Skip to main content

30 en 30: Les grands enjeux chez les Flyers

Les jeunes Schenn et Couturier doivent continuer de s'épanouir tandis que Voracek doit revenir fort

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Les Flyers de Philadelphie ont terminé la dernière saison en force, grâce à un dossier de 16-6-3 dans leurs 25 derniers matchs qui leur a permis de se hisser jusqu'à la deuxième place de quatrième as de l'Association de l'Est.

Ils se sont inclinés d'entrée de jeu en séries éliminatoires, en six matchs contre les Capitals de Washington. Le directeur général Ron Hextall n'a pas beaucoup bougé pendant la saison morte, en partie parce qu'il croit que la formation en place est capable de faire mieux.

« Je martèle le message depuis deux ans. L'amélioration doit venir de l'intérieur. Nous devons repêcher des joueurs et les développer, a-t-il noté. Certains de nos joueurs doivent être meilleurs qu'ils l'ont été au cours de la dernière année. »

Voici quatre raisons d'être optimiste.

1. Brayden Schenn sur la lancée

Brayden Schenn, 24 ans, a débloqué à l'attaque en 2015-16, établissant des sommets personnels dans la LNH dans les colonnes des buts (26), des passes (33), des points (59), des filets en supériorité numérique (11) et des points en supériorité (22).

Au cours des trois dernières saisons, il est un des 10 attaquants âgés de 25 ans et moins qui a totalisé au minimum 18 buts et 40 points à chacune des saisons, selon HockeyReference.com.

« Brayden est un très bon jeune joueur qui ne cesse de progresser et nous souhaitons que ça se poursuive, a dit Hextall. C'est un travailleur acharné. Il commence à comprendre toutes les subtilités du jeu. Il vient de connaître sa meilleure saison. Nous espérons donc qu'il continue dans la même veine. Je crois qu'il va le faire. »

30 en 30 Flyers: Aperçu de la saison | Analyse pour les poolers | Meilleurs espoirs

2. Stabilité devant le but

Les difficultés que les Flyers ont connus devant le filet la saison dernière ont été rarement attribuables aux performances des gardiens Steve Mason et Michal Neuvirth.

L'équipe a permis en moyenne 30,7 lancers par match - huitième total le plus élevé de la ligue. Des équipes qui ont pris part aux séries éliminatoires, seuls les Blackhawks de Chicago ont été pires (30,8).

Les gardiens ont conservé le deuxième meilleur taux d'efficacité tirs-arrêts de la ligue à égalité numérique, avec 0,933, tout juste derrière les Rangers de New York (0,934).

Le brio de Mason au cours du dernier droit de la saison a été le principal facteur de la présence des Flyers en séries. Il a commencé 16 des 17 matchs de l'équipe entre les 5 mars et 9 avril, se forgeant un dossier de 10-4-3 assorti d'une moyenne de buts accordés par sortie de 2,14 et un taux d'efficacité de 0,924.

Neuvirth a été limité à 32 matchs en raison de blessure, mais les 18 gains à sa fiche étaient son deuxième meilleur total dans la LNH. Parmi les gardiens ayant joué au moins 30 matchs, son taux d'efficacité de 0,924 a été le quatrième meilleur de la ligue, à égalité, et sa moyenne de 2,27 la septième meilleure, à égalité.

3. Des jeunes très prometteurs

Les Flyers regorgent de bons jeunes défenseurs prometteurs, comme l'illustré l'arrivée en fanfare de Shayne Gostisbehere, choix de troisième tour en 2012 (no 78), qui a été finaliste pour l'obtention du trophée Calder.

Entre les années 2013 et 2015, ils ont utilisé trois de leurs quatre choix de premier tour afin de repêcher un défenseur. Samuel Morin, Travis Sanheim et Ivan Provorov sont tous voués à un bel avenir dans la LNH. En 2015-16, Morin a connu une solide première saison dans la Ligue américaine de hockey (LAH), Provorov a été choisi le défenseur par excellence de la Ligue canadienne de hockey (LCH) et Sanheim a pris le quatrième rang des meilleurs marqueurs chez les défenseurs de la Ligue junior de l'Ouest, avec 68 points.

Les Flyers sont également bien nantis à d'autres positions. Le joueur de centre Travis Konecny, 24e choix du repêchage 2015, a inscrit 30 buts et 101 points, bon pour le huitième rang des marqueurs de la Ligue junior de l'Ontario.

Carter Hart, choix de deuxième tour en 2016 (no 48), a été le meilleur gardien de la LCH. L'ailier droit Nicolas Aubé-Kubel, choix de deuxième ronde en 2014 (no 48) a obtenu 38 filets en 61 rencontres dans l'uniforme des Foreurs de Val-d'Or, dans la LHJMQ.

4. La deuxième année de Dave Hakstol

À sa première saison dans la LNH, Hakstol a dissipé le doute quant à sa capacité de diriger des professionnels en aidant les Flyers à se qualifier aux séries éliminatoires. Hextall s'attend à ce que l'équipe connaisse plus de succès cette saison.

« Les joueurs savent maintenant que le niveau d'espérance est relevé, a-t-il soulevé. C'est une bonne chose. Nous nous attendons à ce que chacun d'entre eux se présente au camp en bonne condition physique et que tous soient au sommet de leur forme ou presque pendant l'année. Ce n'est pas exagéré de penser ça. Le message de Dave est clair. Il prêche par l'exemple parce qu'il travaille autant que n'importe quel joueur. »

Voici trois grandes questions auxquelles les Flyers font face.

1. D'où viendra l'attaque?

Les Flyers ont été 22e pour ce qui est des buts marqués la saison dernière, avec une moyenne de 2,57 par rencontre. C'est la deuxième plus basse moyenne parmi les équipes qui ont pris part aux séries de la Coupe Stanley.

Le principal ajout a été la mise sous contrat de Dale Weise, auteur de 14 filets en 71 matchs chez les Canadiens de Montréal et les Blackhawks de Chicago. Il n'a fourni qu'un but en 19 matchs, incluant les séries, comme porte-couleurs des Blackhawks.

Les Flyers s'attendent clairement à ce que des joueurs apportent une plus grande contribution à l'attaque, comme Sean Couturier. En 63 matchs, il a fourni 39 points, égalant son sommet personnel établi en 82 matchs en 2013-14. Il a été utilisé dans plus de situations à l'attaque, ayant amorcé 44,63 pour cent de ses présences sur la glace en zone offensive, un sommet pour lui en cinq saisons dans la LNH.

« Nous voulions le voir s'épanouir et c'est ce qu'il a fait, a soulevé Hextall. Il a fait des progrès, si vous regardez sa moyenne de points par match. C'est ce que nous voulons voir, en espérant qu'il franchisse un autre palier cette saison. »

2. La défense sera-t-elle plus étanche?

Les six défenseurs qui ont disputé le dernier match des Flyers en séries sont tous de retour. L'équipe misera de plus sur Michael Del Zotto, qui a été inactif à compter du 13 février en raison d'une blessure à un poignet.

Les Flyers ont été 23e dans la ligue au chapitre des tirs accordés par match, soit en moyenne 30,7 lancers.

Les espoirs forts prometteurs en défense, Provorov et Sanheim, devront faire la démonstration qu'ils peuvent aider immédiatement l'équipe afin de mériter un poste.

« L'erreur à ne pas commettre, c'est de se fier sur des jeunes avant de constater qu'ils ne sont pas prêts, a mentionné Hextall. Et vous voilà au début d'octobre à vous demander ce que vous devez faire. »

3. Jakub Voracek peut-il revenir fort?

Jakub Voracek a réussi 11 buts et amassé 55 points la saison dernière, après qu'il eut été le quatrième marqueur de la LNH avec 81 points en 2014-15.

Il a connu un lent début de saison et il s'est par la suite embourbé en tentant de trop en faire afin d'être à la hauteur du contrat de huit ans qu'il a paraphé en juillet 2015. Il a paru être revigoré par un changement de position, étant muté à l'aile gauche de sa position naturelle qui est l'aile droite. Voracek a manqué trois semaines d'activités en raison d'une blessure à un pied suibi le 25 février. Il n'a pas pu se remettre en marche, étant limité à un but et à six passes en 13 rencontres à la suite de son retour au jeu le 19 mars.

Hextall a dit qu'il ne doute aucunement que Voracek puisse revenir fort cette saison.

« Un joueur qui signe un gros contrat veut généralement en faire plus, a-t-il soumisl. Comme organisation, nous avons mis sous contrat un bon joueur et nous ne nous attendions pas à ce qu'il soit nécessairement plus productif qu'il l'était. Il y a toutefois un fardeau de lié à ça… Je suis sûr que 'Jake' va s'épanouir par rapport à la saison dernière.

« Vous devez parfois éprouver des problèmes ou ne pas jouer à la hauteur de votre potentiel afin de réaliser ce qui vous permet d'être à votre mieux. Il a retenu plusieurs leçons. »

 

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.