Skip to main content

La première aux Canadiens

Max Domi et Jonathan Drouin ont permis au Tricolore de l'emporter 5-2 dans le premier match d'une série aller-retour face aux Sénateurs

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Le magnétisme entre Max Domi et Jonathan Drouin était simplement trop fort pour les Sénateurs d'Ottawa.

Le premier a récolté deux buts et une aide tandis que le second a ajouté un but et deux mentions d'assistance pour permettre aux Canadiens de Montréal de signer une importante victoire de 5-2 dans le premier match d'une série aller-retour entre les rivaux de section.

Grâce à ce gain, le Tricolore (13-10-5) a maintenant une priorité de quatre points sur la formation ottavienne (12-13-3) dans l'Est. Les deux équipes se retrouveront jeudi à Ottawa.

« Ce sont des matchs importants, surtout que nous les affrontons trois fois en 12 jours, a dit Drouin. C'est un peu comme si nous venions de gagner le premier match de la série. On voulait donner le ton et ç'a bien commencé. »

À LIRE AUSSI : Les Sénateurs sont méconnaissables à l'étranger | Les meilleurs ont enfin été les meilleurs

Les Sénateurs devront alors être plus rapides sur leurs patins parce que tout allait beaucoup trop vite pour eux, mardi. La défensive a tenu le coup pendant la première moitié du match, mais le barrage a cédé quand les turbines montréalaises se sont mises à tourner, et à tourner en territoire adverse en fin de deuxième.

Max Domi, à deux reprises sur de superbes passes de Drouin, et Artturi Lehkonen ont touché la cible en l'espace de 3:39. À chaque occasion, le pauvre Craig Anderson n'a pu que constater l'étendue des dégâts.

« Pendant environ six minutes en deuxième période, les Canadiens se sont donné du rythme et ils nous ont mis K.-O. », a commenté Anderson, qui a réussi 36 arrêts. « Nous avons été incapables par la suite de retrouver nos esprits.

« Il faut leur donner du mérite. Ils ont frappé avec la vitesse de l'éclair au moment où ils étaient tout feu tout flamme. » 

Les choses se déroulaient pourtant assez bien jusque-là pour la troupe de Guy Boucher. Dylan DeMelo avait ramené les deux équipes à la case départ à 8:49 de la deuxième après avoir vu Drouin inscrire son 10e de la saison grâce à une passe de Domi en première.

Ils étaient même passés à quelques pouces de prendre les devants quand Brady Tkachuk s'est buté à la barre transversale avant de rater une passe en or lors d'une montée à 2-contre-1. Les couvertures déficientes en territoire défensif, les revirements et même quelques cadeaux sont venus gâcher tout ça.

Video: Domi et Drouin aident le Tricolore à battre les Sens

« Nous devons refaire le plein d'énergie et remonter en selle », a affirmé l'entraîneur des Sénateurs Guy Boucher. « Si nous avions joué notre meilleur match ici, ce serait plus démoralisant. Mais nous savons que nous sommes meilleurs que ça et que nous ne pouvons pas leur faire des cadeaux avec la vitesse qu'ils possèdent. » 

Tomas Tatar a profité d'une erreur de concentration de DeMelo pour refiler le disque à Brendan Gallagher, qui a donné le coup de grâce aux Sénateurs avec son 12e de la saison en tout début de troisième période.

« C'est bon de marquer des buts rapides, surtout en fin et en début de période, a indiqué Drouin. On le sait que c'est dur venir de l'arrière quand on se fait marquer de cette manière. C'est ce qu'il faut qu'on fasse. Il ne faut pas nous arrêter, il faut continuer à attaquer et à jouer de la même manière. »

Mark Stone a déjoué Carey Price, auteur de 28 arrêts, à 12:29 de la troisième, mais les visiteurs n'avaient visiblement pas assez d'essence dans le réservoir pour amorcer une quelconque remontée.

Ils devront retourner à la table à dessin en vue du deuxième duel, jeudi.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.