-12)

Total de points : 51

Dernier classement de la saison dernière : 2e

Positif : Brad Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak forment un des meilleurs trios dans la LNH (total de 228 points la saison dernière à eux trois) et peut-être le plus complet et polyvalent de tous (différentiel cumulatif de plus-56).

Négatif : Patrice Bergeron devait normalement prendre part au match d'ouverture des Bruins, mercredi soir, mais une blessure au dos l'a forcé à rater quelques matchs préparatoires, ce qui fait qu'il n'entreprendra pas la campagne dans une forme optimale.

10. Blues de St. Louis (44-32-6)

Total de points : 50

Dernier classement de la saison dernière : é-16e

Positif : David Perron est en quelque sorte de retour chez lui avec les Blues, lui qui a amorcé sa carrière à St. Louis en 2007-08 et y est retourné en 2016-17. Sauf que cette fois, il enfile de nouveau l'uniforme des Blues avec un niveau de confiance inégalé, lui qui a connu sa meilleure saison en carrière à Vegas, l'hiver dernier, en vertu d'une production de 66 points (16 buts, 50 passes) en 70 matchs. 

Négatif : Le gardien Jake Allen a raté une autre chance, l'hiver dernier, de montrer qu'il avait l'étoffe d'un gardien no 1, alors qu'il a affiché les pires statistiques de sa carrière (moyenne de 2,75, taux d'arrêts de ,906) sur une saison complète. À 28 ans, le temps est venu de passer à un niveau supérieur. Son début de saison sera à surveiller, lui qui a raté une partie du camp d'entraînement en raison de spasmes au dos.

11. Blue Jackets de Columbus (45-30-7)

Total de points : 35

Dernier classement de la saison dernière : 9e

Positif : On a hâte de voir ce que Pierre-Luc Dubois sera en mesure d'offrir à sa deuxième saison, lui qui a décroché le poste de centre no 1 de l'équipe la saison dernière, au cours d'une année d'adaptation où ses progrès sont allés en crescendo.

Négatif : Le défenseur Seth Jones ratera le début de la saison en raison d'une blessure au genou qui le gardera à l'écart du jeu pour une période de quatre à six semaines.

12. Panthers de la Floride (44-30-8)

Total de points : 25

Dernier classement de la saison dernière : s.o.

Positif : À 39 ans, Roberto Luongo semble en voie de devenir le Jaromir Jagr des gardiens de la LNH - c'est-à-dire un athlète sur qui le temps ne semble avoir aucune emprise. Il a affiché un taux d'arrêts de ,929 la saison dernière, le deuxième meilleur de sa carrière.

Négatif : Le joueur recrue Henrik Borgstrom, qui tentait de décrocher le poste de centre du troisième trio derrière Aleksander Barkov et Vincent Trocheck, n'a pas été retenu au sein de la formation, ce qui a déçu certains observateurs. Borgstrom commencera la saison à Springfield dans la Ligue américaine.

Video: BOS@FLA: Dadonov prépare le 100e but de Barkov

13. Avalanche du Colorado (43-30-9)

Total de points : 22

Dernier classement de la saison dernière : é-16e

Positif : On a comme l'impression que la saison dernière n'a été qu'une répétition générale pour Nathan MacKinnon, finaliste au trophée Hart et auteur de sa meilleure saison en carrière (39 buts et 58 passes pour un total de 97 points en 74 matchs).

Négatif : Aucun des deux gardiens, que ce soit Semyon Varlamov ou Philipp Grubauer, n'a particulièrement bien joué lors des matchs préparatoires.

14. Wild du Minnesota (45-26-11)

Total de points : 21

Dernier classement de la saison dernière : 11e

Positif : L'attaquant Charlie Coyle a été limité à 37 points (11 buts, 26 passes) en 66 matchs la saison dernière, après avoir amassé un sommet en carrière de 56 points (18 buts, 38 passes) en 82 rencontres l'hiver précédent. On s'attend à un retour à la 'normale' en 2018-19.

Négatif : Par contre, l'attaquant de 33 ans Eric Staal pourrait voir sa production décliner, lui qui a connu un surprenant regain de vie la saison dernière, alors qu'il a atteint le cap des 70 points pour la huitième fois de sa carrière, mais pour la première fois seulement depuis qu'il a quitté les Hurricanes de la Caroline en 2015-16.

15. Ducks d'Anaheim (44-25-13)

Total de points : 19

Dernier classement de la saison dernière : 12e

Positif : Ryan Getzlaf et Corey Perry ont tous deux 33 ans, mais les Ducks ont aussi de bons jeunes attaquants en Rickard Rakell, 25 ans, et Ondrej Kase, 22 ans. Rakell a été le meilleur pointeur de l'équipe l'hiver dernier avec une production de 69 points, dont 34 buts. Kase a quant à lui inscrit 20 buts, le deuxième total chez les Ducks à égalité avec Adam Henrique.

Négatif : L'attaquant Corey Perry sera absent pour une période indéterminée en raison d'une blessure au genou. Il pourrait rater la majeure partie de la présente saison.

Video: ANA@SJS, #3: Rakell marque d'un tir sur réception

16. Flyers de Philadelphie (42-26-14)

Total de points : 18

Dernier classement de la saison dernière : 15e

Positif : Quand une équipe aligne un vétéran au sommet de ses moyens comme Claude Giroux, le deuxième meilleur marqueur de la LNH la saison dernière avec un total de 102 points (34 buts, 68 passes), et un jeune qui commence à trouver ses repères et sa confiance à l'attaque comme Sean Couturier (76 points - 31 buts, 45 passes), de bien belles choses risquent d'arriver.

Négatif : Les Flyers comptent Brian Elliott et Michal Neuvirth au poste de gardien, donc on ne peut pas dire que l'équipe a réglé ses problèmes (de longue date) devant le filet.

Les équipes qui ont glissé au-delà du 16e rang de notre Super 16 par rapport au dernier classement de la saison dernière : Kings de Los Angeles, Devils du New Jersey

Les autres équipes qui ont reçu des points cette semaine : Flames de Calgary, 10 pts ; Oilers d'Edmonton, 8 ; Kings de Los Angeles, 7 ; Devils du New Jersey, 3 ; Stars de Dallas, 2 ; Coyotes de l'Arizona, 1 ; Hurricanes de la Caroline, 1.

VOICI COMMENT NOUS LES AVONS CLASSÉS :

ROBERT LAFLAMME, Journaliste principal LNH.com

1. Sharks de San Jose; 2. Lightning de Tampa Bay; 3. Jets de Winnipeg; 4. Predators de Nashville; 5. Capitals de Washington; 6. Blues de St. Louis; 7. Penguins de Pittsburgh; 8. Golden Knights de Vegas; 9. Maple Leafs de Toronto; 10. Blue Jackets de Columbus; 11. Wild du Minnesota; 12. Oilers d'Edmonton; 13. Bruins de Boston; 14. Panthers de la Floride; 15. Avalanche du Colorado; 16. Hurricanes de la Caroline

GUILLAUME LEPAGE, Journaliste LNH.com

1. Sharks de San Jose; 2. Jets de Winnipeg; 3. Lightning de Tampa Bay; 4. Predators de Nashville; 5. Golden Knights de Vegas; 6. Maple Leafs de Toronto; 7. Capitals de Washington; 8. Blue Jackets de Columbus; 9. Penguins de Pittsburgh; 10. Bruins de Boston; 11. Avalanche du Colorado; 12. Wild du Minnesota; 13. Panthers de la Floride; 14. Blues de St. Louis; 15. Flyers de Philadelphie; 16. Ducks d'Anaheim

NICOLAS DUCHARME, Journaliste LNH.com

1. Lightning de Tampa Bay; 2. Predators de Nashville; 3. Jets de Winnipeg; 4. Maple Leafs de Toronto; 5. Capitals de Washington; 6. Sharks de San Jose; 7. Penguins de Pittsburgh; 8. Golden Knights de Vegas; 9. Bruins de Boston; 10. Wild du Minnesota; 11. Flyers de Philadelphie; 12. Blues de St. Louis; 13. Blue Jackets de Columbus; 14. Panthers de la Floride; 15. Ducks d'Anaheim; 16. Coyotes de l'Arizona

SÉBASTIEN DESCHAMBAULT, Directeur de la rédaction LNH.com

1. Sharks de San Jose; 2. Lightning de Tampa Bay; 3. Predators de Nashville; 4. Jets de Winnipeg; 5. Penguins de Pittsburgh; 6. Maple Leafs de Toronto; 7. Capitals de Washington; 8. Golden Knights de Vegas; 9. Panthers de la Floride; 10. Blues de St. Louis; 11. Flyers de Philadelphie; 12. Bruins de Boston; 13. Ducks d'Anaheim; 14. Kings de Los Angeles; 15. Blue Jackets de Columbus; 16. Flames de Calgary

JOHN CIOLFI, Producteur senior LNH.com

1. Capitals de Washington; 2. Lightning de Tampa Bay; 3. Golden Knights de Vegas; 4. Sharks de San Jose; 5. Predators de Nashville; 6. Jets de Winnipeg; 7. Maple Leafs de Toronto; 8. Bruins de Boston; 9. Blues de St. Louis; 10. Penguins de Pittsburgh; 11. Ducks d'Anaheim; 12. Blue Jackets de Columbus 13. Avalanche du Colorado; 14. Devils du New Jersey; 15. Stars de Dallas; 16. Panthers de la Floride

HUGUES MARCIL, Pupitreur LNH.com

1. Sharks de San Jose; 2. Lightning de Tampa Bay; 3. Maple Leafs de Toronto; 4. Jets de Winnipeg; 5. Predators de Nashville; 6. Capitals de Washington; 7. Penguins de Pittsburgh; 8. Blues de St. Louis; 9. Blue Jackets de Columbus; 10. Bruins de Boston; 11. Ducks d'Anaheim; 12. Panthers de la Floride; 13. Flames de Calgary; 14. Wild du Minnesota; 15. Flyers de Philadelphie; 16. Golden Knights de Vegas

MARC TOUGAS, Collaborateur LNH.com

1. Lightning de Tampa Bay ; 2. Maple Leafs de Toronto ; 3. Jets de Winnipeg ; 4. Sharks de San Jose ; 5. Predators de Nashville ; 6. Bruins de Boston ; 7. Avalanche du Colorado ; 8. Capitals de Washington ; 9. Penguins de Pittsburgh ; 10. Blues de St. Louis ; 11. Golden Knights de Vegas ; 12. Flames de Calgary ; 13. Kings de Los Angeles ; 14. Oilers d'Edmonton ; 15. Flyers de Philadelphie ; 16. Panthers de la Floride

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.