Skip to main content

Crosby : La fenêtre est toujours ouverte pour les Penguins

Le joueur de centre reste indifférent aux commentaires de Malkin et de Letang à propos du nombre d'occasions restantes pour remporter la Coupe Stanley

par Wes Crosby / Correspondant indépendant NHL.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - Sidney Crosby ne pense pas que la fenêtre des Penguins de Pittsburgh pour remporter la Coupe Stanley se referme. Il ne l'envisagera probablement jamais.

« Je ne pense pas que quelqu'un puisse prédire cela », a déclaré le capitaine de 32 ans de Pittsburgh, dimanche. « C'est aux autres de décider quelle est notre fenêtre et de spéculer là-dessus. Avec la façon dont nous nous entraînons, il y aura toujours des attentes envers nous. »

À LIRE AUSSI : Malkin : « Je ne suis pas un joueur fini »Lauzon forcé d'accrocher ses patinsMalkin se voit avec les Penguins encore longtemps

Trois des coéquipiers de Crosby ont avancé que la fenêtre pour remporter la Coupe Stanley à nouveau se referme tranquillement.

Le défenseur Kris Letang l'a d'abord mentionné après un entraînement informel, mardi, quand il a déclaré qu'il s'approche toujours plus de la retraite. Quand le camp d'entraînement s'est amorcé, vendredi, l'attaquant Evgeni Malkin a dit qu'il croit que les Penguins ont entre deux et quatre autres occasions de gagner la Coupe, tandis que l'attaquant Patric Hornqvist a estimé que la fenêtre est d'une durée allant de trois à quatre saisons.

Mais, comme l'a dit son entraîneur Mike Sullivan samedi, Crosby a dit se concentrer uniquement sur la saison à venir. Il pensera à la saison suivante au moment opportun, et ainsi de suite jusqu'à la fin de sa carrière.

Crosby, qui a gagné la Coupe Stanley en 2009, 2016 et 2017, a dit que la façon de penser de ses coéquipiers ne le dérange pas. Ça ne fonctionne simplement pas pour lui.

« Personnellement, je ne suis pas plus motivé en sachant que j'ai une fenêtre de quatre ans, a expliqué Crosby. Je pense que c'est un défi chaque année. C'est assez. C'est là-dessus que tu dois mettre les efforts. »

Pittsburgh a été balayé par les Islanders de New York dans la série de première ronde de l'Association de l'Est lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2019. Lors de son bilan de fin de saison, le 18 avril, le directeur général Jim Rutherford s'est questionné à savoir si les joueurs faisaient désormais preuve de complaisance après avoir soulevé la Coupe Stanley en 2016 et 2017.

Crosby n'a pas ignoré cette affirmation quand le camp d'entraînement a commencé, vendredi.

Video: DET@PIT: Crosby saute sur une rondelle libre

« Je pense que tu dois avoir un certain désir de vaincre une fois rendu en séries. Tu dois avoir un sentiment d'urgence et être désespéré, a fait valoir Crosby. Tu ne peux pas attendre de tirer de l'arrière 2-0 ou 3-0 dans une série avant de te motiver. Parfois, tu penses que l'expérience que tu possèdes te donne un avantage. C'est le cas si tu l'utilises, mais sinon, ça ne fait pas une grande différence. Il faut souligner l'importance du sentiment d'urgence et du désir de vaincre. »

Cette complaisance qu'a perçue Rutherford est peut-être ce qui l'a incité à remanier sa formation. L'attaquant Phil Kessel, un membre important des conquêtes de 2016 et 2017, a été échangé aux Coyotes de l'Arizona en retour de l'attaquant Alex Galchenyuk, le 29 juin. L'attaquant Dominik Kahun a été acquis dans une transaction avec les Blackhawks de Chicago, le 15 juin, et l'attaquant Brandon Tanev a accepté un contrat de six ans, le 1er juillet.

Les trois nouveaux venus se sont entraînés au sein du top-6 de Pittsburgh au cours des premiers jours du camp.

« L'énergie de ces joueurs qui obtiennent un nouveau départ est difficile à égaler », a noté Crosby, qui a pivoté le premier trio avec Kahun sur sa droite. « C'est toujours important de souligner l'énergie que ces joueurs apportent. Que ce soit un jeune qui arrive ou un joueur qui s'amène d'une autre équipe, ce sont de petites choses qui font une grosse différence. Ces joueurs pourront assurément nous aider. »

Mais les Penguins n'ont pas un visage bien différent de l'équipe qui a été balayée il y a cinq mois. Crosby n'y voit pas d'inconvénient. Au lieu de penser au nombre de bonnes années restantes à ce groupe, il préfère utiliser l'histoire comme argument pour expliquer pourquoi la fenêtre devrait rester ouverte.

« On pensait probablement que nous n'étions pas une équipe capable de gagner la Coupe en décembre 2016, mais nous avons trouvé une façon de gagner, a lancé Crosby. Tu dois prendre les choses une année à la fois. Tu te prépares pour être à ton mieux. Comme équipe, tu veux atteindre l'objectif ultime chaque année, peu importe l'âge que tu as. C'est la même approche chaque année. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.