Skip to main content

Les efforts de Lindgren finalement récompensés

Le gardien réserviste des Canadiens a sauvé ses coéquipiers du désastre, samedi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal doivent une fière chandelle au gardien réserviste Charlie Lindgren qui les a sauvés du désastre, samedi. 

À LIRE AUSSI : Lindgren et Petry sauvent la mise pour les Canadiens | Un point au goût amer pour les Hurricanes

S'il avait fallu que le scénario des quatre matchs précédents au Centre Bell se répète. Que les Canadiens perdent de nouveau après avoir pris l'avance par plus d'un but.

« Ça nous aurait laissé un goût très amer en bouche », a admis l'attaquant Tomas Tatar, en hochant la tête.

Les joueurs du CH ont pu commenter la victoire acquise à l'arraché - 4-3 en prolongation - face aux Hurricanes de la Caroline avec un sourire dans la voix, plutôt que de l'amertume. Parce qu'on est passé à ça de rire jaune.

« Il y a beaucoup de soulagement de l'avoir emporté, mais d'un autre côté il faut trouver une façon d'en finir en temps réglementaire », a affirmé Jeff Petry, en étant incapable de réprimer un sourire.

Lindgren a sauvé ses coéquipiers du désastre en réalisant un arrêt spectaculaire contre Andrei Svechnikov, au moment où les dernières fractions de seconde de la troisième période s'égrenaient.

« Ç'a été immense (comme arrêt), a commenté Tatar. (Charlie) a réalisé de gros arrêts. Il a été incroyable dans les moments cruciaux. »

Lindgren connaît une saison difficile. Il faut dire qu'il est appelé à s'acquitter de la tâche très ingrate de second violon à Carey Price.

Video: CAR@MTL: Lindgren stoppe Svechnikov à la dernière sec

C'était seulement la cinquième fois qu'on l'envoyait dans la mêlée cette saison depuis son rappel de l'équipe-école de Laval, le 14 décembre. Cinq sorties en deux mois et demi. L'Américain âgé de 26 ans a perdu à ses trois premières sorties, avant de remporter ses deux dernières - la première en fusillade contre les Devils du New Jersey, le 4 février.

« C'est le gars qui travaille le plus fort à l'entraînement, l'a louangé le défenseur Jeff Petry. Ce n'est pas commode de voir peu d'action de la sorte, mais il conserve une attitude positive et il redouble d'ardeur. Je suis content de voir ses efforts être récompensés. »

L'entraîneur Claude Julien a trouvé que Lindgren avait été bon. Il a relevé que ce sont les Hurricanes qui ont bien manœuvré devant lui.

« Les Hurricanes ont le don de marquer à l'aide de tirs de loin avec de la circulation dense devant le gardien », a-t-il fait remarquer.

« Sur leur premier but (celui de Haydn Fleury) après la mise au jeu, c'était la cinquième fois dans leurs derniers matchs qu'ils réussissaient un but semblable, a noté Julien. Ils ont refait le coup au début de la troisième période et leur but égalisateur a été réussi sur une déviation devant le filet. C'est un de leurs atouts. »

Lindgren a confirmé n'avoir rien vu sur les séquences des trois buts.

« Il faut rapidement passer à autre chose quand ça arrive parce qu'il n'y a rien qu'on puisse faire. »

Lindgren a dit que la recette pour lui est de s'entraîner le plus fort possible, tout en scrutant à la loupe tout ce que fait « le meilleur gardien au monde » (Carey Price).

« Je ne tiens aucune journée d'entraînement pour acquis. Je me présente à chacune d'elle pour travailler fort, a-t-il élaboré. J'ai beaucoup à apprendre de Carey. C'est un véritable professionnel et tout un compétiteur. Nous entretenons une bonne relation ensemble. J'essaie d'emmagasiner le plus d'informations possible en le côtoyant. »

Julien a souligné que quand un gardien est peu utilisé comme Lindgren, les séances d'entraînement doivent être comme des matchs pour lui.

« On scrute son travail dans les pratiques et on se demande parfois après s'il a été bon, a confié l'entraîneur. Quand tu pratiques fort, ça rapporte des dividendes comme on l'a vu ce soir parce qu'il a été solide. »

Un sommet pour Tatar 

En obtenant trois passes, Tomas Tatar a éclipsé son sommet personnel de points. Il est rendu à 61 points, trois de plus que son ancienne marque, établie la saison dernière. 

Video: CAR@MTL : Danault laissé seul devant le filet

Le Slovaque âgé de 29 ans est le meilleur marqueur de l'équipe et le meilleur passeur avec 39 aides. Il est à sept buts de son sommet personnel de 29.

« On peut parler du trio dans lequel il évolue qui continue de faire du bon travail », a commenté Julien lorsque questionné au sujet de Tatar.

« Ce trio-là (avec Phillip Danault et Brendan Gallagher) connaît beaucoup de succès contre les meilleurs trios des adversaires, a-t-il poursuivi. Ils travaillent fort en échec-avant, avec comme résultat qu'ils passent beaucoup de temps en zone offensive. Les trois sont bons en repli et c'est de cette façon qu'ils maîtrisent les meilleurs trios adverses. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.