Skip to main content

Les Oilers en quête de solutions pour leur inconstance

L'entraîneur Hitchcock croit qu'Edmonton doit s'améliorer à 5-contre-5 pour être dans la course aux séries

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

EDMONTON - Les Oilers d'Edmonton ont souvent fait un pas en avant et deux en arrière, parfois dans la même semaine, et ils savent que ce n'est pas la bonne recette pour participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2019.

« C'est simplement frustrant », a confié l'attaquant Leon Draisaitl après un revers de 7-4 face aux Hurricanes de la Caroline, dimanche au Rogers Place, au cours duquel ils ont tiré de l'arrière 6-1. « On avance, puis on recule. C'est comme monter et redescendre. C'est frustrant, mais nous devons trouver des solutions. »

La défaite était la deuxième en autant de jours à domicile pour les Oilers, qui ont encaissé un revers de 5-2 contre les Flames de Calgary samedi. Les défaites sont survenues après deux gains consécutifs face aux Sabres de Buffalo et aux Canucks de Vancouver.

À LIRE AUSSI : Boucher : Un drôle de jeu dans l'Association de l'OuestQuels joueurs pourraient déménager à la date limite des transactions?

Edmonton (23-23-3, 49 points) vient au sixième rang de la section Pacifique, trois points derrière les Canucks de Vancouver et la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Association de l'Ouest.

Le prochain match des Oilers est contre les Red Wings de Detroit, mardi au Rogers Place (21 h HE, NBCSN, SN1, SNE, SNO, SNP, NHL.TV), le dernier avant le congé obligatoire de cinq jours du weekend du Match des étoiles Honda 2019 de la LNH.

« Nous savons que nous sommes dans la course », a dit le défenseur Adam Larsson. « Ces deux matchs ne sont pas ce que nous voulions, mais c'est encore tôt et tout peut encore changer au classement. Tu dois simplement continuer à compétitionner. »

Les Oilers ont montré un dossier de 9-2-2 immédiatement après que Ken Hitchcock eut pris la barre de l'équipe le 20 novembre. Au cours des deux premiers mois depuis l'arrivée de Hitchcock, les Oilers montrent une fiche de 14-13-2.

« C'est le moment de l'année où tu peux gagner chaque match si tu écoules les punitions et que tu joues de la bonne façon à 5-contre-5, a noté Hitchcock. Nous n'écoulons pas les pénalités (six buts contre en désavantage numérique lors des cinq derniers matchs) et nous ne jouons pas assez bien à 5-contre-5. Ça nous a coûté cher trop souvent. »

Les Oilers montrent une fiche de 5-9-0 depuis le 20 décembre et au cours de cette période, ils ont 522 tirs tentés à 5-contre-5 contre 660. Leurs 522 lancers sont le plus bas total dans la Ligue pour cette période, et le différentiel de moins-138 est le deuxième pire, devant les Kings de Los Angeles, qui affichent un différentiel de tirs tentés de moins-148.

Video: EDM@VAN: McDavid bat Markstrom d'un tir rapide

« C'est la raison pour laquelle nous sommes une équipe qui joue pour ,500. Si nous réglons le problème, nous renverserons la vapeur, a expliqué Hitchcock. Tu ne peux pas connaître une bonne séquence de cette façon. Si tu n'es pas assez bon à 5-contre-5, tu ne peux pas aligner les victoires. Nous sommes incapables de prendre notre envol. »

Edmonton continue d'obtenir une production constante de ses attaquants Connor McDavid, Leon Draisaitl et Ryan Nugent-Hopkins. McDavid, qui a obtenu deux mentions d'aide contre les Hurricanes, a amassé 11 points (six buts, cinq passes) au cours des sept derniers matchs et est quatrième dans la LNH avec 72 points (29 buts, 43 mentions d'aide) en 48 parties, derrière Nikita Kucherov du Lightning de Tampa Bay (78 points) et Johnny Gaudreau des Flames de Calgary et Mikko Rantanen de l'Avalanche du Colorado (73 points chacun).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.