Skip to main content

Lindgren et Petry sauvent la mise pour les Canadiens

Le Tricolore évite le pire face aux Hurricanes, après s'être donné une avance de trois buts, en l'emportant 4-3 en prolongation

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - L'avance n'a pas tenu plus que les autres fois, mais au moins les Canadiens de Montréal ont sauvé la face en prolongation. Le défenseur Jeff Petry a vu à éviter aux siens l'humiliation d'une autre avance perdue, en procurant la victoire 4-3 au CH face aux Hurricanes de la Caroline, samedi.

Petry a mystifié le gardien Alex Nedeljkovic à l'aide d'un tir des poignets dans le haut des cordages, au terme d'une échappée.

À LIRE AUSSI : Tour d'horizon des matchs du 29 février

On a cru vers la fin de la troisième période que Petry ne puisse poursuivre la soirée, après qu'il eut été atteint d'un tir à un pied.

« J'ai chassé la douleur à mon retour au banc et je ne ressentais aucun mal quand je me suis échappé », a lancé Petry, sourire en coin.

C'était pour l'Américain âgé de 32 ans un deuxième but en prolongation cette saison et un quatrième dans ses deux dernières saisons. Il n'en avait jamais réussi avant la saison 2018-19.

Phillip Danault, son 13e de la saison, Max Domi, son 17e, et Brendan Gallagher, 21e, ont été les autres contributeurs du Tricolore (30-28-9), qui a signé un premier succès en six rencontres à la maison. Tomas Tatar, l'artisan du filet victorieux, a amassé trois passes. Danault et Gallagher ont ajouté une passe chacun.

Haydn Fleury, Joel Edmundson et Justin Williams ont été les marqueurs des Hurricanes (35-24-5), qui ont comblé un retard de trois buts afin de provoquer le surtemps.

« Ce groupe peut venir de l'arrière, je le sais, nous le faisons depuis le début de la saison, a commenté l'entraîneur des Hurricanes Rod Brind'Amour. Je ne sais toutefois pas pour quelles raisons nous n'étions pas prêts à entreprendre le match. C'est un problème récurrent pour nous. Dans nos trois matchs précédents, nous avions mieux connu de meilleurs débuts, mais ce soir nous avons été mauvais et ç'a nous a coûté un point. »

Charlie Lindgren s'est bien bagarré devant le filet des Canadiens, avec un effort de 27 arrêts, et il a savouré un deuxième gain cette saison. Lindgren a empêché les Hurricanes de l'emporter à la dernière seconde du temps réglementaire en frustrant le jeune Andrei Svechnikov d'un geste vif de la mitaine.

« Ç'a été un gros arrêt, a acquiescé Lindgren. C'est un franc-tireur qui s'est présenté devant moi et j'ai dû trouver une façon de le stopper. Dieu merci, j'ai réussi. » 

Video: Les Canadiens l'emportent 4-3 en prolongation

Chez les Hurricanes, le tandem formé d'Anton Forsberg (17 arrêts) et d'Alex Nedeljkovic (18) a été mis à l'épreuve 39 fois.

Le Tricolore part à l'étranger pour les trois prochaines rencontres, la semaine prochaine. Le premier arrêt sera à Brooklyn, où il affrontera les Islanders de New York, mardi (19h HE; RDS, TSN2, MSG+). 

Ah non, pas encore?

La question qui brûlait les lèvres après deux périodes était : « Est-ce que les Canadiens peuvent conserver leur avance de 3-1 en troisième période? »

Pour la cinquième fois d'affilée à domicile, ils ont marqué au minimum les deux premiers buts. Ils en ont même ajouté un troisième.

Mais quand les Hurricanes ont fait 3-1 à 7:45 du deuxième vingt, on s'est dit : 'ah non, pas encore…'

Le Tricolore a bien géré la fin de la deuxième période, même si Vincent Trocheck a failli marquer en infériorité numérique.

Danault, tôt dans la soirée, à 2:40, aidé de ses comparses Tatar et Gallagher, Domi, à 3:46 du deuxième tiers, profitant de l'effort de Paul Byron devant le filet, et Gallagher, à 4:03 à l'aide d'une frappe, avaient fait 3-0.

L'entraîneur Brind'Amour a alors appelé en relève de Forsberg le gardien remplaçant Nedeljkovic.

Les visiteurs ont rétréci l'écart un peu plus tard, le long tir du défenseur Fleury faisant mouche à la droite de Lindgren.

Après deux périodes, le CH détenait l'avantage 28-16 dans les tirs cadrés.

À la question posée ci-haut, on a eu un mauvais pressentiment en voyant les Hurricanes faire 3-2 au début du dernier vingt.

Le long lancer du défenseur Edmundson a échappé à la vigilance de Lindgren. Des murmures ont été entendus aux quatre coins de l'amphithéâtre… 

Les hôtes ont par la suite bien géré leur crainte, résistant même à un jeu de puissance des visiteurs.

« Je ne dirai pas que nous avons joué une mauvaise troisième période, a estimé l'entraîneur du CH Claude Julien. Nous avons attaqué et lancé vers le but. Nous avons eu des chances. Nous avons fait du bon travail. »

Les Hurricanes ont malgré tout réussi à créer l'égalité au moment où ils attaquaient à six joueurs. Williams a fait dévier le tir d'Edmundson, avec 1:17 secondes à écouler. Un long silence a emmuré le Centre Bell.

Petry a vu à ramener la frénésie dans le 'building', peu de temps après.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.