Skip to main content

Les Sharks passent à autre chose après leur revers contre l'Avalanche

Ils regrettent avoir raté une belle chance, mais se disent qu'ils ont récupéré l'avantage de la glace dans cette série de l'Ouest

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

DENVER - Les joueurs des Sharks de San Jose étaient frustrés par leur incapacité à marquer, mais ils avaient déjà porté leur attention sur leur prochain match à domicile peu après leur revers de 3-0 aux mains de l'Avalanche du Colorado dans le match no 4 de la deuxième ronde de l'Association de l'Ouest au Pepsi Center jeudi.

Ils n'ont pu profiter de la chance qui leur était offerte de prendre les devants 3-1 dans cette série quatre de sept, et les Sharks et l'Avalanche sont désormais à égalité 2-2 alors que le match no 5 sera présenté à San Jose samedi (22 h (HE); NBCSN, CBC, SN, TVAS).

À LIRE AUSSI: L'Avalanche blanchit les Sharks pour égaler la sérieMacKinnon trouve encore un moyen de mener l'Avalanche à la victoire

« Nous sommes déçus, c'est certain, a admis le gardien Martin Jones. Il s'agissait d'une belle occasion pour nous, mais gagner en séries est censé être difficile. La série est égale 2-2, nous avons l'avantage de la glace jusqu'à la fin, alors nous devrons nous remettre au travail dès le prochain duel. »

Les Sharks ne sont pas entièrement déçus de leur première moitié de match dans la quatrième rencontre, du moins jusqu'à ce que Nathan MacKinnon frappe un disque au vol sur un retour à 10:34 de la deuxième période pour donner les devants 1-0 au Colorado.

« À mi-chemin dans le match, j'avais le sentiment que l'équipe qui allait marquer en premier allait gagner, a admis l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer. Ils ont obtenu ce but, l'énergie qui allait avec ainsi qu'un peu de momentum, ce qui leur a permis de remporter quelques batailles de plus que nous à partir de là.

« J'ai vraiment senti que le match était à notre portée, du moins jusque-là. C'est une chance ratée, mais nous avons repris l'avantage de la glace [en l'emportant 4-2 dans le match no 3 mardi], alors nous allons retourner à la maison et faire le travail. »

Le trio pivoté par MacKinnon, qui se trouve à égalité avec son coéquipier Mikko Rantanen au premier rang des pointeurs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley avec 13 points, a représenté un défi constant pour les Sharks. MacKinnon a été jumelé à Gabriel Landeskog ainsi qu'à Rantanen ou Alexander Kerfoot.

« Ils misent sur un trio incroyable, a mentionné le défenseur des Sharks Erik Karlsson. Ils sont bons. Ils vont créer des choses. Nous avons réussi à les contenir à un niveau que nous pouvons contrôler, mais ils vont quand même générer des chances et marquer des buts. Il faudra trouver un moyen de l'emporter quand même.

« Ils ont trois autres trios qui vont sauter sur la glace et qui seront opposé au reste de notre équipe. Nous avons besoin d'en obtenir un peu plus. Ce ne fut pas notre meilleur effort aujourd'hui. Nous sommes toutefois encore dans le coup. Nous n'avons simplement pas trouvé de façon de marquer afin de nous emparer du momentum. Il arrive que les choses se passent ainsi. Nous devons simplement apprendre de ça, retourner à San Jose et offrir un meilleur effort au cours du prochain match. »

Un élément qui a vraiment nui aux Sharks est leur jeu de puissance, qui a été blanchi en deux occasions dans le match no 4 et qui affiche un rendement de 1-en-10 dans la série. Les Sharks n'ont décoché aucun tir au cours de leurs deux occasions dans le match no 4.

« Nous devons le faire fonctionner, a reconnu DeBoer. Ce ne fut pas très bon. Joe Pavelski n'est pas là, mais les autres joueurs doivent trouver un moyen de faire le travail. »

Pavelski, le capitaine des Sharks, n'a pas joué dans la série après avoir subi une blessure dans le match no 7 de la première ronde contre les Golden Knights de Vegas.

« Nous nous ennuyons de lui dans toutes les facettes du jeu, c'est certain, a noté l'attaquant Tomas Hertl. Il est notre leader. Nous aimons pouvoir compter sur lui en tout temps, c'est évident, mais principalement en avantage numérique parce qu'il est capable de faire dévier toutes les rondelles et il sait toujours où se placer pour marquer. Nous avons obtenu quelques bonnes chances, mais nous devrons faire un peu mieux dans cette facette du jeu. »

Ce sera le thème du match no 5, faire un peu dans tous les aspects. Cela comprend le fait d'être un peu plus opportunistes, a déclaré l'attaquant Logan Couture. L'attaquant Gustav Nyquist, par exemple, a été frustré par le gardien de l'Avalanche Philipp Grubauer sur une échappée alors qu'il restait 20 secondes à écouler à la deuxième période.

Video: SJS@COL, #4: Grubauer résiste à Nyquist tard en 2e

« Il semble que ce soit l'histoire de la série. Lorsque nous n'avons pu profiter de nos bonnes chances de marquer, ça nous a coûté cher, a souligné Couture. Il est arrivé beaucoup trop souvent que nous ayons eu de bonnes chances en échappée ou encore sur un tir de l'enclave sans pouvoir en profiter, et de les voir marquer peu de temps après. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.