Skip to main content

Jacob de la Rose soumis au ballottage par les Canadiens

Les Canadiens ont encore un attaquant en trop avec le retour éventuel de Nicolas Deslauriers

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - La compétition à l'interne a fait une première victime collatérale cette saison chez les Canadiens de Montréal, mardi. L'équipe a dû se résoudre à rendre disponible aux 30 autres équipes l'attaquant suédois Jacob de la Rose, en inscrivant son nom au ballottage. 

De la Rose peut être réclamé jusqu'à mercredi midi, sinon le Tricolore pourra alors le garder et le céder à l'équipe-école du Rocket de Laval.

« Nous espérons ne pas le perdre parce que nous croyons encore en lui, a affirmé l'entraîneur Claude Julien à l'issue de la séance d'entraînement de l'équipe. Il fallait choisir quelqu'un et c'est lui. Nous n'avions pas le choix afin de respecter la limite de 23 joueurs dans la formation, a expliqué l'entraîneur Claude Julien. Nous verrons ce qui va se passer. »

À LIRE AUSSI: Plekanec hérite de la « cape du roi » | Plekanec marque, le CH l'emporrte sur Detroit

L'ailier Brendan Gallagher a avancé que de la Rose est victime de la bonne profondeur de l'équipe.

« C'est malheureux pour lui, Jacob est un ami, a souligné Gallagher. De bons joueurs sont laissés de côté à chacun des matchs. Ça pousse tout le monde à être à leur mieux. »

De la Rose, âgé de 23 ans, n'a pas joué un match avec le CH cette saison. Il a éprouvé un malaise cardiaque à l'issue du dernier match préparatoire contre les Sénateurs d'Ottawa, le 29 septembre. Il était de retour à l'entraînement depuis plus d'une semaine.

En 86 matchs dans la LNH, répartis sur trois saisons, le choix de deuxième tour du CH en 2013 (34e au total) cumule une fiche de cinq buts et de neuf passes pour 14 points.

Video: MTL@NJD : de la Rose marque son 2e grâce à Shaw

Julien a donné à entendre que d'autres choix déchirants sont envisageables advenant que l'équipe reste en santé.

« Nous avons dû prendre une décision difficile aujourd'hui parce que nous sommes en santé, a-t-il relevé. Si nous avions eu des joueurs blessés, nous n'aurions pas eu à prendre de décision. Nous sommes en santé et ça va bien. Nous souhaitons que ça demeure le cas le plus longtemps possible. »

Revoilà Deslauriers

Les Canadiens se retrouveront avec un autre attaquant en trop, au retour sous peu de Nicolas Deslauriers. L'attaquant québécois a recommencé à s'entraîner avec ses coéquipiers. Il a été victime d'une fracture au visage pendant une bagarre au cours du match préparatoire contre les Devils du New Jersey, le 17 septembre.

Il doit porter une grille protectrice complète à l'entraînement. Il la portera également à son retour au jeu. Mardi, il a formé un trio de réservistes avec Andrew Shaw, qui récupère du virus qui l'a affligé, et le jeune Nikita Scherbak, qui pourrait être le prochain à être exposé au ballottage.

Shaw a dû s'absenter du match de lundi, que les Canadiens ont gagné 7-3 face aux Red Wings de Detroit. Matthew Peca évoluait encore en compagnie de Tomas Plekanec et de Charles Hudon dans le quatrième trio.

« C'était mon premier véritable entraînement complet avec le groupe, a dit Deslauriers. Je ne sais pas dans combien de temps j'aurai le feu vert, mais je constate que l'équipe va bien et qu'il n'y a donc pas d'urgence. »

Deslauriers a dit qu'il agirait exactement comme il l'a fait si c'était à refaire. Il ne regrette donc pas une miette d'avoir laissé tomber les gants contre Brandon Baddock, le 17 septembre.

« Présaison, saison ou séries éliminatoires, je joue toujours comme si mon poste était à l'enjeu, a-t-il mentionné. On court des risques à chacune des bagarres. C'était la première fois qu'une chose semblable m'arrivait. Ça fait partie du métier. Je ne changerai rien et je ne serai pas craintif à mon retour. »

Il a expliqué avoir obtenu l'assurance de la chirurgienne qui l'a opéré qu'il pourrait continuer de préconiser le même style.

« C'est la première question que je lui ai posée. Elle m'a répondu que tout serait correct, mais que je devrai porter un grillage à mon retour. Je n'ai pas le choix, même si j'ai trouvé ça difficile au début de bien voir. Je n'ai pas porté de grille depuis mes saisons dans le midget AAA. »

Deslauriers s'est dit content d'avoir récupéré plus rapidement que prévu.

« C'est une blessure difficile à gérer parce que tu peux tout faire physiquement, mais tu dois tout de même y aller avec modération », a-t-il résumé.

Price face aux Blues

Les Canadiens (3-1-1) sont de retour en action mercredi. Les Blues de St. Louis (1-2-2) seront les visiteurs au Centre Bell (19 h (HE); RDS, SN1, FS-MW).

Julien a confirmé que Carey Price reprendra sa place devant le but après avoir été remplacé par Antti Niemi dans les deux derniers matchs.

« À moins qu'il pogne la grippe », a lancé l'entraîneur avec le sourire en conclusion de sa rencontre de presse quotidienne.

Price a été mis K.-O. par un virus avant le match contre les Penguins de Pittsburgh, samedi. Niemi a signé des victoires de 4-3 face aux Penguins et de 7-3 contre les Red Wings à ses deux premières sorties de la campagne.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.