Skip to main content

Le CH fait le plein de confiance

La troupe de Claude Julien n'empoche peut-être pas les points, mais elle bâtit sur du solide

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens n'ont peut-être pas huit points en banque à la suite de leurs quatre victoires en autant de matchs préparatoires, mais ils emmagasinent la confiance et les bonnes habitudes.

Les fameux petits détails, comme dirait l'autre. C'est pourquoi même après une victoire de 4-0 face aux Sénateurs au cours de laquelle ils ont inscrit trois buts avec l'avantage d'un homme, les troupiers de Claude Julien ont passé une bonne heure à travailler sur l'attaque à cinq, dimanche.

À LIRE AUSSI: Primeau et Leskinen cédés à LavalDanault a aimé jouer avec le « petit magicien »Keith Kinkaid signe un jeu blanc à ses débuts

Toujours invaincu, le Tricolore affrontera les Maple Leafs dans une série aller-retour, lundi à Montréal et mercredi à Toronto, avant de conclure le calendrier préparatoire face aux Sénateurs d'Ottawa à Montréal, samedi.

« Nous prenons ça au sérieux, a lancé l'attaquant Phillip Danault. On a joué un mauvais match et on s'est fait taper sur les doigts (rires). On est prêts, on a quatre victoires et on veut construire quelque chose de solide avant de commencer la saison.

« On bâtit la confiance et on reprend nos bonnes habitudes. Pendant l'été, tu ne travailles jamais aussi fort que pendant un match, tu ne fais pas les mêmes petits détails. L'avantage numérique est une grosse partie du travail que nous devons abattre et c'est ce qu'on fait jusqu'à maintenant. »

Avant que le jeu de puissance soit parfait contre les Sénateurs, le CH avait été blanchi en sept occasions depuis le début du camp d'entraînement. Reste qu'avec l'excellente soirée de samedi, il affiche désormais une efficacité de 30 pour cent, une nette amélioration par rapport au taux de réussite de 13,2 pour cent de la saison dernière.

Est-ce que ça durera? C'est l'autre question. C'est le temps des expériences et les formations sont encore loin de ressembler à ce qu'elles seront dans deux semaines, lors de la première mise en jeu de la saison 2019-20. Mais ça n'empêche pas d'en retirer du positif et de gagner des points aux yeux de l'entraîneur.

Danault, qui n'a à peu près pas été utilisé à 5-contre-4 l'an dernier, a récolté un but et une aide sur le jeu de puissance, samedi. Il en a profité pour rappeler à Julien qu'il était lui aussi une option intéressante dans cet aspect du jeu, bien qu'il soit surtout considéré comme un spécialiste du désavantage numérique.

Video: MTL@OTT: Petry et Danault font la paire

« La différence avec l'année dernière, c'est qu'on se soutient davantage et qu'on est plus affamés, a analysé le Québécois. Hier, nous étions premiers sur la rondelle et on gagnait nos batailles. La mise en jeu initiale est énormément importante pour partir du bon pied.

« Je veux jouer dans toutes les situations. Claude (Julien) a tout le personnel dont il a besoin pour faire ce qu'il veut. Ça va être intéressant de voir ce qu'il va décider, mais moi je suis en pleine forme. »

Maintenant ou jamais pour Alzner

Pour la deuxième fois en autant de jours, le vétéran défenseur Karl Alzner a participé à un entraînement complet et s'est dit prêt à revenir au jeu, lui qui a subi une blessure à l'aine au tout début du camp. Avec trois matchs à disputer avant le début de la saison, l'arrière de 30 ans aura fort à faire pour se prouver.

On se souviendra qu'Alzner n'a disputé que neuf matchs à Montréal, la saison dernière, et qu'il a pris le chemin de Laval parce que le jeu semblait soudainement aller trop vite pour lui.

« Ce seront des matchs vraiment importants, a-t-il déclaré. Les entraîneurs auront des décisions cruciales à prendre. Plusieurs jeunes ont très bien joué et semblent mériter une chance dans la LNH. Je savais que ç'allait être un camp compétitif et j'ai maintenant quelques matchs pour me faire valoir.

« J'aime mes chances. Je sais que je peux jouer et c'est ici que je veux jouer. »

Les bonnes prestations de la recrue de 20 ans Cale Fleury et celles plutôt convaincantes du personnel qui était en place l'année dernière semblent laisser peu d'espoir à Alzner. Mais sait-on jamais...

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.