Skip to main content

Les Oilers ne sont pas pressés de trouver un nouveau DG

Edmonton doit « choisir le bon » après une décennie d'instabilité

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON -- Les Oilers d'Edmonton vont s'adonner à un numéro d'équilibriste au cours des prochains jours après avoir congédié leur président des opérations hockey et directeur général Peter Chiarelli mardi soir. Ils ont besoin de changement, mais ils ne sont pas prêts à sacrifier leur avenir.

« On doit évaluer tous les éléments de l'organisation », a déclaré Bob Nicholson, le directeur général et vice-président du Oilers Entertainment Group, au Rogers Place mercredi. « Je tiens à répéter que nous avons de très bons joueurs et un très bon personnel, mais il semble y avoir quelque chose dans l'eau d'Edmonton qui nous nuit. Nous devons trouver quel est le problème. » 

À l'aube du la fin de semaine du Match des étoiles 2019 Honda de la LNH et de la pause obligatoire de cinq jours qui en découle, les Oilers (23-24-3) occupent la septième position dans la section Pacifique avec 49 points, trois derrière l'Avalanche du Colorado et la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest.

À LIRE AUSSI : Les Oilers congédient Peter ChiarelliProlongation de contrat de trois ans pour Koskinen à EdmontonLes Oilers en quête de solutions pour leur inconstance

« Je veux être bien clair, car je sais qu'il y a des gens qui ne croient pas que cette équipe peut se qualifier pour les séries éliminatoires, a ajouté Nicholson. Tout le monde au sein de cette organisation et de ce vestiaire y croit.

« L'autre facteur à retenir, c'est que nous n'allons pas échanger un de nos atouts pour essayer de trouver une solution rapide et à court terme. Nous ferons des transactions à la date limite (le 25 février) si ce sont de bonnes transactions nous permettant de participer aux séries, mais nous ne sacrifierons pas notre avenir. »

Nicholson a annoncé que le directeur général adjoint Keith Gretzky s'occupera de certaines tâches habituellement réservées au DG, mais que toute transaction devra être approuvée par un groupe élargi, dont il fait partie, au sein de l'équipe des opérations hockey.

Il a également mentionné que sa tâche principale est de trouver un nouveau directeur général.

Ce sera une décision critique puisque l'un des premiers mandats du nouveau DG sera d'embaucher un entraîneur. Ken Hitchcock a été engagé le 20 novembre 2018 pour remplacer Todd McLellan, mais son contrat n'est valide que pour le reste de la présente campagne. 

Il est aussi primordial de recruter le bon directeur général, car le capitaine Connor McDavid, qui a remporté le trophée Art-Ross remis au meilleur marqueur de la LNH lors des deux dernières saisons, sera bientôt au sommet de son art, lui qui n'a que 22 ans.

Video: EDM@VAN: McDavid bat Markstrom d'un tir rapide

Nicholson convient que les Oilers doivent cesser de changer régulièrement d'entraîneurs et de directeurs généraux. L'équipe a eu quatre directeurs généraux (Kevin Lowe, Steve Tambellini, Craig MacTavish, Chiarelli) et huit entraîneurs (MacTavish, Pat Quinn, Tom Renney, Ralph Krueger, Dallas Eakins, Todd Nelson, McLellan, Hitchcock) depuis le début de la saison 2006-07, dont quatre entraîneurs lors de cinq dernières années.

Edmonton n'a participé aux séries éliminatoires qu'une seule fois au cours de cette période (2016-17).

« Le point que vous soulevez à propos de ces changements constants est valide, a indiqué Nicholson. C'est pour cette raison que nous ne sommes pas pressés de trouver un nouveau directeur général, car nous devons choisir le bon. » 

Les Oilers ont désespérément besoin de renforts sur les ailes pour soutenir leurs excellents centres. McDavid a 73 points (29 buts, 44 aides) en 49 parties cette saison, à égalité au deuxième rang des marqueurs du circuit et cinq points derrière Nikita Kucherov du Lightning de Tampa Bay. Leon Draisaitl a 61 points (27 buts, 34 aides) en 50 matchs et Ryan Nugent-Hopkins en a 46 (16 buts, 30 aides) en 50 rencontres.

Video: DET@EDM: Draisaitl inscrit les Oilers au pointage

Hormis Alex Chiasson (17 buts), aucun ailier d'Edmonton n'a compté plus de cinq buts (Milan Lucic, Zack Kassian).

Cependant, Nicholson a exclu la possibilité que les Oilers échangent leur choix de première ronde au repêchage 2019 de la LNH et il s'est montré réticent à se départir de ses meilleurs espoirs, tels que les attaquants Kailer Yamamoto, le 22e choix du repêchage de 2017, et Jesse Puljujarvi (le 4e choix en 2016) ainsi que les défenseurs Caleb Jones (117e choix en 2015), Ethan Bear (124e choix en 2015) et Evan Bouchard (10e choix en 2018).

« Nous allons tenter d'améliorer notre attaque et notre défense, mais nous n'échangerons pas notre premier choix, a-t-il soutenu. Quant à nos meilleurs espoirs, nous ne les laisserons pas partir à moins d'obtenir de très bons éléments en retour. »

Le développement prendra également plus d'importance chez les Oilers.

« Nous voulons que nos jeunes joueurs se développent davantage dans la Ligue américaine de hockey, a poursuivi Nicholson. Nous avons de très bons joueurs et je crois que nous les avons fait graduer un peu trop tôt en espérant qu'ils soient prêts, mais ils ne le sont pas tout à fait.

« Je crois que laisser (nos joueurs) acquérir plus de maturité dans les ligues mineures … est un changement que nous devons apporter. Nous avons rétrogradé [Yamamoto] aujourd'hui. Il est presque prêt, mais il doit avoir plus de temps de glace. Nous croyons en lui et à l'avenir, nous devons procéder ainsi avec plus de joueurs. »

Video: BOS@EDM: Yamamoto utilise sa vitesse et fait 1-1

La direction des Oilers, l'actuelle et la prochaine, pourrait aussi avoir peu de marge de manœuvre en ce qui concerne les contrats.

McDavid écoule la première année d'un contrat de huit ans d'une valeur de 100 millions de dollars; Draisaitl en est à la deuxième année d'une entente de huit saisons d'une valeur de 68 millions de dollars; Lucic est dans la troisième année d'un contrat de sept ans d'une valeur de 42 millions de dollars; Nugent-Hopkins écoule la cinquième année de son contrat de sept ans d'une valeur de 42 millions de dollars; et le défenseur Andrej Sekera, qui n'a toujours pas joué cette saison en raison d'une déchirure au tendon d'Achille, en est à la quatrième année d'une entente de six ans d'une valeur de 33 millions de dollars.

Le vétéran gardien Cam Talbot pourrait être disponible avant la date limite des transactions 2019 de la LNH. Il pourra se prévaloir de son statut de joueur autonome sans compensation le 1er juillet et les Oilers ont fait signer un contrat de trois ans d'une valeur de 13,5 millions de dollars au gardien Mikko Koskinen lundi. Koskinen serait devenu joueur autonome sans compensation le 1er juillet.

Au milieu de tous ces bouleversements, Nicholson tient à mentionner aux partisans des Oilers qu'il ne s'agit pas d'une reconstruction complète.

« Je suis sincèrement convaincu que nous ne sommes pas en reconstruction, a-t-il affirmé. Nous avons le meilleur joueur au monde (McDavid) ainsi que d'autres excellents joueurs dans ce vestiaire. Ce sera génial de pouvoir compter sur Oscar (Klefbom) lorsqu'il sera remis (de sa fracture à un doigt après la pause du Match des étoiles), nous avons besoin de lui à la ligne bleue. Nous avons de très bons éléments, mais oui, nous devons mieux les entourer. Je crois que plusieurs solutions se trouvent au sein même de cette équipe. Je crois que nos partisans le savent et qu'ils veulent que nous soyons plus constants. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.