Skip to main content

Malkin : « Je ne suis pas un joueur fini »

L'attaquant russe a commencé à s'entraîner plus tôt dans l'espoir de rebondir cette saison avec les Penguins

par Wes Crosby / Correspondant indépendant NHL.com

CRANBERRY, Pennsylvanie - Evgeni Malkin a quelque chose à prouver à l'approche de sa 14e saison avec les Penguins de Pittsburgh.
 
« Je veux montrer à tout le monde que je ne suis pas un joueur fini, a déclaré le joueur de centre des Penguins. J'ai hâte de le montrer. »

Le vétéran de 33 ans a récolté 72 points (21 buts, 51 passes) en 68 matchs la saison dernière. Mais ce que Malkin n'a surtout pas aimé, c'est son différentiel de moins-25, le pire de sa carrière, et son total de 89 minutes de pénalités, le plus élevé dans l'équipe.
 
Ce qui a incité Malkin à modifier sa façon de s'entraîner cet été.

À LIRE : Contrat d'un an pour Pettersson | Lauzon forcé d'accrocher ses patins
 
L'attaquant Alex Galchenyuk, qui a été obtenu des Coyotes de l'Arizona le 29 juin dernier dans le cadre d'une transaction qui impliquait l'attaquant Phil Kessel, a patiné avec Malkin à Miami à une reprise. Malkin s'est ensuite rendu à Moscou, où il a enfilé les patins en compagnie de plusieurs joueurs de la LNH. Il est revenu à Pittsburgh il y a deux semaines, plus tôt que d'habitude, pour rejoindre des coéquipiers des Penguins en vue de séances d'entraînement informelles.
 
« Quand tu connais une mauvaise saison, tu veux te racheter, a dit Malkin. Par exemple, mes points [la saison dernière], ce n'est pas une grande saison. Je ne suis pas content, c'est sûr. Maintenant, c'est un nouveau défi. Je veux revenir à mon plus haut niveau. C'est comme si je savais que je peux encore jouer au meilleur niveau qui soit. »
 
Malkin n'est pas seulement déterminé à mieux faire individuellement. Il veut voir les Penguins obtenir de meilleurs résultats après que ceux-ci eurent été balayés par les Islanders de New York au premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Est, le printemps dernier.
 
Malkin a inscrit un but et une passe dans le premier match de cette série, mais il a ensuite été limité à une mention d'aide dans les trois dernières rencontres.
 
Sidney Crosby, qui n'a amassé qu'une passe au fil de cette même série, a souligné le fait que Malkin n'a pas été le seul à connaître des moments difficiles. Mais il s'est dit certain que son coéquipier de longue date saura se servir de ses difficultés comme motivation pour mieux faire cet hiver.
 
« Tout le monde passe par toutes sortes de moments au cours d'une saison. Parfois, ça vient plus facilement qu'à d'autres moments, a noté Crosby. Il a continué de chercher à rivaliser et de travailler, de la même manière que d'autres joueurs l'ont fait même s'ils ont connu toutes sortes de moments, eux aussi. C'est un nouveau départ pour tout le monde. Je pense que tout le monde est content de ça.
 
« [Malkin] est un compétiteur. Il est exigeant envers lui-même. Je suis certain qu'il est content de pouvoir repartir à neuf, lui aussi. »

Video: WSH@PIT: Malkin obtient son 1000e point dans la LNH
 
Ç'a semblé évident durant un petit instant, vendredi, à l'occasion de la première journée du camp d'entraînement des Penguins au UPMC Lemieux Sports Complex. Pendant un match intraéquipe mettant aux prises une équipe menée par Malkin et une autre par Crosby, Malkin a provoqué un revirement en volant la rondelle à la ligne bleue pour ainsi s'échapper. Il a tiré la rondelle au-dessus du gant du gardien Matt Murray.
 
« J'ai juste vu le gant qui était haut, il y avait une petite ouverture, a dit Malkin. J'ai juste tiré. Ce n'est pas comme si c'était un joli but. Mais je suis fébrile. C'était le premier petit match, et ça m'a permis de gagner un petit peu de confiance. »
 
L'entraîneur Mike Sullivan a remarqué ce niveau de confiance chez Malkin, mais surtout le niveau d'effort qui l'accompagnait.
 
« Il est en superbe forme, a dit Sullivan. Il a travaillé extrêmement fort cet été pour se préparer en vue de ce camp d'entraînement. Je sais à quel point c'est important pour lui. C'est important pour lui d'être un meneur, et il veut notamment donner l'exemple. »
 
Lors des exercices à l'attaque, Malkin s'est retrouvé au centre du deuxième trio avec Galchenyuk à l'aile gauche et Brandon Tanev à droite. Tanev a signé un contrat de six ans au salaire annuel moyen de 3,5 millions $, le 1er juillet.
 
« Ils sont affamés, a dit Malkin de Galchenyuk et Tanev. Ils sont jeunes. Ils veulent gagner à tous les matchs. »
 
Malkin estime qu'il est tout aussi affamé. Mais étant donné qu'il est plus vieux et que la fenêtre d'opportunité pour remporter un championnat avec le noyau actuel composé de Malkin, Crosby et le défenseur Kristopher Letang va bientôt se refermer, il tient mordicus à afficher du leadership.
 
« Je sais que j'ai 33 ans, a souligné Malkin. Il y a de jeunes joueurs ici. Mais je veux être un meneur. Nous avons une équipe formidable. Nous avons encore deux bonnes - peut-être trois ou quatre - chances de l'emporter à nouveau. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.