Skip to main content

Marcotte : L'état de santé de Noah Juulsen change la donne

L'absence du défenseur droitier a eu un impact sur la hiérarchie de l'organisation à la ligne bleue

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Chroniqueur LNH.com

Chaque semaine, notre chroniqueur Anthony Marcotte revient sur la dernière semaine du Rocket de Laval, ainsi que sur l'actualité de la Ligue américaine de hockey (LAH). Comme il suit le club-école des Canadiens de Montréal sur une base quotidienne, il permettra aux partisans de suivre assidûment ce qui se passe dans l'antichambre de la meilleure ligue de hockey au monde, ainsi que la progression des nombreux Québécois qui évoluent dans cette ligue.

L'état de santé de Noah Juulsen continue de poser problème chez les Canadiens. Le choix de premier tour du Tricolore en 2015 souffre de migraines récurrentes depuis quelques semaines, ce qui a forcé le Rocket de Laval à le retrancher de sa formation lors de quatre des six derniers matchs. 

À LIRE AUSSI : Marcotte : Une belle relation en train de se construireMete absent deux semaines; Kinkaid au ballottageClaude Julien puise dans son vécu

Mercredi dernier, Joël Bouchard confirmait à l'auteur de ces lignes que Juulsen n'allait pas affronter les Sénateurs à Belleville. L'arrière droitier était demeuré à Montréal dans le but de rencontrer un médecin pour trouver une solution à ses maux de tête. Dès le lendemain, Juulsen était de retour dans l'entourage du club pour la prochaine étape du voyage à Syracuse. Bouchard l'a inséré dans sa formation lors de la victoire de 4-2 des siens face au Crunch où Juulsen en a particulièrement arraché dans son territoire. Le lendemain, on apprenait de nouveau qu'il allait devoir s'absenter encore une fois pour la même raison.

Pourtant, le numéro 44 du Rocket disait se sentir en pleine forme à son retour avec l'équipe, vendredi matin.

« Je me sens bien. Les maux de tête arrivent souvent le matin au réveil. Il s'agit de mieux contrôler tout ça pour que je puisse jouer tous les matchs. Je n'ai jamais eu affaire à des maux de tête avant, tout est relié à ma blessure à l'œil », disait-il.

On ne sent pas encore d'exaspération dans les deux camps, que ce soit du côté de Juulsen ou bien de Joël Bouchard et du personnel médical. Par contre, qu'on le veuille ou non, cette blessure à l'œil change le portrait de la brigade défensive des Canadiens à l'heure actuelle. Le jeune homme semblait avoir cimenté sa place sur la troisième paire défensive à droite l'an dernier avant de tomber au combat et de rater les cinq derniers mois de la saison. 

Si le plan avait pu être respecté, Juulsen serait dans la LNH présentement et Cale Fleury poursuivrait probablement son apprentissage à Laval. En lieu et place, les Canadiens se retrouvent aujourd'hui sans aucun joueur des cuvées 2014 et 2015 issu du repêchage dans la formation. C'est un trou béant que le grand club n'est pas capable de colmater présentement. Ça fait mal!

Questionné au sujet de son jeune défenseur de 22 ans, Joël Bouchard y est allé d'un commentaire fort intéressant. Il constate que plusieurs joueurs de sa formation doivent retrouver leur rythme après une longue période d'inactivité.

« Noah n'est pas le seul dans cette situation. Gustav Olofsson a raté deux ans de hockey. Matthew Peca n'a pas joué beaucoup la saison dernière. Michael McCarron revient aussi d'une longue blessure. Nous autres, ce qu'on essaie de faire, c'est de permettre aux gars de suivre le rythme de la Ligue nationale. Les choses ne seront pas plus faciles à 15 minutes plus au sud au Centre Bell! »

L'entraîneur du Rocket a vécu sa large part d'adversité lui-même comme joueur. Les blessures, oui, mais aussi la maladie qui aurait pu mettre un terme à sa carrière. Il estime ne jamais avoir douté de sa capacité à revenir, et c'est dans cet état d'esprit que se trouve Juulsen selon lui.

« C'est un sport très compétitif. Il y a des joueurs qui viennent de partout à travers le monde, il faut toujours que tu fasses ta place. Noah, c'est un compétiteur qui ne prend pas les choses à la légère, qui travaille fort. Cette adversité, quand on se retrouve trois ou quatre ans plus tard, c'est peut-être la meilleure chose qui peut nous arriver. Pour moi, cette blessure n'est pas quelque chose qui va définir le reste de sa carrière. On va continuer de travailler avec lui pour s'assurer qu'il reste en santé. »

***

Toujours en défensive, Christian Folin a disputé les trois matchs du dernier voyage du Rocket qui s'est soldé par une fiche d'une victoire et deux défaites.

Après un départ plutôt laborieux après cinq semaines sans jouer du côté de Belleville, mercredi, Folin s'est dit relativement satisfait de sa progression au cours des deux matchs suivants. Pour lui, le simple fait de jouer des matchs et de reprendre goût à la compétition est une bénédiction.

« C'est toujours difficile de revenir au jeu après autant de temps mis de côté, a admis le Suédois. Je viens de jouer trois matchs dans une courte période. Je me sens bien physiquement. C'est si excitant de revenir au jeu. Je réalise à quel point ça m'avait manqué. Je pense que mon jeu s'en va dans la bonne direction. »

Folin a confirmé que le plan de l'organisation est de lui faire voir de l'action sur une période de deux semaines dans la Ligue américaine, soit le maximum permis dans la convention collective pour un stage de remise en forme. Les Canadiens ont choisi une portion assez chargée du calendrier de son club-école alors que Folin pourrait jouer un total de sept rencontres.

***

Le Rocket pourrait obtenir du renfort en vue des trois prochains matchs qu'il disputera cette semaine. Le capitaine Xavier Ouellet, absent depuis le 13 novembre pour une blessure au bas du corps, serait près d'un retour au jeu même s'il n'a toujours pas repris l'entraînement avec ses coéquipiers sur la patinoire. Alex Belzile pourrait aussi revenir à l'action, lui qui avait été ébranlé lors d'un match à Toronto le 20 novembre.

Les deux vétérans commencent à manquer sérieusement au Rocket qui commence soudainement à manquer de profondeur. Le club vient de glisser au cinquième rang de sa section, en dehors du portrait des séries avec une fiche de trois victoires à ses neuf derniers matchs.

La troupe de Joël Bouchard reçoit les Monsters de Cleveland mercredi à la Place Bell avant de reprendre la route pour Syracuse et Springfield, vendredi et samedi prochain. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.