Skip to main content

Les Sharks « frustrés et déçus » par leur défaite dans le match no 2

San Jose a été incapable d'augmenter son avance dans sa série contre l'Avalanche après avoir ouvert la marque en première période

par Dave Stubbs @Dave_Stubbs / Chroniqueur NHL.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose ont, pendant un moment du moins, eu l'Avalanche du Colorado exactement là où ils le voulaient. Ils ont cependant été confus et déçus lorsque la sirène finale s'est fait entendre, au terme de leur défaite de 4-3 aux mains de l'Avalanche dans le match no 2 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest.

Plutôt que de mener 2-0, les Sharks se dirigent vers Denver avec la série égale 1-1, alors que le match no 3 sera présenté mardi (22 h (HE); NBCSN, SN, CBC, TVAS).

À LIRE AUSSI: Le premier trio de l'Avalanche est réuni et s'imposeL'Avalanche remporte le match no 2 et crée l'égalité face aux Sharks

« Nous menions 1-0 (en première période), a rappelé le défenseur des Sharks Marc-Édouard Vlasic. Nous aurions dû continuer à pousser et inscrire les deuxième et troisième buts, ce qui aurait mis fin au match. Nous leur avons permis de demeurer dans le match. »

Evander Kane était d'accord avec son coéquipier.

« Nous aurions dû les sortir du match plus tôt », a affirmé Kane, qui a donné à San Jose sa seule avance du match en inscrivant le premier but de la rencontre à 7:57 de la première période. « Nous avons eu des chances d'ajouter à notre avance, mais nous ne l'avons pas fait. »

Colorado a changé le cours de la partie en période médiane en inscrivant deux buts, et en a ajouté un autre au milieu du troisième tiers. Les choses sont devenues intéressantes au cours des dernières minutes du match, alors que les Sharks ont inscrit deux filets, un avant et un après le quatrième de l'Avalanche. San Jose n'a toutefois pas complété de remontée miracle comme celle réussie dans le match no 7 de la première ronde contre les Golden Knights de Vegas, alors que les Sharks ont effacé un déficit de 3-0 en troisième période pour finalement l'emporter 5-4 en prolongation et ainsi avancer au deuxième tour.

« Nous aurions dû être en avance par deux ou trois buts après la première période, a déclaré l'attaquant des Sharks Logan Couture. Nous avons obtenu trop de bonnes chances pour ne marquer qu'un but… nous aurions dû nous bâtir une plus grande avance, mais ils ont trouvé leurs repères en deuxième.

« J'ai trouvé que nous avons connu une bonne première période. Nous aurions dû avoir deux ou trois buts d'avance. Nous avons eu de très bonnes chances et nous devons en profiter à ce moment-ci de la saison. Si nous l'avions fait, nous nous serions donné un très bon coussin,

« Nous sommes très frustrés et déçus. J'espère que nous pourrons nous en remettre rapidement et être prêts pour le prochain match. Nous avons accordé des buts à la fin de longues présences, alors que des joueurs sont demeurés coincés sur la glace pendant de longs moments. Ils ont eu l'air plus rapides que nous. Je ne sais pas si c'est parce que nous n'étions pas prêts, ou s'il y a une autre raison. »

Video: COL@SJS, #2: Grubauer sort la mitaine sur Couture

Les Sharks, qui avaient remporté trois matchs de suite à domicile en séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2019, montraient un dossier de 3-0 depuis le début du tournoi printanier lorsqu'ils menaient après une période, mais ils n'ont pas été en mesure de trouver des réponses à la vitesse et à l'opportunisme de l'Avalanche au cours des 30 minutes suivantes.

« Il s'agit de deux équipes très comparables, a assuré l'entraîneur de San Jose Peter DeBoer. Ils ont trouvé une manière de créer l'égalité dans la série. Nous devrons aller chez eux et remporter au moins un match. C'est ce qui se passe à ce moment-ci de la saison. Ce sont les huit dernières équipes en lice, toutes les formations sont bonnes. »

Le défenseur Erik Karlsson a bien aimé plusieurs choses qu'il a vues de la part des Sharks, mais il a admis que l'incapacité de l'équipe à augmenter leur avance lorsque le pointage était 1-0 a fait dérailler leur plan de match.

« Nous avons réalisé plusieurs bonnes choses, nous avons simplement été incapables de marquer », a résumé Karlsson, qui a terminé la soirée avec une mention d'aide ainsi que six tirs, un sommet du côté de San Jose, en 12 tentatives. « Nous étions de plus en plus frustrés à mesure que le match progressait, et nous avons commencé à jouer de manière un peu trop individuelle. Ça ne fonctionne plus en séries. Nous devrions le savoir, mais ce ne fut pas le cas. Ils ont profité de leurs chances et ont fait en sorte de nous faire jouer du hockey de rattrapage, et il nous a manqué de temps à la fin.

« Nous devons continuer de pousser et de faire les bonnes choses. Nous devons ce que nous devons faire dans ce vestiaire. Nous devons ajouter ça à notre bagage et apprendre de cette rencontre. Nous savons ce que nous devons faire pour connaître du succès. Malheureusement, nous n'avons pas réussi à le faire pendant 60 minutes. Sur les quelques chances qu'ils ont obtenues, ils ont profité de bonds favorables et nous ont fait payer. »

Le défenseur Brent Burns a inscrit un doublé et ajouté une mention d'aide, mais sa contribution offensive ne lui a pas apporté de réconfort en raison du pointage final.

Video: COL@SJS, #2: Burns trouve l'ouverture devant Grubauer

« Ils forment une bonne équipe, ils vont rebondir, nous le savions, a-t-il indiqué. À ce moment de la saison, il faut oublier rapidement et passer au prochain match, que vous gagniez ou perdiez. Nous devrons être meilleurs au cours du prochain duel. Nous savons qu'ils vont avoir des ailes à domicile. »

Et Burns a répondu en deux syllabes lorsqu'il lui a demandé ce que les Sharks devaient faire de différent dans le match no 3.

« Gagner. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.