Skip to main content

Un point au goût amer pour les Hurricanes

Les mauvais débuts de match pourraient coûter une place en séries éliminatoires à la Caroline

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Obtenir un point en pleine course aux séries éliminatoires grâce à une remontée de trois buts devrait satisfaire toutes les équipes, malgré la défaite. Ce n'était pas le cas dans le vestiaire des Hurricanes de la Caroline, samedi, où la frustration était palpable même s'ils ont réussi à forcer la prolongation dans la défaite de 4-3 contre les Canadiens de Montréal.

À LIRE AUSSI : Lindgren et Petry sauvent la mise pour les Canadiens | Les efforts de Lindgren finalement récompensés

C'est que le refrain se répète beaucoup trop souvent au goût des Hurricanes. Pour un quatrième match de suite, ils ont cédé le premier but lors d'une rencontre, ce qui fait qu'ils ont un dossier de 1-2-1 durant cette séquence. Avec une course aux séries éliminatoires endiablée dans l'Association de l'Est où seulement trois points séparent la deuxième et la cinquième place de quatrième as, ces mauvais débuts de matchs pourraient être la cause d'un printemps hâtif en Caroline.

« On doit jouer avec plus d'urgence dès le début du match et c'est évident, a souligné l'attaquant Justin Williams. On doit être dans un autre état d'esprit. Parfois, tu dois faire croire à ton cerveau que tu commences le match en tirant de l'arrière par un but. Le problème est dans la manière dont nous avons abordé les matchs dernièrement. C'est correct, sans plus, et pour nous, correct, ce n'est pas assez. »

Les Hurricanes ont connu un difficile début de match, si bien qu'ils ont eu le temps de voir les Canadiens décocher huit lancers et marquer un but - l'œuvre de Philip Danault - avant même de réussir un premier tir sur le gardien Charlie Lindgren.

Le début de deuxième période de la Caroline a été encore plus difficile. Max Domi, à 3:46, et Brendan Gallagher, 17 secondes plus tard, ont battu le gardien Anton Forsberg, à qui ont a indiqué le chemin du vestiaire. Venu en relève, Alex Nedeljkovic a très bien fait et il a stoppé les 18 lancers suivants, avant que Jeff Petry ne s'échappe en prolongation et le déjoue avec un tir dans le haut du filet.

Video: CAR@MTL : Petry joue les héros en prolongation

Pour les deux gardiens, il s'agissait d'une première sortie au Centre Bell en carrière, ce qui résume assez bien la situation devant le filet des Hurricanes. Il y a une semaine, James Reimer et Petr Mrazek ont été blessés dans le match face aux Maple Leafs de Toronto. La présence du gardien d'urgence David Ayres devant le filet et sa victoire des plus surprenantes ont peut-être fait le tour de la planète, mais les lendemains de cette soirée sont moins drôles pour la Caroline, qui a dû faire appel à ses deux gardiens de la Ligue américaine de hockey. Les deux portiers possédaient 48 matchs d'expérience dans la LNH avant le duel contre le Tricolore, dont deux parties pour Nedeljkovic.

Brind'Amour n'avait que de bons mots à dire sur la performance de Forsberg, même s'il l'a retiré du match. Il devait de réveiller sa troupe.

« Anton a été très bon, a dit le pilote. Ce n'est pas qu'il ne jouait pas bien en début de match, mais avec autant de lancers contre lui, ce n'était pas l'idéal. On s'est accroché et Ned a été excellent.

« Si les joueurs sont inquiets en raison de notre situation devant le filet, ils devraient donner un bien meilleur effort devant eux et ne pas jouer comme ils l'ont fait ce soir. »

Le changement de gardien a porté ses fruits, tout comme le premier but de l'équipe, inscrit à l'aide d'un tir de la ligne bleue d'Haydn Fleury. Face à une équipe fragile comme les Canadiens, qui a été victime d'une remontée d'au moins deux buts de l'adversaire lors de ses cinq derniers matchs à domicile, la porte venait de s'ouvrir. Joel Edmundson, avec un but similaire à celui de Fleury inscrit dès la deuxième minute en troisième période, et Justin Williams, avec 77 secondes à faire à l'engagement, ont marqué pour forcer la prolongation.

Video: CAR@MTL: Williams crée l'égalité en fin de 3e période

Prolongation qui a failli ne pas avoir lieu, puisque Andrei Svechnikov semblait avoir la victoire sur sa palette avec une seconde à faire à la période, avant de se faire voler par la mitaine de Lindgren.

« On s'est accrochés et on est revenus de l'arrière, a analysé Edmundson. Avant la troisième période, on s'est dit que si on jouait de la bonne façon, qu'on plaçait des rondelles en fond de zone et qu'on jouait de façon simple, au moins, on allait avoir tout donné, même si on n'obtenait pas la victoire. Au moins, on allait être heureux de notre troisième période. Mais, au final, cette première période, c'est inacceptable. »

La séquence d'Aho prend fin

Sebastian Aho disputait un premier match à Montréal face à l'équipe qui a failli devenir la sienne l'été dernier. On se souviendra que l'attaquant avait accepté une offre hostile des Canadiens, un contrat de cinq ans pour un salaire annuel moyen de 8,454 millions $. Les Hurricanes avaient rapidement égalé l'offre pour ainsi garder leur jeune vedette en Caroline.

Samedi, Aho n'a pas connu son meilleur match. Incapable de se libérer, et il a été blanchi de la feuille du marqueur, même s'il a obtenu deux excellentes chances de marquer en troisième période. 

Aho a ainsi vu sa séquence de 14 matchs de suite avec au moins un point prendre fin. Durant cette période, il a amassé 21 points pour porter son total à 62 points en 63 rencontres, avant celle contre les Canadiens.  

« Ce soir, il a connu un début difficile, comme ses coéquipiers, et la réalité est que tu ne peux pas bien jouer tous les soirs, a rappelé Brind'Amour. Il faut rendre hommage aux Canadiens, qui ne l'ont pas lâché dès le début du match pour s'assurer qu'il ne soit pas un élément important dans cet affrontement. Mais c'est un joueur d'élite mondiale et il est vraiment important pour nous. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.