Skip to main content

Tomas Plekanec marque à son 1000e match

Tomas Tatar s'offre une autre soirée de trois points dans la victoire de 7-3 des Canadiens face aux Red Wings

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Tomas Plekanec a marqué à son 1000e match dans la LNH et Tomas Tatar a connu une soirée de trois points contre son ancienne équipe, lundi, aidant les Canadiens de Montréal à ne faire qu'une bouchée des Red Wings de Detroit 7-3.

Jonathan Drouin s'est offert une soirée de deux buts, ses deux premiers de la campagne, dans la troisième victoire du CH (3-1-1) cette saison - sa deuxième d'affilée. Tatar a fourni un but et deux passes tandis que Brendan Gallagher, Charles Hudon et Paul Byron ont été les autres marqueurs.

Plekanec a été le quatrième joueur de l'histoire de la concession à faire mouche à son 1000e match, après Henri Richard (1971), Larry Robinson (1986) et Alex Kovalev (2007).

À LIRE AUSSI: Les Red Wings doivent déjà se regarder dans le miroirLa « cape du roi » à M. 1000 matchs

« Dans mes rêves les plus fous, je ne me serais vu jouer 1000 matchs dans la LNH », a commenté le patineur natif de Kladno, en République tchèque. « C'est bien d'avoir marqué, mais je suis particulièrement heureux de la victoire. »

Andreas Athanasiou a obtenu deux buts et Tomas Vanek l'autre dans le camp des Red Wings (0-4-2) qui sont toujours à la recherche d'un premier succès cette saison.

« Nous avons bien amorcé le match, mais nous avons commis trop d'erreurs bêtes et la rondelle s'est retrouvée dans notre filet », a déploré l'entraîneur des Red Wings Jeff Blashill. « Quand ça va mal, tu te mets à te questionner au lieu de jouer de la bonne façon. Nous allons nous remettre à la tâche en vue de notre prochain match mercredi. »

Video: L'offensive des Canadiens explose contre Detroit

Antti Niemi a maîtrisé 25 tirs devant le filet du Tricolore tandis que le duo formé de Jimmy Howard et de Jonathan Bernier a réalisé 28 arrêts.

Howard et Bernier doivent composer avec une brigade inexpérimentée en défense en raison de l'absence de vétérans. Brigade qui multiplie les erreurs de jeunesse, avec comme résultat que l'équipe a accordé 19 buts à ses trois dernières sorties.

« Les Red Wings ont été très combatifs d'entrée de jeu. Nous avions de la difficulté à sortir la rondelle de notre zone. Le but de Jonathan (Drouin) sur un tir de pénalité nous a donné des ailes, a avancé l'entraîneur Claude Julien. Nous avons pu jouer à domicile avec l'avance, ce qui n'avait pas été le cas dans nos deux premiers matchs au Centre Bell. »

Drouin a été le premier à donner des maux de tête à Howard en profitant d'une échappée gratuite, à 7:13 du premier tiers.

« Je ne voulais pas faire le même geste que pour mon tir en fusillade samedi, même si j'ai adopté la même trajectoire en m'avançant du côté droit, a raconté Drouin. En m'amenant vers le centre, j'ai vu une ouverture semblable à celle que le gardien des Penguins de Pittsburgh m'avait donnée. »

Russ Courtnall avait été le dernier joueur du CH à marquer contre les Red Wings sur un tir de pénalité. C'était arrivé le 19 février 1990 contre le gardien Tim Cheveldae.

Plekanec a enchaîné avec son premier de la saison à 16:56, en voyant la chance lui sourire. Son compatriote tchèque, le défenseur Filip Hronek des Red Wings, a fait dévier dans le but sa tentative de passe en provenance de derrière le but.

Athanasiou a fait 2-1 26 secondes de jeu plus tard, mais c'est le plus proche que les visiteurs seraient au score.

Tatar a redonné l'avance de deux filets au CH avant la fin de la période, avant que Gallagher et Hudon ne fassent 5-1 tôt au deuxième vingt.

C'en était fait de Howard qui a quitté après avoir cédé cinq fois en 20 lancers.

« J'ai apprécié notre deuxième période parce que nous n'avons pas tenté de protéger notre avance de deux buts. Le message de Claude était de continuer d'aller de l'avant », a fait remarquer Drouin qui y est allé de son deuxième filet pendant un jeu de puissance, à 15:59.

Athanasiou et Vanek ont rendu la défaite moins humiliante en troisième période, avant que Byron n'ajoute l'insulte à la blessure.

Comme Tatar, qui a dit avoir eu beaucoup de plaisir à renouer avec ses amis et anciens coéquipiers, le défenseur Xavier Ouellet s'est mis en évidence contre son ancienne équipe, en se portant à la défense de Drouin en troisième période. Ouellet n'a pas apprécié que Tyler Bertuzzi bouscule Drouin qui était en douleur sur une seule patte après avoir bloqué un tir.

« Le gars avait mal et on vient le frapper. Je n'ai pas trouvé ça correct. J'ai réagi face à la situation. Sur le coup, je ne savais pas avec qui j'avais affaire, a expliqué Ouellet. Je connais bien Bertuzzi, nous sommes des amis. Nous avons joué ensemble à Grand Rapids et à Detroit pendant quatre saisons. Sur la glace, il n'y plus d'amis. Personne ne s'est blessé et je suis convaincu que nous allons échanger des messages textes tantôt. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.